Vous êtes ici

La Pergola, une clinique de proximité

Les carnets économiques du territoire

En rejoignant le tout nouveau groupe Elsan, né de la fusion des entreprises Vedici et Vitalia, la clinique privée La Pergola entame une phase de restructuration de ses services et bâtiments. Un élan appuyé par l’arrivée en septembre de Pascal Rivoire, directeur bien décidé à remettre à flot le navire Pergola. Ce travail au long cours, il le réalise au quotidien avec  la Commission Médicale d’Etablissement (CME) et son président Sébastien Lebas, médecin anesthésiste. Une équipe qui voit loin et veut avant tout offrir des services de proximité adaptés aux besoins locaux.

La Pergola Vichy

Si la polyclinique la Pergola est ancrée dans les habitudes des habitants du bassin depuis sa création en 1975, ces dernières années ont été difficiles sur le plan économique et médical. Confrontée à une logique de territoire qui a vu certains de ses services fermer, La Pergola peine à retrouver un équilibre financier. Malgré tout, l’établissement possède des atouts indéniables, dont la solidité de son équipe de praticiens, personnels paramédicaux et administratifs. Cette excellence et ce savoir-faire médical alliés à un plateau technique à la pointe des avancées technologiques, servent aujourd’hui de bases solides pour reconstruire une structure tournée vers l’avenir.

Les forces d’une équipe

Pascal Rivoire, ingénieur biomédical de formation, arrive à la tête de l’établissement à un moment clé de son histoire. Un défi que cet auvergnat se plait à relever, après une carrière professionnelle qui semble l’avoir destiné à cet enjeu. ‘’Il n’existe pas un profil type de directeur de clinique, il y a à mon avis un directeur pour chaque projet. Au début de la vie d’un établissement il faut plutôt des profils de commerciaux puis plus financiers pour développer et pérenniser la structure. Aujourd’hui à La Pergola je dois allier les deux et c’est vraiment passionnant  même si je ne suis pas certain qu’on y arrive’’ explique Pascal Rivoire. ‘’Je suis confiant pour ma part’’ affirme à ses côtés le Dr. Lebas, président de la Commission Médicale d’Etablissement (CME), heureux de travailler aux côtés d’un directeur qui a connu le terrain : ‘’Son métier d’ingénieur biomédical est un vrai plus dans l’état des lieux que nous avons encore à faire’’. Cet anesthésiste, formé dans le Nord, exerce depuis 10 ans et s’engage aujourd’hui dans la CME : ‘’Je ne suis en aucun cas le chef des médecins, mais un lien entre l’administration et eux. La vocation de la CME est de penser à l’avenir, anticiper les renouvellements et développer nos activités au service des patients’’ explique ce médecin d’expérience au franc-parler, qui travaille dans sa spécialité avec tous les services et praticiens.    

Egalement dans le passé directeur de maison de retraite, Pascal Rivoire devra mettre à profit son expérience de manager d’équipes pour mener à bien cette restructuration. Un challenge impossible à relever sans l’aide de la CME : ‘’Il ne s’agit pas ici que d’une simple histoire financière, nous devons repenser l’offre médicale et répondre à une attente locale de soins’’ confie-t-il avec pragmatisme et ambition.

Des filières d’excellence au service de l’agglomération

Premier objectif de La Pergola, développer des filières fortes et simples répondant à un manque sur l’agglomération. Voir la santé autrement et enrichir une prise en charge globale entre les murs de la clinique, c’est le chemin que se trace l’établissement. Pascal Rivoire et son équipe construisent donc trois filières fortes qui répondent à une pénurie locale en orthopédie, cancérologie et gériatrie. Dans ces 3 pôles d’excellence, les patients auront accès à un suivi complet et un dossier unique au sein même de La Pergola. ‘’Aujourd’hui le diagnostic et suivi du cancer peuvent se faire à La Pergola. Dans le milieu de l’année normalement, la chimiothérapie y sera également possible, évitant ainsi aux patients de se rendre au CHU de Clermont-Ferrand. Un gain financier pour la Sécurité sociale mais aussi pour le patient qui gagne en bien-être, en temps et en santé en atténuant sa fatigue lors de ce traitement lourd’’ explique le Dr. Lebas.

L’excellence s’explique aussi par des technologies récentes : ‘’Notre échographe dernière génération nous apporte une grande aide dans les techniques d'analgésie post opératoire. La qualité de cette analgésie, point très important de la récupération rapide post opératoire, est un objectif majeur pour le comité de lutte contre la douleur piloté par le Dr. Duchêne, anesthésiste, et Mlle Grand, IDE’’, précise le Dr. Lebas. Ce dernier met également en avant l’utilisation de la lithotritie extracorporelle (LEC) : ‘’ Cette technique par ultrasons permet de casser les calculs rénaux sans intervention ni anesthésie. Le patient peut repartir au bout de seulement 2 heures’’. Par ces filières d’excellence, l’équipe de La Pergola espère enrayer le départ des patients pour d’autres villes du département. ‘’Nous sommes là en complémentarité de ce qui existe déjà. Nous n’avons pas de service d’urgences mais une unité de premiers soins (UPS) qui doit servir à désengorger les urgences de l’hôpital de Vichy en accueillant les urgences non vitales’’, complète Pascal Rivoire. D’autres voies sont encore en réflexion comme le développement de l’ambulatoire ou l’ouverture d’un service bariatrique pour les personnes obèses.

