Vous êtes ici

Yohann Vincent (Lifetri) : « Ce sport renvoie une image positive »

yohann vincent

Après sa médaille de bronze aux Jeux paralympiques de Rio, en 2016, la triathlète Gwladys Lemoussu n'avait pas oublié son coach, Yohann Vincent, sur son compte Facebook.

yohann vincent

Yohann Vincent a organisé, en juillet, un stage à Vichy pour ses athlètes de l’équipe de France de triathlon paralympique. © photo dominique parat

« Merci particulièrement à Yoyo, mon entraîneur qui me supporte depuis maintenant presque deux ans et qui a cru en moi dès le départ », avait écrit la championne vendéenne.

L'expertise du Vichyssois est reconnue. Athlète de haut niveau durant 17 ans, Yohann Vincent a décidé de transmettre son savoir. Son diplôme d'entraîneur de triathlon en poche dès l'année 2000, il a créé Lifetri en 2012. Aujourd'hui, une cinquantaine d'athlètes lui confient leur préparation. Parmi eux, plusieurs membres de l'équipe de France de paratriathlon, de jeunes espoirs français de la discipline comme le Vichyssois Alexis Dupuy (25 e au dernier triathlon de Valence). Mais aussi des sportifs bien moins confirmés.

« J'ai autant de plaisir à emmener un champion vers les JO qu'à aider quelqu'un à boucler son premier triathlon sprint. Chacun a sa montagne », confie Yohann Vincent qui met l'accent sur la pédagogie. « Ma philosophie d'entraîneur est basée sur l'humain. Je suis vraiment dans l'affect avec mes athlètes. »

Ces derniers sont originaires de Vichy et des environs, mais également de Suisse, de Paris, Nantes, Toulouse ou de Martinique. Le coach vichyssois a suivi de près la popularité grandissante du triathlon. « La discipline renvoie une image positive. Les gens ont de plus en plus envie de se dépasser », décrypte Yohann Vincent qui devrait prochainement s'associer à un autre entraîneur pour répondre à la demande.

Source : lamontagne.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com