Vous êtes ici

Le DUT MMI forme les communicants et techniciens de demain

Les carnets économiques du territoire

Le Pôle Universitaire de Vichy, créé en 2001, regroupe aujourd’hui 800 étudiants répartis dans 12 formations spécialisées de niveau Bac +1 à Bac +5. Parmi elles, le DUT Métiers du Multimédia et de l'Internet (MMI) forme ses étudiants aux attentes et besoins d’une société en constante évolution. Son chef de département, Laurent d’Orazio, veille sur une génération aux connections pleines de promesses professionnelles.

En cette fin d’année 2014/2015, Laurent d’Orazio clôture sa première année en tant que chef du département MMI Métiers du Multimédia et de l'Internet : « Après avoir enseigné ici depuis 2008, j’ai pris mes nouvelles fonctions au début de l’année scolaire 2014 ». Originaire de Grenoble, où il a obtenu un doctorat en informatique, Laurent d’Orazio s’est vite fait à son nouveau cadre de vie vichyssois, au cœur d’un pôle universitaire niché entre verdures et bords d’Allier : « Personnellement je me sens bien à Vichy et professionnellement je suis heureux de pouvoir offrir un haut niveau d’enseignement à mes étudiants. Le pôle universitaire est à taille humaine et par son accompagnement aux étudiants, ses infrastructures et son matériel, il permet à nos élèves de suivre leurs études dans les meilleures conditions. Ils sont volontaires et motivés, toute l’équipe le ressent chaque année ».

Cette année, le DUT compte 54 élèves en 1ère année et 48 en 2ème année, issus de tous les horizons «  Nous ne sommes pas ouverts qu’aux Bac S, bien au contraire. Le DUT MMI ne demande de pas de pré requis spécifiques et on débute la formation sur des bases adaptées aux élèves issus de toutes les filières, même littéraires », précise Laurent d’Orazio. En cours d’année et si nécessaire, des heures de tutorat menées par d’autres élèves, des cours de méthodologie ou des heures d’enseignement supplémentaires sont proposés aux élèves qui connaissent des difficultés.  Mais qu’apprend-on en MMI ? « A devenir des communicants à l’aise dans les domaines techniques et des techniciens pas perdus dans la communication » résume le chef du département.

Devenir techniciens supérieurs de la communication

Appelé DUT Services et Réseaux de Communication (SRC) jusqu’à la rentrée dernière, le DUT MMI forme aujourd’hui des techniciens supérieurs qui savent concevoir, vendre et gérer les produits et services de communication. Le titulaire de ce diplôme sera ainsi amené à collaborer aux activités de communication d'entreprise, de création multimédia et de gestion de réseaux. « Notre DUT est aussi un tremplin ou une première étape avant d’intégrer une école d’ingénieur ou une licence professionnelle audiovisuelle comme celle dispensée au sein de notre pôle universitaire », complète Laurent d’Orazio. La formation propose ainsi de voir l’informatique comme un outil efficace de communication. Ces deux années de DUT n’oublient pas pour autant la culture générale alliée à une ouverture élargie sur le monde, pour permettre à chacun de continuer sa voie vers d’autres filières complémentaires. 7 enseignants-chercheurs, 5 enseignants du secondaire et une équipe d’intervenants issus du monde professionnel assurent des cours d’espagnol, éco/droit, audiovisuel/son, infographie et communication. Un travail qui mise sur l’interdisciplinarité et la gestion d’évènements fédérateurs et sociaux comme lors du Festival Journalisme de Proximité.

Une sélection de candidats motivés

Sélectionnés sur dossier, les futurs candidats sont de plus en plus nombreux à postuler chaque année : « Cette année nous avons eu plus 600 candidatures. Avec l’équipe nous favorisons la motivation plus que les notes. Bien sûr le niveau scolaire doit être là, mais on doit aussi déceler des potentiels et des jeunes motivés qui ont envie d’intégrer cette formation », tient à mettre en avant Laurent d’Orazio. Des jeunes aux parcours variés qui forcent les enseignants à se remettre en question souvent : « C’est bon aussi pour nous de devoir reformuler nos approches car dans nos classes il y a des élèves scientifiques et littéraires. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est notre travail d’enseignant ». Si tous les cours sont dispensés en français, le DUT souhaite également s’ouvrir aux étudiants étrangers via le soutien du CAVILAM, installé dans les mêmes locaux. L’an prochain, le département accueillera d’ailleurs 3 élèves issus d’Afrique du Nord et du Sénégal.

L’alternance au service des entreprises

Toute l’équipe travaille également à démocratiser une démarche en laquelle elle croit, l’alternance. A la rentrée prochaine, une dizaine d’étudiants a en effet choisi et validé cette formule en lien direct avec le monde du travail. Un travail de sensibilisation auprès des entreprises locales continue pour permettre de créer de nouveaux partenariats en 2ème année de DUT : « En 2ème année, nos étudiants sont opérationnels. Certaines entreprises comme Médas, à Vichy, ont déjà accueilli des étudiants, car elles croient aussi en cette alternance bénéfique pour tous », explique Laurent d’Orazio avec conviction.

De solides partenaires locaux

Pour tisser des liens solides et concrets avec le ‘’vrai’’ monde professionnel, le DUT MMI inclus également 12 semaines de stage à sa formation. Les étudiants, qui savent participer à toutes les étapes de la conception et du développement des produits multimédias on line (Internet, intranet) et off line (CD-Rom, bornes interactives) sont en effet des atouts indéniables pour de nombreuses sociétés. Leur champ d’action est vaste dans les services ressources humaines ou communication des grandes entreprises. Mais aussi au sein des services de veille technologique ou de gestion électronique de documents (GED), en agence de communication multimédia ou de production artistique. Ces stages sont ici profondément ancrés dans un partenariat local actif. Pour du développement Web, de la communication, de la gestion d’évènementiels ou de l’infographie 2D et 3D, les entreprises AXIS, Quadriweb, Satel, Ligier, MACIF, la Société des Courses de Vichy, La Montagne ou France Bleu d’Auvergne soutiennent le DUT en accompagnant et valorisant ces stagiaires. « Nous sommes néanmoins toujours à la recherche de nouveaux partenaires solides. Nous savons anticiper les demandes, mais nous sommes aussi là pour écouter leurs besoins et y répondre. Nos équipes et nos étudiants aiment les nouveaux défis » lance Laurent d’Orazio, formant aujourd’hui les chargés de référencement web, développeurs d'applications mobiles, vendeurs en micro-informatique et multimédia, Webmarketeurs et administrateurs de réseaux de demain.

MMI s’impose donc comme une formation et un diplôme d’avenir, en lien direct avec le monde professionnel et le tissu économique local. Des étudiants à suivre…

 

Pôle universitaire de Vichy

1 avenue des Célestins
03200 VICHY

 

Département MMI

Tél : 04 70 30 43 91
Fax : 04 70 30 43 78

E-mail : secretariat.mmi@moniut.univ-bpclermont.fr

Site Internet : http://www.mmi.moniut.univ-bpclermont.fr/

 

Rédaction Bénédicte Rollet NOTA Bene, pour les Carnets économiques de Vichy Val d’Allier Développement