Bienvenue sur le site de l'Agence de développement économique de la Communauté d'Agglomération

Carnets économiques

25 juillet 2019
Carnets-economiques-retro 2019

Rétro 2019 : retour sur plusieurs mois de carnets économiques

Pendant l’été, nous vous proposons de (re)découvrir les portraits réalisés depuis début 2019 des entrepreneurs du territoire, afin de mieux connaître et comprendre les dynamiques du bassin d’emploi. Rendez-vous le 29......

Avec Édouard Malhuret à sa tête, L’Atmosphère change d’ambiance

Depuis qu’Édouard Malhuret a repris en main les rênes de L’Atmosphère, l’ambiance est désormais labellisée 2B3C, à l’image de ce Bistrot Bar Chic Chaleureux et Convivial.

À l’aube de ses trente ans, ce jeune homme jusqu’alors saisonnier itinérant vient de réaliser l’un de ses rêves en reprenant L’Atmosphère, « la seule affaire qui me donnait envie de m’installer dans ma ville natale ». Ce restaurant est le premier auquel on accède en descendant du pont de Bellerive en direction des campings, pour rejoindre la rive gauche de l’Allier dont la rénovation touche à sa fin. « L’emplacement est tout simplement idéal ! » Alors que le chantier de réhabilitation battait son plein, Édouard qui a racheté l’établissement en mars dernier, s’adonnait quant à lui à ses propres travaux.

Un décor plus intime et plus décontracté

« Aidé de quelques proches, j’ai décapé, poncé, sablé, repeint et lasuré la structure en bois constituant le bâtiment, qui contribue au charme particulier de cette grande terrasse ombragée à l’abri de sa pergola. J’ai enlevé 40 couverts sur les 150 existants, afin d’installer chacune des tables dans un véritable cocon. L’intimité des convives se trouve ainsi préservée, avec en prime du confort et de la place pour se mouvoir à son aise. » Les différents espaces ainsi constitués permettent aussi d’effectuer le service sans bousculade ni précipitation. « Même aux heures de plus forte affluence, notre efficacité reste maximum et la clientèle peut pleinement profiter de ce moment de détente gourmand. »

Espace Atmosphere

Une équipe de passionnés

Après avoir grandi dans l’agglomération vichyssoise, Édouard Malhuret a voulu voir du pays. « J’ai toujours aimé bouger et rencontrer les gens, j’étais fait pour ce métier que j’ai découvert au fur et à mesure de mes différentes expériences. » À 19 ans, il fait sa première saison de serveur à Super-Besse avant de travailler dans un bistrot-bar clermontois.  « J’ai ensuite pris mon rythme saisonnier, alternant l’hiver en station de ski (Les Deux-Alpes,  Les Saisies), le printemps en Corse et l’été au Tahiti à Vichy. »

Les relations professionnelles et amicales nouées au fil des étés vichyssois ont permis à Édouard de s’entourer sur place d’une équipe locale soudée. « Jérôme, Romain et les autres sont tous passionnés comme moi par ce travail, qui ne peut se vivre qu’intensément et à fond. Nous sommes actuellement huit à faire tourner L’Atmosphère ouvert depuis début mai, sept jours sur sept, sans interruption de midi à minuit. »

Des produits locaux de saison

Les amateurs de cocktails ainsi que les amoureux de thé peuvent ainsi prendre un verre ou une tasse durant l’après-midi. « La carte, c’est moi ! » Édouard a totalement reconstruit la liste des plats proposés en conservant les basiques qui avaient fait la réputation de l’endroit, à l’instar du pavé de thon ou de l’onglet. « J’ai voulu mettre l’accent sur la qualité des fournisseurs en privilégiant la proximité et le terroir d’origine. C’est ainsi que les côtes de boeuf viennent d’un éleveur de Salers et que le pain à l’encre de seiche des burgers est fabriqué dans une boulangerie bellerivoise. Je mets un point d’honneur à tout goûter ; j’ai été à bonne école puisque mon grand-père était dans la restauration. Ma mère qui adore cuisiner m’a également transmis le goût des bonnes choses. »

Au menu de L’Atmosphère : voir plus loin, plus beau et toujours bon ! Et pour profiter plus longtemps de ce lieu dont les produits se dégustent aussi avec les yeux, Édouard Malhuret envisage d’installer une véranda bioclimatique.

logo atmosphereContact :

Rue Claude Decloitre, 03700 Bellerive-sur-Allier

Tél. : 04 70 32 65 14

 

 

Textes Véronique Durupt /Carnets économiques de Vichy Communauté Développement

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

Podarno, la saveur d’un pari réussi

6 mois après le lancement de sa marque Podarno, Arnaud Fournier est plus que jamais derrière ses fourneaux, pour mitonner et conditionner ses petits pots pour bébés et pots de légumes secs pour grands gourmets. Une conserverie Bio et locale, qui se met aussi désormais au service des producteurs, pour une mise en conserve made in Cusset.

Après 2 années de travail, de recherches et tests sur son projet, Arnaud Fournier a lancé en début d’année 2019, Podarno ! Cette marque de conserves qui sonne comme un nom propre, est aussi une conserverie de petits pots Bio pour bébés. Installé dans les anciennes cuisines du restaurant scolaire de la rue Liandon de Cusset, le jeune entrepreneur met en application une idée dans l’air du temps : Manger mieux, sain et en sachant d’où viennent nos aliments, dès le plus jeune âge. Après des années passées comme responsable d’atelier dans l’agroalimentaire, Arnaud Fournier a eu envie de travailler pour lui en se lançant un nouveau défi : « A la naissance de ma fille, aujourd’hui âgée de 3 ans, je me suis rendu compte que la filière de la nourriture pour bébés, manquait elle aussi de transparence, notamment sur la traçabilité des produits de base comme les légumes. Je ne trouvais que des petits pots industriels, et je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire dans ce secteur. J’avais envie de proposer quelque chose de différent, pour permettre à chacun d’être acteur du consommer mieux en sachant ce que l’on mange ! »

Une matière première 100 % Allier et Bio

Soucieux de valoriser le terroir, l’entrepreneur s’associe à une dizaine de producteurs locaux, pour élaborer ses recettes, avec notamment les Jardins de Cocagne, des agriculteurs de Laprugne, Chatel Montagne, St Ennemond et Marcenat ou bien encore Allier Volailles ou la coopérative SICABA, son ancien employeur.  « Je ne cherche pas à tout prix un produit pour réaliser une recette. Je demande ce que peuvent me fournir les producteurs, et d’après ce qu’ils ont je conçois mes petits pots, qui valorisent toujours le nom du producteur. C’est comme ça que j’envisage une collaboration et le fait de travailler vraiment ensemble », explique-t-il. Pour débuter la gamme très bourbonnaise se veut réduite, avec des pots carottes/bœuf Allier, Butternut /poulet et poireaux/porc, contenant exclusivement 180 g de légumes et 20 grammes de viande pour respecter les besoins des plus petits.  Des produits qui garantissent la sécurité du consommateur, le respect d’un produit de qualité et la protection de l’environnement. Tous les petits pots sont en effet fabriqués artisanalement, avec des produits issus de l’Agriculture Biologique sélectionnés pour leur saveur, avant d’être analysés et contrôlés par un laboratoire indépendant. Des repas moulinés, adaptés dès 12 mois, et contenus dans des pots en verre recyclables et surtout réutilisables, via un système de consigne. La garantie de consommer mieux, tout en protégeant la nature et l’environnement.

