Vous êtes ici

Idhra

Les carnets économiques du territoire

Fabricant de salles de bains ergonomiques

Accéder à l'autonomie en toute tranquillité

À ses débuts, Franck Hodée ne pouvait pas prédire l'avenir prospère d'IDHRA. Mais il savait une chose lors de sa création : « Le marché français avait un réel besoin en matière d'équipements adaptés et novateurs pour rendre la vie agréable aux personnes en fauteuil. Même si la démarche était osée à l'époque (1997), ma connaissance du terrain et mon expérience m'ont permis d'avancer doucement, mais sûrement ! », confie-t-il.

franck hodee - idhra vichy creuzier le vieux

Mais, IDHRA, c'est d'abord une équipe de professionnels, dévoués, spécialisés et formés à l'aménagement ergonomique des salles de bains pour personnes handicapées.

« Nous sommes aujourd'hui leader avec une part significative du marché français (salles de bains adaptées aux personnes en situation de handicap) et cela s'est fait suite à beaucoup de travail et de persévérance. C'est la volonté d'aller de l'avant, la détermination, le souci de la perfection et l'écoute des besoins du marché qui nous ont toujours animés dans l'exercice de notre activité. Mais c'est aussi grâce à mon équipe, des personnes très efficaces et qualifiées, humainement très généreuses également, que la société arrive à proposer des équipements nouveaux, originaux et très efficaces pour accompagner les personnes qui en ont besoin dans leur quotidien. Et les ergothérapeutes, nos prescripteurs, sont continuellement avec nous sur le terrain. Ce sont eux qui déterminent les besoins de nos clients après le diagnostic complet de leur habitat ».

Avec ses cinq technico-commerciaux répartis sur quelques régions du territoire, son siège à Vichy-Rhue, la filiale parisienne REHA Plomberie et son antenne dans la région PACA, la société va de réussite en réussite et tend à s'élargir à la totalité du territoire français.

Un accompagnement complet

« Nous accompagnons les personnes handicapées dans leur projet d'aménagement de salles de bains ergonomiques de la conception à la réalisation finale par un réseau d'installateurs labellisés. Nous nous déplaçons à domicile pour étudier l'espace et établir les meilleurs plans en suivant les prescriptions de l'ergothérapeute. Naturellement, chaque projet est différent d'un autre. Nous adaptons ainsi nos équipements (parois de douche, receveurs, lavabos ergonomiques, barres de maintien ...) à chaque personne selon son handicap », explique le gérant d'IDHRA.

Et l'accompagnement repose sur deux piliers importants et indissociables. Car une fois conçues, les salles de bains ergonomiques doivent être installées avec soin et précision.

Pour ce faire, Franck Hodée a mis en place un système sûr et efficace avec deux niveaux de compétences. « La création d'une salle de bains ergonomique est l'affaire d'un spécialiste de la santé. Le but est pour nous d'analyser le niveau d'autonomie de la personne handicapée ou à mobilité réduite, d'évaluer aussi son environnement. Ce diagnostic nous permet notamment de lister un certain nombre de paramètres précis pour pallier le manque de mobilité du futur utilisateur. Mais l'aménagement requiert aussi les compétences d'un professionnel du bâtiment. Car c'est lui qui évalue les contraintes techniques du bâti tout en respectant le cahier des charges établi par l'ergothérapeute. C'est pour cela qu'IDHRA conjugue les deux compétences pour garantir aux clients des solutions sur mesure, nouvelles et originales », explique-t-il.

3,5 M.€ de chiffre d'affaires en partant de rien !

idhra vichy creuzier le vieuxQuand il parle de son domaine d'activité, Franck Hodée est sûr de lui. Il le maîtrise tout simplement sur le bout des doigts. Mais si sa société réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 3,5 M.€, cela ne s'est pas fait par la volonté des dieux. Il a tout de même fallu attendre plusieurs mois avant de percevoir le premier euro et quelques temps encore pour parler chiffres et affaires. « Il faut quand même noter que les trois premiers mois qui ont suivi la création de l'entreprise, je n'ai reçu aucun appel. Aujourd'hui, il est clair que la situation n'est plus la même.

La société s'est vraiment fondée sur une idée d'avenir, sans le moindre sou au départ. Et, pour anecdote, le premier client que j'ai eu après trois mois d'attente ne m'a jamais payé. IDHRA a donc commencé avec un chiffre négatif de 2000 euros ! », raconte Franck Hodée, l'œil amusé, avant d'ajouter :

« Je me suis lancé dans ce projet en me fiant aux besoins et aux nombreuses attentes que j'ai personnellement pu identifier sur le terrain. Sans argent presque et animé d'une réelle volonté d'indépendance, mon plan de carrière devait passer par une création personnelle. Je voulais faire quelque chose de nouveau, d'innovant même si je n'avais pas les fonds nécessaires. En revanche, j'ai bénéficié de l'appui d'un grand industriel anglais dès la première heure. IDHRA est aujourd'hui l'un des clients les plus importants de cette même société britannique ».

Les équipes d'IDHRA sont en contact permanent avec le terrain pour mettre au point des produits adaptés à des handicaps bien précis. Cela fait leur force et assure à leur travail une innovation ininterrompue et une réactivité de même envergure. Trois quarts de leur matériel proviennent d'Angleterre et le dernier quart est fabriqué à Cusset, mais les deux savoir-faire se complètent. « En plus de la garantie de bénéficier des aides publiques pour tous nos produits, nos clients acquièrent des équipements accessibles, harmonieux et riches en design », conclut le gérant de cette entreprise locale au savoir-faire incontestable…

 

2 questions à Franck Hodée

Un petit bilan après 13 ans d'activité ?

Ma réelle satisfaction c'est surtout d'avoir introduit sur le marché français du matériel adapté et innovant pour permettre aux personnes handicapées ou à mobilité réduite de jouir d'une vraie autonomie. Même si nos produits étaient méconnus au début, nous avons pu développer une entreprise efficace sur le bassin de Vichy et résoudre ainsi de rudes problèmes de mobilité en apaisant les frustrations qui s'y rapportent.

Et vos liens avec le territoire ?

Le bassin de Vichy est une réelle opportunité pour nous. Nous avons un très beau local à moindre coût et bien adapté à notre activité. Bien sûr, je ne pourrais jamais m'offrir un tel outil de travail à Paris ou dans une autre grande ville. D'ailleurs, IDHRA n'en est pas à sa première résidence à Vichy-Rhue puisqu'elle est passée par Cusset, le Bioparc, Vichy puis une nouvelle fois le Bioparc, avant d'occuper les locaux de la zone industrielle de Vichy-Rhue.

Mais la force de notre territoire, c'est aussi son positionnement géostratégique et son accessibilité. Enfin, nous bénéficions dans le bassin de Vichy de réelles ressources humaines avec des qualifications pointues et de la matière grise pour porter tous les jours le secteur économique.


www.idhra-vichy.com

Info + : Idhra progresse de 20% en 2016 !