Vous êtes ici

Véronique Daguenet forme les toiletteurs de demain

Les carnets économiques du territoire

Après un an de démarches administratives, Véronique Daguenet vient d’ouvrir à Saint-Germain-des-Fossés son centre de formation au toilettage canin et félin, le premier du département. Auprès de ses stagiaires, elle se sent comme un poisson dans l’eau !

veronique Daguenet - Vichy

Depuis le 4 janvier dernier, Véronique Daguenet, toiletteuse diplômée, forme de futurs professionnels aux soins de toilettage canin et félin. Une évolution de plus dans la carrière de cette amoureuse des animaux qui a su vivre de sa passion : ‘’Je suis une fille d’agriculteurs, mon père élevait des poules pondeuses à Creuzier-le-Neuf, j’ai donc toujours baigné dans le monde animal’’ explique-t-elle. Mais à l’heure de l’orientation, elle laisse sa grande sœur choisir pour elle, ce sera la comptabilité ! Douée pour les chiffres et la gestion, Véronique suit assidûment ses études et devient secrétaire de production chez Wavin pendant 14 ans, après un détour par M. Bricolage où elle gère notamment les caissières : ‘’Cette formation m’a beaucoup aidée et m’aide toujours dans la gestion de mon entreprise. Ma sœur a bien fait de m’inscrire dans cette filière’’ s’amuse-t-elle aujourd’hui. Mais à 37 ans, la vie d’usine et ses contraintes la poussent à chercher d’autres horizons à explorer. De 1996 à 2001, Véronique Daguenet reprend l’exploitation familiale tout en continuant son travail chez Wavin : ‘’Je faisais coïncider mes vacances avec les périodes de vente des animaux, pour me laisser le temps de tout gérer’’ explique-t-elle. Un rythme effréné et des réalités financières difficiles l’incitent à revoir son avenir professionnel. La solution viendra une fois de plus de ceux qui la connaissent le mieux : ‘’Ma maman m’a alors poussée à travailler dans le domaine du toilettage au plus près des animaux. Je voulais de mon côté exercer seule et être mon propre patron, cela semblait donc idéal’’ se souvient Véronique Daguenet.

Vivre de sa passion

Poussée par l’ambition de créer une affaire bien à elle, elle reprend des études pendant 8 mois grâce au Fongécif Auvergne, à Saint-Gervais d’Auvergne au lycée des Combrailles. Pour l’adulte qu’elle est, les cours sont les mêmes que pour les jeunes de 3ème : ‘’Refaire la base du français et des maths lorsque vous avez 40 ans, cela peut paraître peu adapté mais heureusement j’ai eu un maître de stage formidable dans un élevage de caniches à Mariol. J’ai beaucoup pratiqué, ce qui est la base de notre métier’’, explique Véronique Daguenet, qui décèle déjà à l’époque, qu’une formation pour adultes doit se plier à d’autres réalités. Dès la fin de cette formation en 2009, elle ouvre rapidement le salon ‘’Les petites canailles’’ à Saint-Germain-des-Fossés. ‘’A l’école on nous avait donné le conseil d’avoir un secteur de 10 000 habitants sans trop de concurrence. Saint-Germain et son centre dynamique était parfait. Depuis près de 7 ans, la maîtresse des lieux toilette, lave, coupe, épile, soigne et bichonne les compagnons à 4 pattes qu’elle aime tant. Grâce à une clientèle fidèle et des innovations, Véronique fait perdurer sa petite entreprise : ‘’J’ai ouvert, au sein du salon, un Mouss’ dog pour les gros chiens. Il s’agit de venir laver son chien dans un lieu spécialement adapté à cela plutôt que dans sa salle de bain’’. Baignoire électrique à hauteur, séchoir adapté et conseils avisés font le succès de ce service : ‘’Souvent on me demande pourquoi les chiens filent se rouler dans l’herbe après les avoir lavés. C’est qu’ils vont finir un séchage que leurs maîtres n'ont pas suffisamment réalisé ! C’est aussi ces petites choses qui font la valeur de notre savoir-faire’’ s’amuse cette chef d’entreprise avertie. 8 heures par jour, debout et avec une infinie patience, elle prend soin des animaux et des maîtres : ‘’C’est un travail très physique où il y a beaucoup de manipulations, sans compter les risques de coupures.  Contrairement à un coiffeur, il ne nous suffit pas de leur dire de ne pas bouger. Mais quand on aime on ne compte pas’’. Elle engage il y a un an une jeune salariée pour la soutenir au quotidien et se laisser du temps pour monter un autre projet.

salle de cours - veronique daguenet

Une formation créatrice d’emplois

Ce projet c’est l’ouverture d’un centre de formation au toilettage, dédié aux adultes, ayant au minimum un BEP ou CAP. En s’appuyant sur son expérience, Véronique Daguenet, transmet aujourd’hui, plus que jamais, son savoir-faire à de futures consœurs (les confrères étant peu nombreux). ‘Je suis régulièrement des formations qui m’ont apporté de nouvelles techniques notamment autour du secourisme canin, toilettage félin ou l’épilation des poils durs à la main. Je me sentais prête à former des stagiaires d’autant plus qu’on m’avait contactée pour devenir professeur’’ explique cette dernière. Si son métier n’est pas reconnu en France, Véronique Daguenet veut le professionnaliser. Forte de tout ce qu’elle a vécu lors de son apprentissage, elle propose une formation adulte en 3 mois et 384 heures de formation.

Les 32 heures de formation hebdomadaires s’articulent autour de cours théoriques en toilettage et connaissance de l’animal mais également en gestion ou étude de marché, de démonstrations et de 317 heures de pratique sur des animaux issus du salon de la formatrice. Dans des locaux flambants neufs qu’elle vient d’acquérir à quelques mètres de son salon, cette dernière a trouvé sa place autour et pour ses stagiaires. Technique douce de manipulation, démêlage, hygiène du salon, coupe aux ciseaux, préparation au toilettage, shampooing, séchage, autant de gestes que les stagiaires apprennent avec minutie sur les conseils avisés d’un professeur qui n’a pas le droit à l’erreur. ‘’Les maîtres me confient des animaux et le service doit être irréprochable. Aujourd’hui, elles mettent un peu de temps, mais au bout des 3 mois, elles réaliseront chaque rendez-vous en 2 heures tout en ayant pris confiance en elles’’. Après un an de démarches administratives, Véronique Daguenet est heureuse de ce nouveau cap : ‘’J’ai été soutenue dans ma démarche par de nombreux acteurs économiques comme la Chambre de Commerce et d’Industrie, le Pôle Emploi, la Mission locale ou Vichy Val d’Allier Développement. Aujourd’hui il importe de trouver des stagiaires qui peuvent financer leur formation ou bénéficier des acquis au titre du (CPF) et toutes autres aides à l'emploi’’.

Après ces 12 semaines de formation une attestation de stage sera validée et donnera officiellement la qualité de Toiletteur Canin au stagiaire. Un gage de sérieux et de professionnalisme pour reprendre ou créer un salon mais aussi pour y travailler. Véronique Daguenet œuvre donc pour l’emploi, une satisfaction double pour celle qui évolue aujourd’hui au quotidien, dans l’univers qu’elle a choisi !

CFT 03

06 59 14 28 24

52, rue Pierre Sémard
03 260 Saint-Germain-des-Fossés

http://cft03.fr/

 

Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene, pour les carnets économiques de Vichy Val d’Allier Développement