Vous êtes ici

Ateliers Hugues Rambert:Ses monteuses d’abat-jour mises en lumière

Les carnets économiques du territoire

« C’est grâce à leur savoir-faire déployé depuis plus d’un quart de siècle que nous avons obtenu le titre d’Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) en 2006. »   Philippe Rabane, dirigeant des Ateliers Hugues Rambert, a salué les compétences de trois de ses salariées qui ont reçu la médaille du travail ce 13 mars.

hugues rambert

Les 3 salariées récompensées, avec l'animatrice de l'émission Midi en France et Philippe Rabane


« Lorsque que j’ai repris l’entreprise en 1997, Martine Marizy, Maryse Forest et Magalie Viviani étaient déjà là. Nous avons progressé vers l’excellence ensemble, en développant nos activités dans le luminaire haut de gamme devenu notre marque de fabrique. »

Un façonnage « à la main » pour des pièces uniques
Les chantiers se succèdent, donnant à l’équipe l’occasion de perfectionner leur fabrication à chaque pièce : « ce sont les abat-jour « haute couture » plissés et les lampes juponnées qui ont établi notre réputation ; nous utilisons aussi le « contre-collé » pour confectionner certains modèles (suspensions notamment) choisis par les designers et architectes d’intérieur aux côtés desquels nous travaillons. Nous nous adaptons à leurs demandes en trouvant les solutions permettant de concrétiser leurs idées. Les modes changent, les techniques évoluent et nous avec ! »
Ainsi que le précise Maryse, « il n’existe pas d’école de monteuse d’abat-jour. J’ai démarré il y a 28 ans avec un CAP de couture et je me suis progressivement formée sur place. Nous assurons en interne la transmission de nos savoir-faire aux nouvelles venues. » C’est cette réactivité et la capacité de sa quinzaine de salariées à répondre point par point aux exigences de la clientèle, qui ont permis aux Ateliers Rambert de se faire connaître et reconnaître bien au-delà des frontières bourbonnaises.

Une notoriété qui fait références
Cantalou d’origine, Philippe Rabane dispose d’un important réseau de brasseurs parisiens issus de la diaspora auvergnate (« ils nous confient une quarantaine de missions annuelles de conception ou de rénovation »). Qualifié de « super commercial » par ses troupes, le chef d’entreprise a su convaincre de grands palaces et autres établissements prestigieux de rallier sa clientèle.
Après le Ritz de la place Vendôme à Paris entièrement restauré en 2012, luminaires inclus, c’était au tour du Crillon de la place de la Concorde de faire l’objet d’importants travaux de rénovation l’an dernier. « Ce grand chantier nous a mobilisé six mois durant et permis de nouer de nouveaux contacts. Nous avons pu rencontrer Stéphane Bern, le célèbre animateur qui a acquis le collège royal et militaire de Thiron-Gardais (Eure-et-Loir) en vue d’en faire un musée. Pour sa transformation, il ne fait appel qu’à des Entreprises du Patrimoine Vivant et à des artisans d’art tels que nous. »
Qu’il s’agisse des boutiques Chanel en Russie, ou encore des wagons de l’Orient Express, les Ateliers Hugues Rambert travaillent avec les meilleurs Maisons (Cf. Lalique ou Baccarat) et leurs références se multiplient.

hugues rambert

Une partie de l'équipe d'Hugues Rambert
 

Se montrer pour exister
« Nous réalisons 20 % de notre chiffre d’affaires à l’export, principalement au Moyen-Orient, en Russie et aux États-Unis, très sensibles à la qualité estampillée made in France. »
Véritable ambassadeur de ses produits, Philippe Rabane passe la moitié de son temps en déplacements. Sur les salons professionnels à l’étranger ou dans les corners parisiens des Ateliers au Bon Marché et au BHV, « il faut s’exposer en permanence pour capter l’attention d’une clientèle très exigeante. » Philippe Rabane l’a bien compris, « la visibilité s’avère essentielle si l’on veut intégrer de grandes signatures dans son carnet de commandes. Et les conserver ! »
Quant au site marchand  www.monabatjour.net, il permet à une clientèle de particuliers d’acheter son abat-jour directement en ligne en le choisissant parmi les différentes collections et en le personnalisant avant sa réalisation sur mesure dans les Ateliers.

hugues rambert

L'équipe de tournage Midi en France a mis en lumière Hugues Rambert


Faire rayonner son territoire
Initialement implantée à Saint-Germain-des-Fossés, l’entreprise a par la suite déménagé à Creuzier-le-Vieux, « en restant toujours à proximité de Vichy. Lorsque nous avons commencé à élargir notre prospection, y compris à l’international, nous avons réalisé que le nom de Vichy accolé au nôtre se révélait porteur auprès de nos clients. »
Pour Philippe Rabane, en dépit de transports parfois compliqués, pas question d’aller se faire voir ailleurs ! Ses luminaires continuent d’éclairer les beaux soirs de la cité thermale en divers lieux (Cf. Le Fidèle Berger, Les Caudalies ou encore le Sept).
En remettant leurs médailles aux trois récipiendaires, Joseph Gaillard (Vice-président de Vichy Communaute au développement économique) a souligné la contribution des Ateliers Hugues Rambert au rayonnement des savoir-faire du territoire vichyssois. L’émission Midi en France réalisait le jour-même un reportage sur l’entreprise, les caméras ont pu capter ce moment très important pour Philippe Rabane et ses collaboratrices.

Le secteur du luxe fait partie des atouts économiques majeurs de l’agglomération. S’appuyant sur un personnel hautement qualifié, les Ateliers Hugues Rambert ont su se faire une petite place parmi les plus grands noms, participant ainsi à la notoriété et à l’image du territoire de Vichy.

Pour en savoir + : Ateliers Hugues Ramberthugues rambert
Z.I. Vichy Rhue - Rue du Commandant Aubrey – 03300 Creuzier Le Vieux – 
Tel : +33(0)4 70 58 07 29 -
www.huguesrambert.com

 

Textes Véronique Durupt /Carnets économiques de Vichy Communauté Développement.

Vous souhaitez recevoir la lettre d'information des carnets économiques ou permettre à vos collaborateurs de la connaître ?

Demandez à être inscrit sur notre liste de diffusion en écrivant à :
communication@vichy-economie.com