podarno

Des nouvelles recettes pour se diversifier

Grâce à la location de sa cuisine à la mairie de Cusset et à son achat de matériel adapté (autoclave de stérilisation, four…), Arnaud Fournier est autonome, de la découpe des légumes aux étiquettes. Un travail en solitaire, qui lui permet tout de même une production jusqu’à 400 pots/jour dans sa conserverie artisanale. Des petits pots vendus aujourd’hui uniquement dans une vingtaine de magasins Bio de la région, dont les locaux Croc bio, l’Ingrédient, Instinct local, les épiceries de Busset et du Vernet. « Je suis bien conscient du prix de la qualité que je propose, cela ne peut donc qu’être, pour l’instant, qu’un produit de dépannage, plutôt à destination de parents qui cuisinent déjà à leurs enfants et adhèrent aux produits bio et locavores » précise-t-il. Pour élargir sa clientèle, Arnaud Fournier mise donc aussi sur un nouveau marché, celui des légumes secs au naturel pour les plus grands : Haricot coco, lingot, blanc et rouge, petit épeautre et lentilles sont au menu de cette nouvelle gamme, toujours Bio et locale. Grâce à son atelier agréé CE, le conserveur s’attaque aussi désormais à la fabrication à façon, avec la mise en conserve de produits végétaux et animaux d’éleveurs ou agriculteurs locaux. « J’ai de plus en plus de demandes de prestation de fabrication, conserves de légumes, bourguignon, soupes … notamment émanant d’agriculteurs et maraichers qui font déjà de la vente directe ou veulent s’y mettre ». Un nouveau pot à son arc, qui vise juste depuis ses 6 premiers mois. Pour ne pas se reposer sur ses lauriers, Arnaud Fournier planche déjà sur de possibles recettes de soupe de courgettes et gaspacho et continue de démarcher de nouveaux points de vente, comme les lieux de garde collective. Un travail de longue haleine dans les marmites comme sur le terrain, qui ravit celui qui s’évertue à imposer, dès le plus jeune âge, le goût de bons produits locaux.

podarno

Podarno

06 80 58 68 73

http://podarno.fr/

contact@podarno.fr

 

 

Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene, pour les carnets économiques de Vichy Communauté Développement.

 

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

France Thermes reprend la couronne de la Reine des villes d’eaux

C’est désormais officiel, France Thermes va devenir l’un des principaux employeurs privés de l’agglomération. L’expert en développement de Resorts thermaux et touristiques a signé l’acte d’achat de la Compagnie de Vichy le 5 juin 2019.

Sylvain Serafini
Sylvain Sérafini, PDG de France Thermes

Venu participer à la Rencontre des entreprises du bassin vichyssois organisée par Vichy Communauté Développement ce 27 juin, Sylvain Sérafini son Président, a profité de l’occasion pour présenter France Thermes aux responsables économiques locaux.

Acteur inconnu sur son secteur il y a dix ans, le Groupe représente aujourd’hui le deuxième opérateur thermal national, avec un chiffre d’affaires dépassant 55M€ en 2019. Fort d’une expérience réussie avec les resorts thermaux de Normandie (la station thermale de Bagnoles-de-l’Orne ayant été reprise en 2009) et de Châtel-Guyon en Auvergne (dont le complexe nouvelle génération Aïga Resort ouvrira ses portes au printemps 2020), France Thermes entend poursuivre sa stratégie à Vichy.

Pourquoi allier thermalisme et tourisme ?

Depuis dix ans, France Thermes investit le secteur du thermalisme français avec une manière originale d’appréhender le séjour et le soin thermal. Ayant pour vocation de créer des Resorts thermaux ET touristiques, notre Groupe s’inscrit dans une stratégie résolument centrée sur la médecine du mode de vie (lifestyle medicine) bien adaptée à un environnement en mutation. Notre vision de l’exploitation thermale repose sur la recherche de la pleine santé qui correspond aux attentes exprimées par de plus en plus de patients/clients en quête d’une véritable amélioration de leur qualité de vie.

Compagnie de Vichy - Vichy Celestins Spa Hotel
Photovideodrone – Franck Lacombe – Compagnie de Vichy – Vichy Célestins Spa Hôtel

Quelles sont les raisons qui ont valu aux sites de Bagnoles-de-l’Orne, Châtel-Guyon et tout dernièrement Vichy, d’intégrer France Thermes ?

Nous avons trois critères essentiels : outre la qualité de l’eau minérale naturelle, condition sine qua non de notre implication, la localisation constitue un élément déterminant. Aux prémices du thermalisme se trouve la notion de climatologie médicale* qui repose sur l’utilisation thérapeutique des propriétés des différents climats. Le fait de changer d’air s’avère plus que jamais lié à la recherche de bien-être à laquelle aspire le touriste du 21ème siècle. Désormais, il n’y plus d’antagonisme entre Santé et Plaisir.

Qu’il s’agisse de Bagnoles-de-l’Orne, de Châtel-Guyon ou de Vichy, ces trois lieux de ressourcement thermal sont dotés d’une histoire riche de plusieurs siècles et d’une dimension touristique qui les rendent légitimes. Ce sont des destinations qui ont véritablement du sens.

Chacune d’entre elles à sa manière particulière, présente tous les éléments nécessaires au développement de notre concept de Resort.  Nous sommes des investisseurs-exploitants soucieux d’améliorer la performance de leurs sociétés, pas des collectionneurs !


Le Resort, une nouvelle approche du thermalisme

Ce modèle novateur est déployée pour la première fois en Normandie à partir de la reprise des Thermes de Bagnoles-de-l’Orne en 2009 par France Thermes sous une nouvelle marque : BO Resort.

Pour Sylvain Sérafini, il s’agit de présenter une offre complète et homogène capable de répondre à l’évolution du thermalisme qui s’oriente vers un tourisme de destination.

France Thermes développe alors le concept de Resorts thermaux et touristiques, incluant sur un même lieu l’offre de soins médicalisés et de bien-être, les cosmétiques, l’hébergement, la restauration, les loisirs….

Doté d’un interlocuteur unique, le Resort thermal simplifie aussi bien le parcours de réservation que l’expérience à vivre sur place. Il permet de choisir entre plusieurs niveaux de gamme et de construire un séjour à choix multiples : seul, à deux, entre amis, en famille, pour un week-end, un court séjour ou une cure de trois semaines. Déclinées par spécificités, les diverses activités proposées sont destinées aussi bien aux bénéficiaires de cures thermales médicalisées et à leurs accompagnants, qu’à une clientèle souvent plus jeune, désireuse de prendre soin de sa santé comme de son bien-être dans les spas thermaux. Chacun peut ainsi pratiquer une activité physique adaptée à ses besoins ou s’initier à des thérapies complémentaires.


Compagnie de Vichy - les domes
Cléo Chabrou- Compagnie de Vichy – Thermes de Vichy

Comment comptez-vous valoriser l’identité spécifique de la Compagnie de Vichy ?

Si Jérôme Phelipeau et ses actionnaires financiers ont choisi de céder leur participation dans la Compagnie de Vichy à France Thermes, c’est parce que nous avons la capacité d’intégrer l’ensemble du périmètre de ses activités. Vichy est une vieille dame respectable qui a déjà su imposer sa marque et dont la forte personnalité est reconnue dans le monde entier.

Notre investissement veut être à la hauteur de nos ambitions pour la reine des villes d’eaux, candidate au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. France Thermes dispose du soutien de son actionnaire majoritaire Gimv (une société d’investissement européenne cotée sur Euronext Bruxelles) et de celui de la Société Générale, qui s’inscrivent tous deux dans la durée.

Nous avons constitué une réserve qui va nous permettre de créer de nouveaux équipements et services, en fonction des besoins évalués avec l’ensemble des équipes opérationnelles existantes susceptibles d’être étoffées. Le plan stratégique va être co-construit dans les mois à venir, c’est le comité de pilotage mis en place qui doit établir sa feuille de route d’ici la fin de cette année. Nous travaillons en étroite collaboration avec les 255 salariés (en Equivalent Temps Plein) du site dirigé par Jean Guirard de Nadon.

