Vous êtes ici

Le nouveau Quartier Latin

Les carnets économiques du territoire

Après 25 années passées au service de lieux emblématiques vichyssois comme le Club Palais de la Bière et le Grand Café, Philippe Mure gère, depuis avril 2013, sa propre affaire avec la reprise du Quartier Latin, rue du Maréchal Foch. Des formules express le midi aux diners plus intimistes trois soirs par semaine, en passant par une salle de séminaire et une somptueuse cave à vin, ce restaurant entièrement réhabilité, offre de multiples possibilités.

C’est en 1989, son service militaire à peine achevé, que Philippe Mure (cf photo), originaire de Roanne, arrive à Vichy pour occuper un emploi saisonnier de six mois au Club-Palais de la Bière, brasserie emblématique, dans les années 90, de la place vichyssoise. De serveur saisonnier, il passe responsable quatre ans plus tard. « J’ai toujours aimé le métier de la restauration. » Il en profite alors pour se former et suivre un CAP services en brasserie (barman, cuisinier et serveur) dispensé par un centre de formation moulinois. « Suite au départ de l’ancien directeur, M. Dombret, mon patron, m’a alors proposé son poste. J’ai pris la direction et la responsabilité de la brasserie. J’avais 24 ans. » Sept ans plus tard, avec la construction du centre commercial Les Quatre Chemins, le Club sera vendu à France Telecom. Philippe Mure poursuit alors son parcours professionnel auprès d’Olivier Carré, traiteur auvergnat attitré des hippodromes et autres grands lieux sportifs. « A l’époque, nous nous occupions de la restauration des hippodromes de Vichy, Auteuil, Maisons-Laffitte et Saint-Cloud. J’avais la responsabilité de celle de Vichy mais également de Magny-Cours quand nous allions sur les circuits de F1 ».

Puis un jour, il reçoit un appel de M. Partouche en personne qui lui donne alors la direction du Grand Café. Le groupe Partouche, leader européen dans son secteur d’activité, c’est 49 casinos en France, en Suisse, en Belgique, en Espagne et en Tunisie mais aussi une large gamme d’hôtels, de restaurants gastronomiques, de centres thermaux, de golfs et de plages. « J’y ai consacré 10 ans de ma vie. Quand je suis arrivé, on faisait 48 000 couverts par an. A mon départ, nous en étions à 78 000. J’ai beaucoup appris en travaillant au Grand Café, notamment en gestion avec Alain Partouche qui était un très bon professeur. Ensuite, je me suis dit qu’il était temps, pour moi, de voler de mes propres ailes. »

La reprise du Quartier Latin

25 ans après son arrivée à Vichy, Philippe Mure concrétise, avec la reprise du Quartier Latin, son projet de gérer sa propre affaire. « Quand j’ai visité les locaux, j’ai tout de suite vu qu’il y avait un grand potentiel. Je connais le propriétaire. Ce monsieur venait souvent au Club quand j’y travaillais. Il nous a proposé, à ma femme et moi, de reprendre son restaurant. »

Quelques semaines de travaux auront été nécessaires pour lui donner son apparence actuelle. Trois salons aux ambiances différentes, une salle de séminaire avec une capacité d’accueil de 55 personnes et une somptueuse cave à vin dans laquelle les clients peuvent participer à une séance de dégustation avant leur repas, constituent le Quartier Latin nouvelle génération. « Nous avons relevé les manches et tout recréé. Ma femme s’est occupée, avec beaucoup de goût, du mobilier et de la décoration. Pour certains travaux, nous avons fait appel à des artisans locaux comme les entreprises B. Sevestre pour la plomberie et Chapelle pour l’électricité. »

Le Quartier Latin propose une restauration traditionnelle s’appuyant sur des produits locaux de qualité. Une de ses particularités est de présenter à la carte, l’hiver, un plat convivial que l’on ne retrouve pas forcément ailleurs sur le bassin vichyssois : la choucroute. Pour accueillir et satisfaire comme il se doit sa clientèle très éclectique, Philippe Mure s’est entouré de professionnels très compétents. « J’ai la chance d’avoir un chef qui possède un très grand savoir-faire. Il travaillait déjà ici avant, mais il était dans l’ombre. Aujourd’hui, comme nous avons réhabilité les cuisines de A à Z, il a, à sa disposition, tout le matériel nécessaire pour évoluer. Je lui fais une totale confiance. » Une aide-cuisinière, deux serveuses et un cuisinier pour des extras complètent l’équipe du Quartier Latin. « Nous avons une capacité de 80 couverts. Je n’irai pas au-delà. J’aime faire du bon travail. Je m’aligne aussi sur les budgets. J’ai autant de sympathie à servir un menu à 13 euros qu’un autre à 40. Je ne fais aucune différence. Un client est un client.  »

Philippe Mure ne concevait pas de monter son projet ailleurs qu’à Vichy. « Pour moi, c’est une très belle ville. Je vais souvent à l’extérieur et je n’en démords pas, ici c’est fantastique. Tout est ouvert le dimanche, les parcs sont magnifiques. Les vichyssois sont des clients loyaux. Si on les respecte, ils reviennent. C’est tellement facile de donner un sourire. Quand on aime son métier, automatiquement on le fait bien et ça se sent. » Sens de l’accueil, partage et convivialité font décidément partie des maîtres-mots du Quartier Latin.

 

Le Quartier Latin

7 rue du Maréchal Foch – Vichy

04 70 32 95 39

 

Ouverture tous les midis du lundi au samedi

Ouvert les jeudis, vendredis et samedis soirs

Les salons et la salle de séminaire peuvent être privatisés à la demande des clients.