Vous êtes ici

Whisperies, première start-up auvergnate à obtenir la Bourse French Tech

La Bourse French Tech a été lancée par Bpifrance et l’INPI en avril 2014 pour soutenir les innovations d’usages. La société vichyssoise Whisperies est la première entreprise à bénéficier de ce dispositif en Auvergne.

Yannick Izoard, Délégué régional Innovation à Auvergne Bpifrance et Adeline Fradet, gérante de Whisperies, ont répondu à nos questions.

A quoi correspond la bourse French Tech ?

Yannick Izoard. : La bourse French Tech est la préfiguration de notre action d’accompagnement des innovations ne reposant pas nécessairement sur la technologie mais générant tout autant de valeur ajoutée, de développement économique et de création d’emplois. Pour le moment, il s’agit d’un outil de financement des étapes de validation et de maturation réservé aux créateurs d’entreprises ou les très jeunes sociétés de moins d’un an. L’innovation non technologique nécessitant également une expertise, les projets sont évalués par le Comité Innovergne – bien connu dans la région  - qui nous permet d’avoir une vision externe et des pistes d’amélioration.

Adeline Fradet : Pour nous, la Bourse French Tech est une réelle opportunité pour développer l’entreprise. Les modèles économiques basés sur le volume comme le nôtre ont une inertie importante et nécessitent en parallèle des ressources pour être consolidés. Pouvoir faire appel à l’expertise de professionnels sur des problématiques bien précises est un précieux coup de pouce qui va nous faire gagner beaucoup de temps.

 

Comment s’est passée la sélection de Whisperies ?

Y.I. : Adeline FRADET a pris contact avec la Direction régionale au moment où Bpifrance finalisait la construction de son offre à destination des projets d’innovations non technologiques. La qualité de la présentation de son projet et le degré d’aboutissement de son modèle économique, essentiel dans le management de ce type d’innovation d’usage, m’a conduit à penser que ce projet était exactement ce que je souhaitais accompagner avec le nouveau financement Bourse French Tech.

A.F. : J’ai pris rendez-vous à la BPI pour en savoir plus sur la Bourse French Tech.  J’ai  reçu une écoute attentive et bienveillante de la part de M. Izoard. Suite à l’entretien, nous avons candidaté en envoyant un dossier écrit puis nous sommes passés devant la commission de validation composé des membres du comité Innovergne.

 

Que va pouvoir apporter cette bourse à Whisperies et quels sont vos projets pour la société ?

Y.I. : La Bourse French Tech va être utilisée pour financer des prestations de sécurisation du projet, de validation, ou d’optimisation de fonctionnalités qui viendront consolider l’avantage concurrentiel de la société. Sauf erreur, ces travaux n’auraient peut-être pas été engagés dans ces mêmes proportions sans le recours à cette aide : c’est exactement sa vocation.

A.F. : Nous allons utiliser la bourse French Tech pour optimiser l’ergonomie du site à travers des tests utilisateurs. Il est important pour nous de comprendre comment les auteurs et les illustrateurs utilisent ou voudraient utiliser notre outil de conception d’histoires. Le but est d’adapter notre outil à leurs pratiques.

Ensuite, nous avons d’autres problématiques sur lesquelles nous allons pouvoir faire appel à des experts.

 

Accéder à la fiche de Whisperies

Site BPI Auvergne