Compagnie de Vichy - Vichy Celestins Spa Hotel
Jérôme Mondière – Compagnie de Vichy – Vichy Célestins Thermal Spa

Alors que la cession du domaine thermal de Vichy par l’État à la municipalité est en passe d’aboutir, quelles vont être vos relations avec la Ville ?

Le Groupe France Thermes est devenu propriétaire de l’intégralité des activités du groupe Compagnie de Vichy, dont une partie est exploitée sous concession de l’État français depuis 1853. Cette concession est actée jusqu’en 2030 et je verrai d’un très bon œil la Ville devenir notre interlocutrice privilégiée. Nos destins sont forcément liés et nous allons œuvrer ensemble en toute proximité. Nous avons déjà eu plusieurs réunions de travail très positives et nous voulons entretenir de bonnes relations dans la logique d’alignement d’intérêts et de partenariats qui est la nôtre.

* Variations thermiques, altitude, latitude, degré d’hygrométrie, vents et autres radiations solaires peuvent avoir des effets bénéfiques sur l’organisme en fonction des besoins spécifiques identifiés. Pour rappel, la Société française de médecine thermale, l’une des plus anciennes de France, s’appelait à sa fondation en 1853 « Société française d’hydrologie et de climatologie médicales ». Sa dénomination actuelle date de 2012.

www.thermes-de-vichy.frfrance thermes vichy

 

Voir la fiche de la Compagnie de Vichy

 

Crédit photo en une : MARIELSA NIELS – Compagnie de Vichy  – Douche de Vichy à 4 mains

 

Textes Véronique Durupt /Carnets économiques de Vichy Communauté Développement

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

REINHAUSEN FRANCE DEVELOPPE SON AVENIR A CUSSET

En juin 2017, le groupe Maschinenfabrik Reinhausen GmbH (MR), basé à Ratisbonne en Bavière, rachetait MacLean Power France et ses deux sites de Cusset et Saint-Yorre ainsi que celui situé aux USA. Rebaptisé REINHAUSEN France, le site devient alors la première implantation hexagonale, pour le leader mondial des changeurs de prises et de la régulation des transformateurs de puissance. 2 ans après, REINHAUSEN France a fédéré ses équipes, et prévoit d’agrandir ses locaux pour répondre à ses très importants marchés mondiaux.

C’est en 2002 que Mac Lean Power France rachète le département verrerie de SEDIVER de Saint-Yorre, spécialisé dans les isolateurs en matériau composite, et développeur du brevet pour la fabrication d’isolateurs en silicone. En 2011, une deuxième unité voit le jour, zone des Graves à Cusset, pour produire une innovation mondiale : des isolateurs de 6 à 12 mètres en un seul tube. Une spécificité qui intéresse particulièrement l’allemand Maschinenfabrik Reinhausen.

Un leader mondial

Fondée en 1868, le groupe familial indépendant, actif dans le secteur de l’énergie, compte aujourd’hui 42 filiales et 7 sociétés affiliées dans le monde. 3.550 employés réalisent un chiffre d’affaires moyen de 750 millions d’euros, essentiellement dans les transformateurs de puissance. « Cela se fait avant tout à l’aide de changeurs de prises, inventés en 1926, par le Dr. Bernhard Jansen. En collaboration avec les frères Oskar et Richard Scheubeck, le produit est commercialisé dans le monde entier sous le nom de changeur de prises REINHAUSEN. Associé à des produits et services innovants, il garantit une alimentation sans interruption », expliquent les responsables de ce marché de niche. Invention du changeur de prises à résistance très rapide, du changeur de prises pour huile, les innovations se suivent et font l’identité du groupe, qui ouvre un centre de tests en 2007 à Ratisbonne en Bavière, où se trouve son siège social. La filiale Reinhausen Power Composites, située également à Ratisbonne en Bavière, est dédiée à la fabrication d’isolateurs en composite et utilise des techniques d’injection pour réaliser ses produits. MR souhaite donc élargir ses compétences. Le groupe rachète en 2017 MacLean Power France SAS et ses deux sites français, mais aussi le site de production situé aux USA, créé pour le marché nord-américain. MR élargit ainsi sa gamme de produits, par l’acquisition d’un savoir-faire en matière de production d’isolateurs creux en matières composites, pour les applicateurs haute tension et crée une division Power Composites qui regroupe les sites allemand et français. Les 65 salariés des deux sites de Cusset et Saint-Yorre sont maintenus dans leurs postes, au sein d’une société filiale rebaptisée REINHAUSEN France SAS, renforçant la division Manufacturing du groupe allemand et sa position de leader mondial.

Reinhausen

Un savoir-faire unique au monde

Depuis 2017, MR valorise l’expertise unique du site de Cusset, pionnier mondial des isolateurs géants, pour mieux répondre aux demandes du marché, et compléter ses solutions. Le procédé d’extrusion HTV qui est utilisé à Cusset, plus souple et flexible, permet en effet la production de pièces de grande taille, jusqu’à 12 m en un seul tube, utilisées notamment sur les réseaux électriques de grande puissance. De quoi proposer du sur-mesure sur la longueur et la hauteur des ailettes, ce qui était avant impossible avec un système traditionnel. Depuis janvier 2019, afin d’optimiser sa production, REINHAUSEN France a regroupé ses deux sites de production et ses 65 salariés, sur le seul site de Cusset. Les machines du site américain de MacLean ont, elles, été rapatriées et remises aux normes, pour être progressivement installées sur ce site réhabilité et réaménagé dès juillet 2018. Des investissements qui payent, puisque mi-août, REINHAUSEN France aura terminé une commande record de 80 isolateurs, installés sur la centrale électrique du plus grand barrage du monde à Wundongde, en Chine. Un chantier remporté grâce à la réalisation de très grandes pièces et à la réponse apportée à des demandes très spécifiques.

« La livraison a commencé dans les temps et nous en tirons une grande satisfaction pour toute l’équipe » rappelle le directeur, qui avoue, sans rentrer dans le détail, être en attente d’autres gros projets dans le Monde.

Reinhausen France

Développement d’avenir

De nouvelles commandes qui demandent quelques transformations du site. En réaménageant deux bâtiments, REINHAUSEN France va ainsi prochainement se doter d’un laboratoire et d’un service maintenance. Une réserve foncière d’environ 3,5 ha, récemment acquise auprès de Vichy Communauté, doit, elle, permettre le développement futur de l’activité et la fabrication d’un bunker pour s’assurer de l’étanchéité des isolateurs. Un investissement global de plusieurs millions d’euros que le directeur, défend avec sérénité : « MR a une longue histoire et lorsque nous nous engageons ce n’est pas pour quelques années. Notre implantation à Cusset et nos investissements, misent sur une stratégie à long terme pour une vision d’avenir en France. Nos partenaires et Vichy Communauté en particulier, ont tenu toutes leurs promesses en nous facilitant cette acquisition foncière. Qu’ils en soient remerciés ». S’engager pour rester et durer, c’est aussi ce que souhaite le groupe pour ses salariés. La construction et le développement passent donc aussi par la consolidation d’un esprit d’équipe, cher au groupe, avec des salariés issus de deux équipes, qui n’en font plus qu’une. « L’arrivée de tous les collaborateurs à Cusset les a soumis à une vraie pression, et une grosse charge de travail. Tous aspirent maintenant à plus de tranquillité et sérénité.  Nous avons la chance d’avoir des employés motivés, à nous de les aider avec bienveillance, à se sentir bien et à soutenir leur montée régulière en compétences », insiste le directeur du site, qui a notamment imaginé une cérémonie d’inauguration, tournée vers eux et leurs familles.