Au sein du pôle gériatrique, la clinique vient d’obtenir l’autorisation de soins aux personnes âgées polypathologiques, ce qui vient renforcer l’action de l’accueil de jour ouverte en septembre 2015. L’accent est également mis sur les soins de suite pour une récupération rapide et des douleurs atténuées.

De nouveaux praticiens et partenaires

La pergola VichyMais l’attractivité et la pérennité de La Pergola passe également et obligatoirement par ses praticiens. ‘’Nous avons la chance ici d’avoir une équipe paramédicale très attachée à la clinique et d’un professionnalisme remarquable, sans qui rien ne serait possible. Nous avons tenu grâce à eux !’’ tient à préciser le Dr. Lebas. Des équipes travaillant au service des patients bien sûr mais aussi de médecins, spécialistes des filières développées au sein de La Pergola. ‘’Si demain un chirurgien spécialiste des malformations cardiaques de l'enfant veut s’installer chez nous, je lui dirai non car ce n’est pas cohérent avec nos besoins locaux. Contrairement à ce qui a déjà été fait ici, notamment au sein de la maternité, je ne partirai pas sur le projet individuel d’un praticien. Chaque nouveau poste découlera d’un besoin et sera appuyé par la mise en place d’une filière’’ explique le directeur.

Dans cet objectif-là, une maison médicale des spécialistes se met en place au sein de la structure. Un stomatologue, gynécologue, radiothérapeute et angiologue travaillent déjà ensemble dans un cadre privilégié : ‘’Les nouveaux médecins n’aspirent plus à être isolés dans un cabinet mais bien de gagner en sérénité et réactivité au sein d’une équipe, avec des moyens mutualisés’’ complète Sébastien Lebas. La clinique débute également des partenariats locaux qui font sens dans son développement. ‘’Après une rénovation de notre service balnéothérapie par la société H2é basée au Bioparc, nous voulons aller plus loin notamment grâce à un partenariat avec les thermes de Vichy’’.

Misant sur l’excellence de cette filière emblématique vichyssoise en plein essor, La Pergola souhaite travailler en étroite collaboration avec les médecins des thermes. Leur but, un suivi total du diagnostic au suivi thérapeutique notamment dans une filière post chimio ou chirurgie ainsi que dans le traitement de l’obésité. De quoi améliorer, une fois de plus, la récupération et la convalescence tout en étant cohérent avec le territoire et ses réalités.

Mais pour attirer patients et praticiens très sollicités et demandés aux 4 coins de la France, La Pergola doit aussi changer de peau dans une mue esthétique et fonctionnelle de fond.

5 millions d’investissement

‘’J’ai aujourd’hui 45 partenaires praticiens à qui je dois offrir le meilleur plateau technique pour qu’ils mettent leur savoir-faire au service du bassin vichyssois. Si nous souhaitons développer des filières d’excellence nous devons aussi améliorer notre image et nos infrastructures pour le bien-être de nos patients’’, rappelle Pascal Rivoire qui lance un audacieux programme de modernisation sur 3 ans, sans aucune fermeture de la clinique. Cette année 2016 sera avant tout celle des travaux extérieurs, parking, façade, étanchéité et toiture seront rénovés avant le remplacement de tous les ouvrants. Les chambres et salles de bain du pôle chirurgie seront également modernisées tandis qu’une salle sera créée pour le traitement des calculs rénaux par la LEC. ‘’Nous ne souhaitons pas de grandiose ou de travaux faits sous la pression. Nous prendrons le temps de bien faire les choses et mettre la clinique sur de bons rails pour les 10 ans à venir’’ annonce le directeur qui a le soutien de ses équipes.

En 2017, après validation des concertations actuelles, l’ambulatoire sera modernisé pour répondre aux besoins locaux et à l’amélioration des techniques médicales. La dernière tranche des travaux de réhabilitation s’opérera en 2018 avec l’installation de nouveaux ascenseurs pour faciliter l’accessibilité ainsi qu’une nouvelle signalétique. Le remplacement de la chaudière et de l’ensemble du réseau d’eau seront finalisés.

Montant des travaux : 5 millions d’euros sur 3 ans. Le prix d’une valeur ajoutée, qui viendra soutenir de la plus belle façon le travail d’une équipe dévouée au bien-être de la population locale.

 

Polyclinique La Pergola

75 allée des Ailes

03200 Vichy

lapergola-vichy@groupe-vitalia.com

http://www.vitalia-lapergola-vichy.com/

 

Rédaction Bénédicte Rollet NOTA Bene pour les carnets économiques de Vichy Val d’Allier Développement.