Vous êtes ici

Cavilam

Les carnets économiques du territoire

Un réseau implanté dans plus de 110 pays


Qu'on soit à Pékin, Séoul, Dakar, Montréal, Tunis, Kaboul ou encore à Mexico, des groupes d'étudiants et des professeurs de français parlent de Vichy et de leur émerveillement lors de leurs différents séjours à la station thermale. Ils parlent de la ville et du bassin de Vichy non sans les connaître mais comme d'un territoire français qui les a vraiment marqués. De cette France qui les a accueillis en leur donnant quelques clés de savoir, tous s'en rappellent. Certains d'entre eux en parlent encore plusieurs années après car tous sont passés par le même point de rencontre des hommes et du savoir : le CAVILAM.


Hébergé au sein des locaux du Pôle Universitaire et Technologique de la Communauté d'agglomération Vichy Val d'Allier (VVA), le Centre d'Approches Vivantes des Langues et des Médias (CAVILAM) est cet endroit magnifique des rencontres internationales et de la formation. C'est aussi une véritable option et une force de proposition dans la stratégie de la Communauté d'agglomération. Son rôle : apprendre le français et garantir la promotion de la culture française à l'échelle internationale . Un endroit haut en couleurs et en culture ouvert sur le monde devenu temple du savoir avec les années.


Le pari est réussi puisque depuis la création du centre en 1964 plus de 100.000 stagiaires venus des quatre coins du monde ont suivi des cours de français à Vichy. Ils bénéficient d'installations modernes comme les salles informatiques, le réseau Wifi et les laboratoires de langues. Les 110 nationalités (114 accueillies en 2009) constituent naturellement une « mosaïque de peuples et de cultures » qui anime le campus et la ville au quotidien. Quant au bassin de Vichy, il est plus connu que beaucoup d'autres territoires français dans certains pays grâce au CAVILAM.


Une plaque tournante multiculturelle et plurielle


Dans la même classe, un Israélien suit le même cours qu'un Palestinien, deux chaises plus loin l'on peut encore voir un Coréen du nord demander son cours à un Coréen du sud. Et au-delà du français, au-delà même de la formation pédagogique, didactique et linguistique, plusieurs langues chantantes s'entendent simultanément dans les échanges quotidiens des stagiaires qui viennent tous pour la même raison : apprendre et perfectionner leur français. Pour ce faire, bien évidemment le CAVILAM est aujourd'hui rodé ; son expérience est connue et reconnue dans le monde entier. Mais comment fonctionne vraiement ce réseau ?


Réseau de professionnels et d'équipes pédagogiques très compétentes, le CAVILAM est avant tout une association vichyssoise à l'ampleur internationale. Elle est convaincante et sait faire venir ses stagiaires des quatre coins du monde, où qu'ils se trouvent.


« Nous avons une présence mondiale et internationale à travers notre coopération avec de nombreuses institutions internationales et l'ensemble des organismes représentants la Francophonie. Nous avons également mis en place, depuis quelques années déjà, plusieurs outils de communication adaptés et accessibles dans tous les pays (TV5MONDE, Canal Académie, etc.). Mais le vrai secret de la réussite du CAVILAM c'est sans doute la rigueur de nos équipes et leur attachement à leur mission : apprendre et développer les connaissances de la langue et de la culture françaises auprès de publics très variés, ici sur le territoire mais aussi à travers plus d'une cinquantaine de missions d'expertise et de formation dans le monde. Les équipes du CAVILAM savent également qu'elles ont en quelque sorte un rôle d'ambassadeurs et qu'elles sont souvent le premier contact français des stagiaires qui viennent nous voir du monde entier. Et comme le CAVILAM recherche l'excellence dans son domaine et dans tout ce qu'il propose à ses stagiaires, nous faisons tout notre possible pour que notre personnel soit fier de ce qu'il fait. Les résultats sont probants puisque notre activité à progressé de 25% ces cinq dernières années. », explique Michel Boiron, directeur du centre (notre photo).