S’ils sont aujourd’hui 65, le directeur évoque le chiffre de 100 collaborateurs d’ici à 2/3 ans. Un développement qui mise sur une formation interne complète, au cœur d’un métier et d’un procédé de fabrication, qui ne s’apprennent nulle part ailleurs. « Notre renommée se construit grâce à la mise en place d’une nouvelle philosophie d’entreprise : esprit de famille, des process d’excellence, des fournisseurs et produits de haute qualité et surtout des employés motivés qui font la valeur ajoutée de notre société » martèle le directeur France.

 

REINHAUSEN France

12 Boulevard d’Alsace Lorraine – Cusset

04 70 58 84 20

www.reinhausen.com

 

 

Rédaction Bénédicte Rollet NOTA Bene, pour les Carnets économiques de Vichy Communauté Développement.

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

 

Le Lac d’Allier, un acteur essentiel du développement économique et touristique de Vichy

L’image qui arrive en premier lorsque vous interrogez des vichyssois ou non sur Vichy, c’est l’eau ! Thermale, bienfaisante, sauvage comme l’Allier, riche en minéraux dans ses pastilles, l’eau est partout, mais surtout dans son plan d’eau. Le lac d’Allier, trésor local, contribue à la douceur de vivre des habitants mais aussi à générer une économie touristique et sportive de plus en plus importante sur ses 4 km de long. Plusieurs clubs et événements en font particulièrement l’usage et la promotion, en faisant briller le plan d’eau vichyssois dans toute la France et au-delà…

L’aviron, le dynamique centenaire

Le club de l’Aviron de Vichy (CAV) a été créé le 5 avril 1892. Du haut de ses 127 ans,  il regroupe aujourd’hui environ 200 licenciés, entraînés par deux coachs salariés, épaulés par une secrétaire employée à mi-temps. Un club fortement et depuis longtemps, axé sur la promotion de la santé par l’activité physique : « L’aviron est le seul sport sollicitant 96% des muscles du corps, autour d’une activité totalement écologique ! », argumentent avec le sourire Aurélie Dusang et Thibault Meslin, les actuels co-présidents du club. Après avoir déjà formé des générations de champions et d’amateurs passionnés, le club entraîne cette année encore, plus de 50 jeunes à la pratique de l’aviron en compétition, tandis que beaucoup d’adultes pratiquent en loisirs. Rien qu’en ce milieu d’année 2019, le club de l’Aviron de Vichy compte déjà des champions de France, vice-champions de France et médaillés de bronze dans plusieurs disciplines. 2 rameurs en équipe de France élite disputeront aussi les championnats du monde en 2019.

aviron vichy

« Je pense que la force de la longévité du club et de la qualité de ses compétiteurs, réside dans la présence du palais du Lac et son bassin aux normes internationales (2 000 mètres avec 6 couloirs), associés au centre omnisports. Aucun autre plan d’eau en France ne dispose d’une telle infrastructure pouvant accueillir autant de personnes. Sa présence en plein cœur de ville en fait un atout incroyable grâce à la proximité des logements, des restaurants, et surtout grâce aux berges qui permettent de rester au plus près des courses », insiste le club.

Championnat de France Masters – 22 et 23 juin Vichyaffiche-chfmaster-vichy-2019

Organisé sur le plan d’eau vichyssois, ce tout premier championnat de France des plus de 27 ans, s’articulera autour de séries et finales, avec remises des récompenses et podiums chaque fin de demi-journée. « C’est un format inédit que nous aurons le plaisir de mettre en pratique. Grâce à l’ensemble des bénévoles du CAV, nous accueillerons près de 1.000 rameurs et autant d’accompagnateurs, venus aussi favoriser la vie économique de Vichy. Autre bonne nouvelle, notre sélection pour accueillir les championnats de France bateaux longs J18 et séniors sprint les 6 et 7 juin 2020 », explique Thibault Meslin, qui voit là une reconnaissance de la qualité d’accueil du club, et de la renommée du site vichyssois. Prochaine étape espérée, l’organisation des premières grandes régates de Vichy au mois de mai 2020, pour une nouvelle compétition interrégionale majeure.

Jetcross World Pro Tour – 20 et 21 juillet 2019

Dernier arrivé mais pas des moindres sur le Lac d’Allier, le Jetcross World Pro Tour, débarque pour sa 6ème édition vichyssoise les 20 et 21 juillet prochains ! Cet unique championnat au monde, réservé aux jets à bras, le jet ski historique qui se pilote debout, connait la plus forte expansion dans le monde. Les pilotes disputeront, à Vichy, la 4ème manche des 5, toutes organisées en Europe (Suisse, Belgique Luxembourg, France) et réunissant comme toujours, les plus grands champions mondiaux, avec une finale en Suisse sur le Lac Léman. Une compétition très prisée et relevée, pour amateurs et professionnels concourant au sein de 7 catégories, suivant les machines, leurs préparations (comme pour une voiture de course) ou leurs pilotes.

Jet ski vichy

Le Jetcross World Pro a été imaginé et organisé par Julien Bastien, qui se félicite chaque année du choix de Vichy : « J’ai la chance de beaucoup voyager dans le monde et un plan d’eau en centre-ville avec des infrastructures d’aussi bonne qualité c’est rare ! Même si je suis aujourd’hui installé à Londres, je suis vichyssois et donc heureux d’aider à promouvoir ma ville ! ». C’est en 2010 que l’histoire commence, lorsque la fédération de jet ski lance un appel à projets pour redynamiser la discipline, en perte de vitesse en France. Le projet de Julien Bastien, relançant aussi une économie pour les techniciens spécialistes de cette mécanique, séduit la fédération qui soutient ce projet ambitieux. « On a d’abord organisé un championnat Open, puis de France, International et on arrive maintenant à une manche de tournoi mondial, incluant une forte communication et visibilité à l’étranger », explique le créateur de ce spectacle aux pointes de vitesse impressionnantes jusqu’à 120km/h. Après un audit précis en 2016, le Jetcross World Pro Tour peut s’appuyer sur des chiffres solides en progression : chaque année à Vichy entre 90 et 110 compétiteurs s’affrontent. Chacun emmène avec lui en moyenne 3 personnes, soit environ 400 personnes venues au moins 3 jours sur l’agglomération vichyssoise. Des champions admirés et applaudis par près de 6.000 spectateurs. Un événement sportif majeur, un spectacle dynamique qui booste aussi l’économie locale, avec notamment une restauration et buvette, réalisées en partenariat avec un acteur vichyssois.

Le très complet Club Nautique de Vichy

Fondé le 10 Février 1956, le Ski Nautique de Vichy ne comptait alors que 4 skieurs nautiques, transfuges du ski de neige. Dès 1958 le motonautisme rejoint le club et entraîne l’organisation de la première grande manifestation d’une longue série. Baptisée Yacht Club de Vichy dans les années 60, la structure associative créée une flotte de yachting léger, puis lance une section « Plongées sous-marine et sécurité ». Lors de l’inauguration du plan d’eau en 1963, le club accueille le Championnat du monde de ski nautique, permettant aux vichyssois de découvrir ce sport de spectacle avec slaloms, sauts et figures. Dans la foulée, le Yacht Club de Vichy se transforme en club omnisports nautiques en 1964, et se voit confier par la municipalité, la responsabilité sportive des nouvelles installations du Lac d’Allier. Une mission que tous les bénévoles et pratiquants prennent à cœur, et qui valorise le club et ses nombreuses actions.

club nautique vichy

Si la section motonautisme a été depuis mise en sommeil, d’autres disciplines novatrices sont venues s’ajouter au savoir-faire de ce club comme le stand up paddle, en 2018. Affiliée à la Fédération Française de Surf, cette discipline séduit de nombreux touristes, venus découvrir de l’intérieur la richesse de l’Allier et des berges réaménagées du centre-ville, tout comme la bouée tractée. Une animation très régulière du plan d’eau, qui plait aux promeneurs. Depuis février, on parle désormais du « Club Nautique de Vichy », qui développe la pratique de 3 grands sports : le ski, la voile et le paddle. Un club, passé maître dans l’organisation de grands événements sportifs, avec une multitude de championnats de France valides et handisport, des championnats et coupes d’Europe de ski de vitesse, un championnat du monde de ski de vitesse et même le championnat du monde Handiski, dans une ambiance de partage et bonne humeur qui a marqué les esprits !

