Vous êtes ici

Cosy Matto

Les carnets économiques du territoire

Non moins célèbres que les traboules lyonnaises, les Passages vichyssois font partie des spécificités de la cité thermale. Ceux qui osent s’y aventurer ne le regrettent pas. Tout aspire à la flânerie, la détente et la découverte à l’exemple du Cosy Matto, un commerce italien pas comme les autres.

Epicerie fine, dégustation sur place ou à emporter de plats chauds ou froids le midi, apéritifs dinatoires le soir, boissons chaudes ou fraiches tout au long de la journée, glaces artisanales tel est le concept imaginé par Nicolas Baronnier (cf photo). Ouvert depuis à peine un an, le Cosy Matto, c’est un petit bout d’Italie en plein cœur de Vichy.

Fils d’une Italienne et d’un Français, Nicolas Baronnier a vécu plusieurs années à Rome. Ses origines maternelles se situent tout au bas de la botte italienne, plus précisément à Siderno, en face de la Sicile. « Mes grands-parents maternels habitaient en Calabre. Ma mamma réside à Rome ». De retour en France pour des raisons familiales, c’est toute l’Italie qu’il a rapportée avec lui. Fort d’une expérience en épicerie et restauration romaines, il a souhaité la poursuivre, ici, à Vichy, en ouvrant le Cosy Matto. « Pourquoi ne pas tenter l’expérience en France et faire découvrir les produits italiens ? Ma femme, Cécile, est originaire de Riom. Vichy est une ville qui plait bien. On sortait de grandes villes comme Rome et Lyon où ça bouge tout le temps. Ça fait du bien de revenir dans une plus petite ville. »

Au Cosy Matto, toutes les phases de la journée sont couvertes et les formules proposées s’adressent à tout public : « l’ouverture avec les cafés, cappuccinos et chocolats ; ensuite une restauration le midi avec une cuisine maison – ce sont des assiettes simples mais axées sur les goûts et les saveurs – l’après-midi : glaces, boissons fraîches et chaudes ; et le soir, on termine sur les apéritifs-dinatoires. On propose un verre de vin ou un apéritif italien avec des accompagnements charcuterie et antipasti. » Le lieu est 100% producteurs italiens.  « Ayant vécu plusieurs années là-bas, nous avons de bons contacts. »

Tous les produits servis peuvent être emportés. « Nous n’avons pas de carte. Nous préparons et proposons trois à quatre plats différents (cannelloni saumon/épinards, lasagnes aubergine/mozarella, risotto…). Le menu change toutes les semaines. »

Le nom est un clin d’œil à la place romaine « Piazza Di S. Cosimato ». Puis, Nicolas Baronnier a joué avec les mots. « Cosy : pour l’endroit convivial et chaleureux et Matto signifie un peu foufou, original, décalé. C’est ce que l’on voulait donner à ce lieu : on a de l’épicerie, on peut manger le midi, prendre l’apéro le soir, un café le matin… c’est pour toutes ces raisons qu’on l’a appelé ainsi. » Le Cosy Matto, c’est un état d’esprit. Franchir ses portes ou s’installer à sa terrasse, c’est être transporté dans un tout autre univers où tout le monde se tutoie et discute ensemble. « Je voulais créer quelque chose de convivial, que la clientèle se connaisse. Ce qui m’importe, c’est que les gens se sentent bien. Ils viennent à deux pour manger et finalement se retrouvent cinq à table. Pareil pour les apéritifs, les gens finissent par se mettre ensemble. On touche toutes les générations. Nous avons autant de jeunes que d’anciens. En Italie, on ne vient pas juste prendre son café et on repart. On vient parce qu’on sait que l’on va rencontrer des gens, des amis et partager un moment avec eux que ce soit pour 10 mn, un quart d’heure, une heure.»

Le Cosy Matto soufflera sa première bougie en août, un premier bilan très prometteur. « C’est vrai qu’il est bon. Nous avons de bons retours des clients. Nous avons le sentiment d’avoir tout de suite été intégrés par les autres commerçants. Ils nous disent même que le Cosy Matto a beaucoup apporté au quartier. C’est une belle reconnaissance. Du coup, certains ont l’impression que nous sommes là depuis beaucoup plus longtemps. Début 2012, Philippe a rejoint l’équipe. Il a démarré à 4h par jour et aujourd’hui, il est à plein temps.»

Depuis juillet, le Cosy Matto a ouvert un glacier Passage de l’Amirauté. « Nous avons eu beaucoup de demandes au niveau des glaces italiennes. L’été, Cécile vendra des glaces artisanales et coupes de fruits frais et l’hiver des sandwiches chauds, paninis, cafés et chocolats italiens. Des gens me disent que je donne envie de rester plus longtemps, de parler. C’est dans la culture italienne de faire partager de bons moments. C’est la joie de vivre. Ici, ce ne sont pas que des clients. Beaucoup de gens me disent : on vient trouver un petit bout d’Italie. C’est une belle reconnaissance.»

 

8 rue Sornin – Vichy

09 82 40 87 79

Du mercredi au samedi : 8h30 – 22h00

Dimanche : 11h00 – 19h00

Mardi : 8h30 – 19h00