Au plan territorial, le CAVILAM constitue un véritable outil de communication pour l'agglomération. Il s'intéresse au monde et le monde s'intéresse à lui, il détient aussi un savoir-faire d'exception qui le classe au premier rang des professionnels du travail pédagogique et des établissements libres d'enseignement supérieur. Et parmi les étudiants passés par Vichy, certains occupent des fonctions à haute responsabilité dans leur pays, d'autres aussi travaillent avec la France d'une façon ou d'une autre, notamment grâce aux multinationales et aux réseaux économiques. Pour la plupart d'entre eux, dès leur retour dans leur pays ils redistribuent tout simplement la richesse avec laquelle ils repartent après leur formation. Les enseignants stagiaires contribuent, à leur tour, à répandre les enseignements acquis dans les classes et les écoles tchadiennes, palestiniennes, espagnoles, algériennes, égyptiennes, russes, japonaises…


« Il ne faut pas oublier que le CAVILAM est d'abord au service de la cité et de la collectivité. Il défend au premier plan l'image et les intérêts de l'agglomération puis, au-delà, l'image de la France et celle des Français dans le monde. Nous représentons la France et nous essayons de le faire de façon irréprochable », ajoute Michel Boiron.


Cette vitrine du bassin de Vichy est sans conteste un centre de référence qui accueille plus de 4500 étudiants et professeurs de plus de 110 nationalités par an (dont un millier de Français qui viennent apprendre l'allemand, le russe, l'espagnol, etc.). Certains d'entre arrivent de très loin pour préparer leur entrée dans les grandes écoles et 60% de ces étrangers sont logés chez l'habitant. Economiquement, les chiffres générés par le CAVILAM sont d'un apport important pour l'agglomération.


« Au moins 15 M. € par an »


Le CAVILAM est à la fois une ouverture extraordinaire sur le monde et un apport économique considérable. « Le centre en chiffres, ce sont 110.000 nuitées par an pour l'agglomération (hôtels et familles d'accueil) et 411 familles du bassin qui reçoivent les étudiants chez elles chaque année. Nous avons 65 salariés permanents et notre activité rapporte au moins 15 M. € par an à notre agglomération. Notre association contribue indéniablement au dynamisme du territoire », confie le responsable du centre.


Il est donc clair que Pierre Coulon, fondateur du CAVILAM, a vu juste lorsqu'il a imaginé ce haut lieu d'échanges et de savoir il y a déjà près d'un demi-siècle. Bien plus que risqué et presque improbable à l'époque, il a fallu ce maire visionnaire pour concevoir un procédé ingénieux qui marie l'économie et le savoir. Aujourd'hui les chiffres lui donnent raison et la Communauté d'agglomération prolonge la voie que lui a tracée l'ancien maire de Vichy. Vichy Val d'Allier reste alors un territoire dynamique ouvert sur le monde et plus que jamais tourné vers l'avenir. C'est ainsi qu'il a mis à la disposition du CAVILAM les locaux du Pôle universitaire. A son tour, l'association valorise le territoire en le mettant en relation avec les cultures et les autres territoires du monde. Elle lui confère une légitimité indiscutable grâce aux valeurs qu'il défend au quotidien. Avec le centre de formation et d'enseignement du français comme véritable dispositif pédagogique de rapprochement à l'échelle humaine, le bassin de Vichy, le département et la région ont acquis une notoriété incontestable.


Le monde entier est représenté à Vichy et la mixité religieuse, culturelle, ethnique, géographique et sociale sont la réalité quotidienne de la vie du Pôle Universitaire et Technologique. C'est dans ce lieu de tolérance que des milliers d'étrangers venus de tous horizons suivent les cours du CAVILAM. La recette est évidemment bonne puisqu'ils sont nombreux à revenir : partout ils ont cherché et nulle part ils n'ont trouvé le savoir-faire et le cadre magnifique de cet établissement vichyssois.


Vous voulez désormais vous frotter à toutes les cultures du monde, alors pas besoin d'aller loin. Il suffit de visiter les locaux du Pôle Lardy ou de faire un tour dans les rues et les allées de Vichy.


Le CAVILAM, vrai diffuseur de savoir humain et un des moteurs économiques de l'agglomération, est finalement un petit tour du monde à lui tout seul : « Nous apprenons tous les jours des choses intéressantes grâce aux échanges et à l'ouverture, à l'écoute aussi de l'autre et cela est une richesse inestimable. En tant qu'association, nous veillons à faire un travail excellent sur tous les plans en répondant aux attentes des milliers d'étrangers qui viennent chez nous et nous veillons aussi à remplir un objectif d'équilibre financier. », conclut le directeur du CAVILAM.


www.cavilam.com