Championnat du Monde de Ski Nautique de Vitesse – 7 au 15 septembre 2019ski-nautique-vitesse-vichy-2019

Organisé tous les deux ans, par la fédération internationale, c’est la France qui a été désignée pays organisateur. Patrice Martin, grand champion et Président de la Fédération Française de Ski Nautique et Wakeboard, a choisi le Club Nautique de Vichy pour en assurer l’organisation sur 4 manches avec 4 courses par jour et essais. « La compétition réunira 12 Nations, 50 équipes, 200 participants représentant l’élite mondiale et leurs accompagnateurs sur 10 jours à Vichy. On compte donc accueillir 350 personnes soit environ 2.500 nuitées pour l’économie locale. Ce spectacle sportif gratuit vise un public de 20.000 personnes sur 10 jours », précise Franck Dichamps, membre du comité d’organisation, qui se félicite aussi de la refonte des berges et du curage du plan d’eau, apportant moins de vagues et donc moins de ressacs pour les compétiteurs.

L’IRONMAN souffle souffle ses 5 bougies

IRONMAN vichy
Photo : getty images

On ne peut pas non plus oublier, les 24 et 25 août prochains, nos hommes et femmes de fer ! Les quelques 4.000 triathlètes de l’IRONMAN Vichy, goûteront eux aussi cet été aux joies de l’eau de Vichy, avec une première épreuve de natation au lever du soleil, encouragés par des vichyssois, désormais fidèles supporters de tous ces impressionnants sportifs.

Jusqu’à l’année dernière, pour l’épreuve de la natation, à la fin de leur première boucle de 1,9 km, les nageurs devaient sortir de l’eau, courir quelques mètres sur le ponton avant de replonger dans l’Allier pour un nouveau tour du lac. Désormais, les triathlètes ne feront qu’une boucle de 3,8 km. Ils s’élanceront toujours près de la Tour des juges, longeront la rive droite jusqu’aux guinguettes du Mirage et des Terrasses, pour revenir par la rive gauche, qui sera fraîchement rénovée.

Dates à retenir (aussi) : « La fête du nautisme » à Vichy, les 7 et 8 juillet réunissant tous les sports nautiques, modélisme, kayak, aviron avec présentation, initiation, démonstrations … Inauguration du plan d’eau le 27 et 28 juillet, avec des démonstrations, initiations et activités ludiques autour, dans et sur l’eau.

 

https://www.p1jetcross.com/

http://www.clubnautiquedevichy.com/

http://www.clubavironvichy.asso.fr/

 

Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene, pour les carnets économiques de Vichy Communauté Développement.

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

Pour toujours plus de performance : Le CREPS Auvergne-Rhône-Alpes de Vichy change !

Depuis son arrivée à la tête du CREPS le 1er juin 2018, Thomas Senn met tout en œuvre pour développer l’excellence sportive à Vichy. Soutenu par la Région pour atteindre ses « Enjeux 2024 », l’ambitieux projet de rénovation et de modernisation de l’établissement bénéficie des 24 millions votés le 29 mars 2019.

« Cela fait une dizaine de mois que nous travaillons afin d’établir un diagnostic qui cerne précisément nos besoins. La réunion organisée sur place en septembre 2018 avec les DTN (Directeurs Techniques Nationaux) d’une vingtaine de disciplines leur a permis d’exprimer leurs attentes en terme d’accueil et d’équipements, essentiels à la pleine forme des athlètes… Notre offre a été ajustée en conséquence pour faire la part belle à l’hébergement et la restauration. » Deux des trois bâtiments d’hébergement vont être rénovés à cet effet du sol au plafond, en passant par l’isolation phonique et thermique. Un bâtiment de plain-pied va être construit pour le restaurant, qui bénéficiera ainsi d’une grande terrasse ouverte sur l’extérieur. « Nous voulons insuffler un véritable esprit campus sur ces 9 ha dédiés à la pratique sportive. »

Les missions du CREPS Vichy revues à la hausse

Formation, haut niveau, développement du sport, jeunesse et éducation populaire, les domaines d’intervention du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes / Vichy sont multiples et s’adressent à l’ensemble des sportifs et des acteurs du sport. Depuis janvier 2016, la Région Auvergne-Rhône-Alpes assure la tutelle de deux établissements, le CREPS Rhône-Alpes et le CREPS Vichy Auvergne. Réunis sous l’appellation commune « CREPS Auvergne-Rhône-Alpes », ils demeurent deux entités juridiques distinctes. Elles travaillent en synergie pour produire des offres de services complémentaires issues d’une politique publique sportive régionale concertée.

À l’instar des 17 Centres de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive répartis sur le territoire français, le CREPS Auvergne-Rhône-Alpes de Vichy doit assurer son équilibre financier tout en accomplissant ses missions. Ainsi que le souligne Thomas Senn, « avec un budget 2018 supérieur à 6 millions d’euros (6 040 665 €), l’établissement compte 60 salariés permanents (dont 11 personnels de la Région). C’est une véritable PME déjà capable d’assurer 78 000 heures de formation et 29 000 nuitées par an. Sa dimension Santé-Handicap visiblement renforcée et bien positionnée en France comme à l’étranger, va permettre au CREPS Vichy nouvelle génération d’affirmer sa spécificité et d’améliorer sa propre performance. »

Un Pôle Performance innovant

Thomas Senn
Thomas Senn

Plus et mieux qu’une simple modernisation des bâtiments, le projet du CREPS Vichy va se doter d’un Pôle Performance de 2 500 m2 pourvu d’équipements de pointe (la salle hypoxique disposera d’appareils et autres machines capables de simuler les effets de l’altitude et de l’humidité).  Ses deux étages accueilleront le Pôle Médical Sportif  avec le centre de santé par le sport (ouvert à tous quels que soient la discipline sportive, l’âge et le niveau de pratique) ainsi qu’un plateau de rééducation dédié aux sportifs de haut niveau, sans oublier des espaces de préparation et de récupération (avec bains chauds et froids, sauna, hammam et soins multi-sensorielles).

« Accessible aux personnes à mobilité réduite, à l’instar de l’ensemble de nos installations remises aux normes, ce Pôle répond en tous points et à tous les niveaux aux priorités de la région Auvergne Rhône­-Alpes autour du sport, de la santé et du handicap. »

Des centres d’entrainement pour les JO à Vichy

Alors qu’un appel à candidatures est lancé pour la création de centres d’entraînement préolympiques et paralympiques, le CREPS Vichy se met sur les rangs. « Sa complémentarité avec l’Agglomération permet de positionner le territoire comme un site d’excellence sportive exceptionnel au niveau national et international. Avec Jean-Sébastien Laloy, vice-président de Vichy Communauté et président du conseil d’administration du CREPS et Frédéric Aguilera, président de l’Agglomération, nous constituons un dossier qui sera déposé à l’automne. Le CREPS de Vichy veut devenir un centre de référence dans la détection des jeunes à potentiel atteints d’un handicap psychique ou moteur. Nous voulons aussi attirer des fédérations et des équipes nationales sur des séquences d’entrainement plus qualitatives, grâce à notre offre de service requalifiée en lien avec l’Agglomération. » Le CREPS va ainsi profiter de la dynamique de développement économique du territoire par le sport et des importants travaux financés par le Pacte régional pour l’Allier sur la rive gauche du lac (Cf. 21 M€ pour la modernisation du Centre Omnisports voisin et du Sporting tennis), auxquels participent la Région (9M€) et le Département (2M€). « Notre objectif commun est de constituer l’une des bases arrières (dénommées Centres de Préparation des JO), lors du rendez-vous olympique en 2024. »

Le compte à rebours est lancé !

