Vous êtes ici

ECTI, l’expérience partagée

Les carnets économiques du territoire

Créée en 1974, ECTI est la plus ancienne des associations de séniors volontaires. Son créateur, Paul Borel, expert économique aux Nations Unies avait pour ambition de partager l’expérience et transmettre le savoir-faire des cadres, responsables d’entreprise ou d’administration, techniciens ou artisans à la retraite. Avec 2.500 adhérents tous bénévoles, 1.500 missions et 25.000 heures d’intervention par an auprès d’entreprises et de professionnels, le contrat est plus que rempli. Présente dans toute la France, cette association indépendante s’implante sur le bassin vichyssois. Rencontre avec deux de ses membres Laurent Baudin et Alain Porteperruque.

ECTI - vichyLorsqu’on s’est consacré corps et âme à un métier de passion, l’heure de la retraite signe un virage radical. Les adhérents d’ECTI (Entreprises - Collectivités Territoriales - Insertion) choisissent de ne pas tout quitter et de garder un pied actif dans la vie professionnelle. En rejoignant l’association ECTI, Alain et Laurent ont décidé de mettre à profit leur expérience au service des autres. Alain Porteperruque, ancien dirigeant de la SA Amstutz Levin, sous-traitant automobile dans le secteur du découpage, emboutissage et ferrage de métaux, livre son ressenti : ‘’J’ai acquis dans ma carrière un peu d’expérience, j’ai eu de la réussite et de la chance et donc je souhaite redonner un peu de tout ça aux créateurs, repreneurs ou chefs d’entreprise’’ confie-t-il. Une envie partagée par Daniel Monteil : ‘’A mon départ en retraite, en 2006, je désirais rester actif autrement. Pouvoir transmettre était pour moi une priorité et le bénévolat de compétence me permettait de donner un sens à ma retraite. ECTI m’a offert cette opportunité d’être utile à l’étranger où j’ai fait plusieurs missions (Tunisie et Chine) et aussi en Auvergne, région où je me suis installé à la retraite’’. Cet ancien ingénieur électrotechnique a fait toute sa carrière chez Michelin, essentiellement à l’étranger dans le domaine des relations humaines puis en production. Il a notamment dirigé l’usine de Shenyang en Chine de 1998 à 2002. Aujourd’hui délégué départemental Allier et régional, il a à cœur de redynamiser l’association à Vichy au service de l’économie locale. Pour cela, il peut également compter sur Yves Lopez ancien cadre à la MACIF et Laurent Baudin, ancien directeur administratif et financier de Wavin France qui précise que : ‘’La démarche de ce bénévolat est intellectuellement stimulante et intéressante’’.

ECTI, des compétences au service du développement économique et social

Avec ses 40 ans d’expérience, l’association ECTI, reconnue d’utilité publique, bénéficie d’une réputation qui n’est plus à faire. Présente en France dans 81 départements et faisant des missions dans plus de 50 pays, l’association regroupe des retraités aux compétences multiples qui mobilisent et coordonnent des actions de soutien aux entreprises et aux professionnels de tous secteurs. Leur expertise et aides peuvent se tourner en direction des collectivités territoriales pour, par exemple, des conseils et de l’assistance aux départements, régions ou communes dans des domaines comme l’Accessibilité, le PCAS voire le Document Unique de sécurité au travail.

ECTI aide également les acteurs économiques et sociaux à développer leurs politiques d’emploi et d’insertion autour, par exemple, de préparations et simulations d’entretiens d’embauche, bilans de compétences, aides aux professionnels porteurs de handicaps ou de détenus en fin de peine.

Mais sur le total des interventions de ces experts, 42% sont consacrées au conseil et accompagnement des PME/PMI/TPE. Un domaine également privilégié par les 5 intervenants vichyssois, tous issus du monde de l’entreprise : ‘’Nous nous occupons surtout des projets industriels car c’est là que nous sommes les plus utiles, mais nous sommes attentifs à toutes les demandes. Si nous ne savons pas répondre à une problématique, nous faisons appel à un autre membre qui nous aidera sur les questions spécifiques. C’est ce qui fait la force de ce réseau’’ précise Laurent Baudin. 

Un soutien sur mesure

Sur demande spontanée ou par l’intermédiaire de partenaires locaux comme la CCI et Initiative Vichy, Vichy Val d’Allier Développement, le Comité d’Expansion Economique de l’Allier voire le Medef, la CGPME ou la CAPEB, les dirigeants demandent de l’aide aux intervenants d’ECTI à toute étape de leur projet. Pour une reprise, un développement, une gestion de crise ou un besoin sur une problématique précise, les bénévoles étudient avec soin les projets soumis et se réservent le droit d’y donner suite ou non. Il faut savoir que si l’association facture la prestation, aucun des bénévoles n’est rémunéré pour ce travail de suivi et de conseil : ‘’Nous payons même pour devenir adhérent’’ s’amuse Alain Porteperruque. ‘’Les sommes facturées sont modestes mais nécessaires pour la gestion et le fonctionnement d’ECTI. Je suis par ailleurs persuadé que cette prestation payante assure une prise au sérieux de tous et une implication du porteur de projet’’ complète Laurent Baudin. Une fois le projet étudié, les deux parties signent une convention d’accompagnement adaptée à chaque cas, suivant les besoins et envies. Un engagement profond lie alors les intervenants et les chefs d’entreprise, bien conscients de la valeur ajoutée de cette expertise : ‘’Nous apportons éclairage et expérience en servant de miroir à ceux que nous accompagnons’’ affirme Alain Porteperruque.

En s’appuyant sur leur carrière et leurs connaissances, ces professionnels pas tout à fait retraités offrent de nouveaux horizons à ceux qu’ils accompagnent : ‘’Notre vision différente dans des domaines pour lesquels nous n’avons pas travaillé, permet de trouver des solutions que le chef d’entreprise, ‘’coincé’’ dans ses habitudes, ne voyait plus. C’est une bonne remise en cause’’, argumente Laurent Baudin.  Business plans, études de marché, stratégie marketing, analyses de risques, recherches de financement sont autant de missions qui peuvent être décidées ensemble dans un suivi plus ou moins long. Refusant d’être des machines, les deux hommes et leurs collègues souhaitent un accompagnement qualitatif qui aboutira à un résultat positif pour l’entreprise. ECTI ne se positionne néanmoins absolument pas en concurrent du secteur marchand et favorise l’aide aux demandeurs qui n’ont pas les ressources financières nécessaires à de telles actions de développement.

Laurent Baudin et Alain Porteperruque portent donc, comme tous les intervenants ECTI, la voix d’une autre forme de vie professionnelle au service des autres. ‘’Si l’activité économique existe et est forte dans une ville, tout le monde en est satisfait. Je ne pouvais pas passer ma retraite à Vichy et ne rien faire, nous devons contribuer à rebooster ce bassin d’emploi’’ lance avec détermination Alain Porterruque. : ‘’On s’identifie à ces projets, on y croit et on les défend comme si c’était les nôtres’’, complète Laurent Baudin. Forte de cette belle énergie, l’équipe vichyssoise attend et compte sur de nouvelles recrues pour les soutenir dans leurs missions de passion. Une aide précieuse pour que ces hommes qui ne comptent pas leurs heures, continuent à allier ce plaisir-là aux joies de la retraite.

 

ECTI Auvergne

Daniel Monteil

12 rue de Madrid - 03200  VICHY

daniel.monteil.ecti@gmail.com

www.ecti.org/index

 

Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene, pour les carnets économiques de Vichy Val d'Allier Développement