Le marché global de la performance fait l’objet d’un appel à candidature en ce mois de juin 2019 et les études de faisabilité s’ensuivront. Pour être prêt à temps, les travaux du CREPS devraient démarrer en septembre 2020 et durer de un an à 18 mois.

Nommé pour cinq ans (avec un mandat renouvelable trois ans), Thomas Senn entend s’inscrire dans le long terme. « La perspective des JO donne un coup d’accélérateur au CREPS de Vichy dont les infrastructures vieillissaient. Il va pouvoir concrétiser son potentiel et se remettre en cohérence avec le projet de territoire. »

CREPS vichyContact :

CREPS Auvergne-Rhône-Alpes- Vichy

2 Route de Charmeil, 03700 Bellerive-sur-Allier

Tél. : 04 70 59 85 60

www.creps-vichy.sports.gouv.fr

 

Textes Véronique Durupt /Carnets économiques de Vichy Communauté Développement

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

La Banque de France accompagne et soutient les entrepreneurs

Si tout le monde connait son nom, peu d’entre nous savent précisément les rôles et missions de la Banque de France. Basée à Moulins, mais animant des succursales dans les 3 bassins du département, dont Vichy, cette institution a un rôle de plus en plus important, dans le soutien aux entreprises. Rencontre éclairante avec sa directrice départementale Flavienne Chadelaud.

La Banque de France, comme toutes les banques centrales nationales des pays ayant adopté l’euro et la Banque centrale européenne, sont membres de l’Eurosystème, chargé de définir et mettre en œuvre la politique monétaire unique. Une institution à part dans le paysage national. Fondée le 18 janvier 1800 sous le Consulat, ses missions sont régaliennes ou définies par le Contrat de service public et elle est dirigée par un gouverneur, actuellement François Villeroy de Galhau. Si elle dispose d’un capital d’Etat, La Banque de France est indépendante, ce qui lui interdit d’autoriser des découverts ou d’accorder tout autre type de crédit au Trésor public ou à tout autre organisme ou entreprise publics. Mais alors à quoi sert-elle ?

« Nos trois grandes missions sont la stratégie monétaire, la stabilité financière et les services à l’économie pour les particuliers, le secteur bancaire et les entreprises.  De plus en plus de nouveaux dispositifs et missions sont dédiés aux entrepreneurs de nos départements. Comme le dit notre gouverneur, nous avons les ‘’2 pieds bien ancrés dans le territoire économique national et la tête en Europe’’ précise Flavienne Chadelaud, directrice départementale depuis 2017. Une mission de proximité, que cette dernière développe avec ses équipes au plus près des besoins, et des évolutions économiques.

Flavienne Chadelaud

La Banque de France experte de l’économie locale

Grâce à une présence territoriale qui maille toute la France, La Banque de France a noué des relations privilégiées avec les entreprises. Reconnue pour son expertise, sa neutralité et la rapidité de traitement de ses dossiers, la structure a su gagner la confiance des entrepreneurs, pour qui elle réalise des missions multiples.

Cotation des entreprises et de leurs bilans

La côte de La Banque de France, basée sur l’analyse des bilans au travers des ratios dont la rentabilité ou la structure financière d’une entreprise (de plus de 750 000€ de CA), et lui permet de connaître sa « santé » et sa place dans son secteur et sa filière. Cette cotation gratuite, consultable par les banques, peut aussi favoriser des prêts bonifiés pour un secteur bancaire rassuré. « Cela nous permet de capter et centraliser de nombreuses informations sur l’évolution du tissu économique, et de publier des analyses précises et enquêtes de conjoncture. On écoute et sent pulser une économie, qui alimente et nourrit la réflexion monétaire européenne. Nous sommes donc aussi un des acteurs d’alerte, sur les changements et évolutions à apporter à l’échelle de l’Europe ».

Le correspondant TPE

Depuis 2-3 ans, la mise en place de correspondants TPE (Très Petites Entreprises), permet de comprendre les besoins et difficultés de ceux qui ne peuvent s’entourer de grands services internes dédiés.  Difficultés de financement, transmission d’entreprise, organisation de la croissance interne, recherche de financements… les équipes de La Banque de France, formées spécialement, font émerger l’expression du besoin et dirigent vers les bons interlocuteurs locaux. « C’est un service encore assez peu connu, mais qui mérite de l’être, puisqu’il est gratuit. N’ayant rien à vendre, notre neutralité est aussi assurée dans une prise en charge globale et une vision transverse » insiste la directrice, présente depuis près de 30 ans au cœur de La Banque de France

Médiation du crédit

Depuis 10 ans, pour les PME, La Banque de France propose aussi son expertise en médiation du crédit, pour accompagner et aider les entreprises à surmonter des problèmes de gestion, financiers ou de trésorerie. Un service là aussi gratuit qui peut éviter l’isolement et les situations de crise.

Education Financière

Ce volet pédagogique vise à apporter au plus grand nombre et surtout aux jeunes ou aux plus précaires, des clés de lecture et de compréhension du système économique, financier, et bancaire, via des formations et les liens solides avec l’Education Nationale et les travailleurs sociaux. « Nos équipes ont également créé le jeu plateau ‘’Aventure entrepreneur’’, pour initier à la gestion de l’entreprise, des petits entrepreneurs, startupers ou des jeunes. Ce jeu montre concrètement et de façon ludique, l’impact d’une décision d’investissement ou l’importance d’adapter son emprunt à sa réalité spécifique ».

jeu banque de france

Analyse GEODE de votre entreprise

Ce service payant met à votre disposition un analyste financier durant 1 ou 2 demi-journées pour conduire, avec vous, le diagnostic approfondi de votre entreprise. Une Gestion Opérationnelle et Dynamique des Entreprises, pour bénéficier d’une source de réflexion stratégique sur votre entreprise et votre secteur d’activité, ainsi que d’un outil de simulations prévisionnelles performant. En réduisant les incertitudes, il est ainsi plus facile d’établir la trajectoire future de votre entreprise et de prendre des décisions avec les meilleures informations.

Et encore …

Une fois par an, à l’échelle de la Grande Région, 4.500 entreprises sont aussi interrogées sur l’année écoulée, les perspectives à venir, la croissance du CA, les investissements pour proposer une enquête de conjoncture très précise, possédant le plus important taux de corrélation avec la réalité. « En fin d’année 2019, un site national Mes questions d’entrepreneur verra le jour, pour répondre aux questions des dirigeants. Il complètera les sites www.mesquestionsdargent.fr , ouvert à tous,  et www.CITECO.FR,  plus théorique.

De nouveaux locaux adaptés

La Banque de France de Moulins, créée en 1868, a longtemps occupé un immense immeuble devenu aujourd’hui trop grand. Les effectifs s’inscrivent en effet nettement à la baisse, sous les effets conjoints et progressifs de la démographie des effectifs, de la mutualisation départementale, de la mise à disposition de nouveaux systèmes d’information et de la mise en œuvre de la numérisation/ digitalisation. La Banque de France Allier quittera donc des locaux désormais surdimensionnés  et peu fonctionnels, pour gagner en 2020, ceux de l’angle du cours Jaurès et du boulevard Banville, face au théâtre à Moulins, pour une meilleure accessibilité, proximité et visibilité.

A Vichy, La Banque de France reçoit sur rendez-vous les lundis et mardis. La Banque de France évolue donc logiquement pour répondre aux évolutions de ses clients, mais sans jamais oublier ses missions d’accueil et de proximité.

banque de franceL’activité de la Banque de France Allier pour 2018 :

200 entretiens avec des dirigeants d’entreprises ;

75 entretiens mensuels de conjoncture avec un panel représentatif d’entreprises ;

20 petites entreprises guidées vers la structure la plus efficiente pour répondre à son questionnement.

 

Banque de France Vichy

dans les locaux du CCAS de la Ville de Vichy, au 21 Rue d’Alsace

Rendez-vous au : 04 70 48 32 81 ou sur https://accueil.banque-france.fr

 

Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene pour les carnets économiques de Vichy Communauté Développement.

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

 

LE CIR ET LE CII, deux aides fiscales de soutien aux activités de recherche et d’innovation pour les entreprises

Soutenir l’innovation, c’est permettre aux entreprises de se développer dans un environnement concurrentiel. Depuis plus de trente ans, le Crédit Impôt Recherche (CIR) permet de financer les dépenses de R&D des entreprises, sans restriction de taille ou de secteur, alors que le Crédit Impôt Innovation (CII), créé en 2013, concerne les dépenses engagées par les PME dans la conception et/ou la réalisation de prototypes ou installations pilotes de nouveaux produits.

christophe Vialle
Christophe Vialle

« Contrairement à ce que l’on peut parfois entendre, les PME sont aujourd’hui au cœur du dispositif puisqu’elles représentent 93% des bénéficiaires »*, confirme Christophe Vialle, Senior Manager au sein du groupe ABGI. « Le Crédit d’Impôt Innovation monte notamment en puissance puisque plus de 6 000 entreprises ont déclaré du CII, soit une augmentation de 20% par rapport à l’année précédente* » (*source : « L’Observatoire du Financement de l’Innovation 2019 »).

Au-delà du financement, solliciter un CIR ou un CII, c’est l’occasion de structurer et rationaliser le suivi de son activité de R&D et/ou d’innovation. Cette démarche est notamment opportune, si la société réalise des développements de produits, procédés ou services et souhaite bénéficier d’un soutien de ses efforts actuels dans l’innovation, amplifier ses activités de développement ou explorer des sujets de recherche, rationaliser et optimiser cette activité de développement, ou encore travailler avec d’autres partenaires (publics ou privés) sur ces sujets.

L’assiette de dépenses éligibles est encadrée, mais le dispositif d’aide fiscale français comprend un champ d’application assez large. Ainsi, la société peut valoriser au CIR ou au CII certaines de ses dépenses R&I externalisées (agrément CIR ou CII pour les prestataires privés) lors de sous-traitance de prestations R&D dédiées , les frais de prise, de maintenance et de défense de brevets, certaines dépenses de veille technologique…

Comment évaluer l’intérêt du CIR & du CII pour son activité ?

David Tropel
David Tropel

David Tropel, conseiller en financement de l’innovation, précise : « S’engager dans un processus déclaratif en vue de bénéficier d’une aide fiscale nécessite un soin particulier de la part de l’entreprise dans l’identification du périmètre technique et financier éligible au sein de ses opérations de recherche et/ou d’innovation. En effet, avant toute déclaration, il faut que l’entreprise ait cartographié et dissocié ses activités de R&D et d’innovation. Ce travail initial est toujours délicat car il nécessite que l’entreprise intègre et applique les définitions de R&D et d’innovation de l’administration à sa propre activité, ce qui n’est pas toujours évident. Dans notre intervention de conseil, c’est donc une étape essentielle qui permet à l’entreprise de pouvoir identifier ses travaux potentiellement éligibles à chaque dispositif et ainsi évaluer son intérêt à les solliciter. »

Concrètement, les activités d’innovation, couvertes par le CII, concernent les études nécessaires à la réalisation de prototypes ou d’installation pilote d’un produit nouveau ou amélioré au regard des produits concurrents déjà présents sur le marché. En revanche, la R&D, au sens du CIR, est constituée de travaux menés selon une démarche scientifique, qu’il est nécessaire de réaliser afin de pallier à l’insuffisance des connaissances disponibles pour franchir des verrous rencontrés lors d’un projet d’innovation.

 

R&D

 

Si ce n’est pas de la R&D, est-ce de l’innovation ?

Les travaux éligibles au CII peuvent être définis comme suit :

  • Prototype : modèle original qui possède toutes les qualités techniques et toutes les caractéristiques de fonctionnement du nouveau produit ou procédé. Ce modèle n’a pas forcément son aspect ou sa forme finale mais il permet de dissiper les incertitudes concernant les améliorations du produit et d’en fixer les caractéristiques.
  • L’installation pilote : ensemble d’équipements ou de dispositifs permettant de tester un produit ou un procédé à une échelle ou dans un environnement proche de la réalité industrielle. À l’achèvement de la phase expérimentale, l’installation pilote n’est plus considérée comme se rapportant à la réalisation d’opérations de recherche et développement puisqu’elle fonctionne comme une unité normale de production.
  • Nouveau produit : bien corporel ou incorporel qui satisfait aux deux conditions suivantes : il n’est pas encore mis à disposition sur le marché ; ou il se distingue des produits existants ou précédents par des performances supérieures sur le plan technique, de l’écoconception, de l’ergonomie ou de ses fonctionnalités.

Comment déterminer le montant de son crédit d’impôt ?

Sont éligibles au CIR, les dépenses de recherche suivantes :

– Les dépenses de personnel : salaires bruts chargés des personnes affectées aux travaux de R&D. Rémunérations et charges des TNS. Et ce, au prorata du temps passé à des activités de R&D éligibles. Dépenses de fonctionnement forfaitisées à hauteur de 50% des dépenses ci-dessus (200% pour les jeunes docteurs).

– Les dépenses liées au matériel affecté à la R&D : dotation aux amortissements des matériels utilisés pour la R&D. Au prorata de leur affectation à des activités éligibles. Dépenses de fonctionnement associées forfaitisées, à hauteur de 75% des amortissements éligibles.

– Les dépenses de sous-traitance R&D : exposées auprès d’organismes de recherche publics, établissements d’enseignements supérieurs, d’associations ou de fondations pour la recherche, mais également auprès d’organismes de recherche privés ou d’experts agréés auprès du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Ces dépenses sont encadrées et plafonnées.

Les autres dépenses de recherche éligibles sont notamment, les dépenses liées aux brevets, à la normalisation et à la veille technologique.

Il convient de noter que des retraitements doivent être réalisés sur cette assiette de dépenses éligibles, telle que la déduction des subventions et avances remboursables.

Concernant les dépenses éligibles au CII peut intégrer :

  • les dotations aux amortissements des immobilisations créées ou acquises à l’état neuf et affectées directement aux opérations de conception de prototypes ou installations pilote de nouveaux produits.
  • les dépenses de personnel affecté à la réalisation des opérations de conception de prototypes ou installations pilotes de nouveaux produits. En cas de temps partiel, les dépenses sont retenues au prorata du temps effectivement consacré à ces opérations.
  • les dépenses de fonctionnement faites pour ces opérations. Elles sont prises pour un montant forfaitaire fixé à 75 % des dotations aux amortissements et à 50 % des dépenses de personnel.
  • les frais de prise de brevets et de certificats d’obtention végétale ainsi que les frais de dépôt de dessins
  • les frais de défense des brevets et dessins
  • et les dépenses externalisées : celles qui sont confiées à des entreprises ou bureaux d’études agréés.

Imputables, remboursables ou mobilisables, ces crédits d’impôts sont de véritables soutiens à vos activités de recherche et d’innovation, souvent essentiels pour franchir des paliers et réaliser vos projets.

Christophe Vialle atteste de ce constat « Notre groupe gère aujourd’hui un peu plus de 10% de l’enveloppe globale allouée par l’Etat, soit près de 600M€ de CIR/CII pour le compte de nos clients. Si nous constatons chaque année une montée en maturité des sociétés sur le sujet, nous constatons également que bon nombre de dirigeants de PME, voire même d’ETI, n’exploitent pas pleinement le potentiel du dispositif. Méconnaissance, peur du risque fiscal, difficulté à se structurer, manque de temps : les raisons sont nombreuses. Pourtant, si elles sont bien utilisées, ces sources de financements indirects peuvent représenter un avantage décisif dans votre projet de développement».

David Tropel, de la société In Management, et Christophe Vialle, du groupe ABGI, étaient intervenus face aux entreprises lors d’une conférence à la CCI de Vichy, dédiée au CII et CIR, en partenariat avec Jean-Louis da Costa (Via Meca), et Philippe Bougerolle (Auvergne Rhône Alpes Entreprises)

 

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

vichy communaute developpement

 

 

Le Chalet Impérial à Vichy : Un lieu d’exception pour des événements hors du commun

Ce sont quelque deux cents personnes qui ont pu visiter le chalet Clermont-Tonnerre lors de la 12ème Fête Napoléon III de Vichy fin avril dernier. Rebaptisé Chalet Impérial, il commence sa nouvelle vie dédiée à l’accueil de séminaires d’entreprises et de groupes de particuliers.

Construite entre parc et thermes en 1863 sur l’avenue où sont venus s’aligner les chalets bâtis à la demande de l’empereur, la villa du Comte de Clermont-Tonnerre, officier d’ordonnance de Napoléon III, a notamment hébergé Léopold Ier roi des Belges. Inscrits à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1990, ces chalets devenus propriétés privées constituent désormais des lieux emblématiques de la cité thermale.

Un cadre inspirant qui marque les esprits

Lorsqu’ils arrivent à Vichy en 2017, Marion Pastré et Édouard Delgrange (cf photo ci-dessus) tombent sous le charme de la Reine des villes d’eaux où ils décident de s’installer. Le jeune chef d’entreprise perçoit très vite « le potentiel économique d’une ville en pleine ébullition, dont le patrimoine constitue un atout majeur. Valorisé par la candidature d’inscription à l’Unesco, l’art de vivre cultivé et entretenu sur place peut parfaitement s’associer avec le développement d’activités professionnelles. »

À la tête d’une société d’externalisation de forces de vente spécialisée en GSB (Grandes Surfaces de Bricolage), Édouard Delgrange recherche alors « un endroit capable d’insuffler un état d’esprit stimulant » pour réunir sa dizaine de commerciaux. Le chalet Clermont-Tonnerre étant à vendre, il s’en porte acquéreur, convaincu d’avoir trouvé LE lieu d’exception dont il a toujours rêvé, « une maison de vacances idéale, où il fait beau et bon se retrouver pour les grandes occasions. Un endroit où l’on peut aussi se ressourcer, créer de nouveaux projets, fixer des objectifs…  »

chalet imperial vichy

Une rénovation dans les moindres détails

Effectués à 95 % par des entreprises locales, les travaux ont suivi les recommandations des architectes des monuments de France. Qu’il s’agisse du ré-étayage de la charpente ou de la remise en état des parquets, des colonnes en marbre et des moulures d’époque, les 600 m2 du chalet ont été restaurés du sous-sol au plafond. « Surplombant le grand escalier, nous avons fait poser les vitraux qui avaient été remisés dans une chambre du dernier étage. Des partenariats ont été noués avec des artistes de galeries d’art vichyssoises, dont les œuvres, à l’instar des tableaux de Marion François, viennent rehausser la beauté des pièces de réception du rez-de-chaussée (qui comprend le hall d’accueil donnant sur deux salles et un salon). L’alliance réussie d’objets du passé et d’éléments résolument contemporains contribue à l’harmonie de l’ensemble. L’atmosphère intemporelle qui s’en dégage ressort dans les nombreux témoignages déjà inscrits dans notre Livre d’or. »

Tout comme les aménagements intérieurs conférant au Chalet Impérial « une ambiance « hôtel particulier » doté du confort moderne, les 800 m2 de jardin à la française bénéficient d’équipements de pointe : deux places de parking pourvues de recharge électrique et une piscine extérieure à fond mobile avec système de nage à contre-courant, parfaitement intégrées dans ce décor à valeur patrimoniale ajoutée.

Pour compléter la mise en valeur du chalet dorénavant visible depuis la rue, deux lampadaires historiques viennent jouer les éclaireurs.

chalet imperial vichy

Des formules de location à la carte

Il aura fallu près d’un an et demi pour rendre son éclat au Chalet Impérial. Il se voit aujourd’hui proposé aux entreprises comme aux groupes (famille et amis) désireux de profiter de tout ou partie de ses équipements pendant la durée de leur choix. Les acteurs économiques, culturels et sportifs en quête de performance collective peuvent trouver  sur place de quoi stimuler leurs réflexions et motiver leurs équipes.

Le chalet dispose actuellement de onze chambres climatisées réparties sur les deux étages supérieurs. Son sous-sol entièrement rénové offre aux amateurs de remise en forme un spa ainsi qu’une salle de sport, dont les appareils en bois et métal s’avèrent aussi esthétiques que performants. Une salle de billard et une salle de cinéma avec écran géant viennent parfaire l’offre faite à ses occupants. Ils bénéficient en outre, d’un accès privé aux  130 hectares du parc Napoléon III longeant les berges de l’Allier.

Le pavillon de style néo-gothique, construit à côté du chalet en 1905 pour servir de garçonnière au fils du propriétaire du moment, devrait pour sa part être prochainement aménagé afin de devenir accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR).

C’est Marion Pastré qui s’occupe de la gestion opérationnelle. Les premières réservations ont été enregistrées et « nous affichons complet durant les événements sportifs phares que constituent l’Iron Man (24 et 25 août) ou encore les Mondiaux de ski nautique de vitesse (du 7 au 15 septembre). Des compétiteurs étrangers ont choisi d’organiser leur séjour au Chalet Impérial où il leur est possible de s’entrainer et de récupérer entourés des proches. »  Plusieurs entreprises locales, mais aussi de grands groupes internationaux se sont par ailleurs déclarés intéressés pour leurs futurs séminaires. « Nous proposons des formules de location adaptées aux besoins. Pour un mariage, on peut louer uniquement les pièces de réception de rez-de-chaussée en n’occupant qu’une partie des chambres. Chaque événement est unique et nous mettons tout en œuvre pour satisfaire notre clientèle. »

Du simple repas d’affaires réunissant jusqu’à 30 convives au lancement de produit rassemblant une centaine d’invités, le Chalet Impérial se prête à tout type de manifestation. Pleinement inscrit dans la dynamique de l’agglomération, il entend contribuer au rayonnement de Vichy en France et à l’étranger.

 

Chalet Impérial

109 bis boulevard des Etats-Unis 03200 Vichy

www.chalet-imperial.fr

contact@chalet-imperial.fr

 

Textes Véronique Durupt /Carnets économiques de Vichy Communauté Développement

Vous souhaitez recevoir la lettre d’information des carnets économiques ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à : communication@vichy-economie.com

Souscrivez à notre newsletter

Inscrivez vous pour recevoir les dernières nouvelles économiques
du bassin de Vichy

Menu

Newsletter

Newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales.