Vous êtes ici

MacLean Power France

Les carnets économiques du territoire

Isolateurs composites- la société prépare sa nouvelle ligne de production

« Des isolateurs de 12 mètres et 50 nouveaux emplois d'ici 3 à 5 ans »

Installé sur l'ancien site de Sediver à Saint-Yorre, MacLean Power France fabrique des isolateurs composites pour les appareillages à haute tension (transformateurs et disjoncteurs essentiellement). Les produits de cette usine du bassin de Vichy sont distribués dans le monde entier et l'équipe de 60 salariés travaille avec des gros donneurs d'ordre comme Alstom, Siemens ou ABB. Grâce au concours de Vichy Val d'Allier, le site des Graves (Ex Manurhin) va bientôt accueillir une nouvelle ligne de production très prometteuse.

Encore un autre volet du bassin industriel de Vichy, une autre facette de ce tissu économique riche de compétences et de savoir-faire, d'entreprises innovantes qui ont parfois un coup d'avance sur leurs concurrentes européennes et mondiales. Mais MacLean Power France perpétue un savoir-faire présent sur le bassin de Vichy depuis un peu plus d'un siècle.

Car, pour rappel, c'est la compétence de SEDIVER, rachetée en partie par le groupe américain MacLean Power Systems, que développe cette entreprise spécialisée dans l'industrie électrique. Les premiers isolateurs, en verre ceux-là, ont été mis sur le marché par SEDIVER dans les années 1920. Puis les isolateurs en verre trempé, développés dans les années 1940, assoient sa réputation internationale. Mais aujourd'hui, c'est MacLean Power France qui se place comme l'un des leaders européens de l'isolateur creux : « Nous avons énormément évolué depuis nos débuts en 2002. Notre entreprise est aujourd'hui très compétitive au plan européen et mondial, notamment en matière de réactivité et de délais de fabrication, et notre croissance a permis la création de plusieurs dizaines d'emplois. Principalement en 2008 avec 80% d'augmentation du chiffre d'affaires », affirme Éric Moal, directeur opérationnel du site.

Une entreprise innovante

Lorsqu'en 2002 le groupe américain MacLean Power Systems rachète la branche de Sediver spécialisée dans le développement et la fabrication des isolateurs creux en matériaux composites, ils étaient 20 salariés à migrer de la grande usine du bassin de Vichy à la nouvelle, MacLean Power France. Mais aujourd'hui, compétitive et toute à fait en mesure de répondre à la demande du marché mondial, l'équipe d'Éric Moal s'est multipliée par trois. Trois comme les trois-huit pour que l'usine tourne sans discontinuer du lundi au vendredi. Comme soixante salariés également puisque 40 nouveaux emplois ont été créés depuis 2002. « Nous travaillons essentiellement avec les géants de l'industrie électrique et les câbliers. La demande est de plus en plus forte, notre objectif est de bien l'honorer et surtout dans les meilleurs délais », explique le Responsable. L'usine de Saint-Yorre a le vent en poupe depuis quelques années parce que, précisément, elle se positionne sur un marché de plus en plus porteur. Elle propose l'innovation et la sécurité à l'industrie électrique.

Remplacer la porcelaine

Les isolateurs de MacLean Power France sont creux. Autrement dit, ils se composent de fibres de verre et de résine, le tout recouvert par des ailettes en silicone. C'est quoi ? Contrairement à l'isolateur classique en porcelaine, « lourd et assez fragile en cas de court-circuit, de séisme ou d'actes de vandalisme », l'isolateur que propose l'entreprise du bassin de Vichy est 4 fois plus léger et bien plus solide, avec la silicone comme matière hydrophobe pour sécuriser l'ensemble de l'extérieur. Alors que 90% des isolateurs sont aujourd'hui en porcelaine, le composite est en train de grignoter petit à petit ce marché qui, à long terme, se pliera à cette formule plus sécurisante. « Le produit que nous proposons se défend surtout par la sécurité qu'il garantit. Car il ne faut pas oublier que lors d'une coupure de courant, la pression dans un disjoncteur électrique varie entre 5 et 10 bar. C'est dans ce cas précis que l'isolateur en porcelaine peut céder en se fissurant tandis que le composite est fait pour supporter ce genre de pressions. Aussi, en matière de bilan écologique, non seulement le composite est moins lourd, il peut également servir de combustible en fin de vie », défend le directeur de MacLean Power France.

Niché au cœur d'une activité très technique et non des plus connues, le travail de l'entreprise de Saint-Yorre fait pourtant partie de notre vie de tous les jours. Ses isolateurs sont les régulateurs des hautes tensions, notamment des gros transformateurs croisés le long des routes et qui permettent à chacun l'alimentation électrique au quotidien.

Enfin un dernier avantage de l'isolateur creux : c'est le seul matériau qui peut évoluer dans des longueurs inimaginables il y a seulement quelques décennies, avec un courant continu de 800.000 volts. D'où le projet innovant de cette entreprise du territoire, qui mettra bientôt sur le marché son dernier produit long de 12 mètres.

Nouvelle ligne de production et « 50 nouveaux emplois d'ici 3 à 5 ans »

L'innovation, les grands projets, la compétitivité sont quelques mots qui pourraient qualifier l'entreprise dirigée par Éric Moal. Le directeur de ce site très compétent du bassin de Vichy a compris que pour gagner des parts de marché il faut du neuf. Il faut envoyer du lourd. Du gros calibre. Et le projet qui vient d'être validé, mené en partenariat avec la communauté d'agglomération, c'est du lourd : « Nous fabriquons aujourd'hui des isolateurs creux de 6 mètres de long pour une tension de 550.000 volts. Mais nous allons mettre en place une nouvelle usine de fabrication à l'investissement très important, plusieurs millions d'euros, avec Vichy Val d'Allier. Il s'agit de notre nouvelle ligne de production qui nous permettra de fabriquer des isolateurs de 12 mètres pour un courant continu de 850.000 volts ou alternatif de 1200 kilovolts. Avec cet agrandissement, en occupant le site des Graves à Cusset, nous espérons créer une cinquantaine de nouveaux emplois d'ici 3 à 5 ans », confie Éric Moal.

Et le soutien le plus fort de cette entreprise du territoire, c'est la communauté d'agglomération. Aujourd'hui propriétaire des murs, c'est elle qui a permis à MacLean Power France de regrouper sur le même site ses équipes dispatchées. Et depuis, tout a changé selon le directeur : meilleur rendement, gain de temps et de croissance, organisation parfaite des équipes… D'où la volonté de consolider encore ses activités sur le bassin de Vichy en créant notamment des emplois. Par conséquent, le duo gagnant ne veut pas changer la méthode qui fonctionne ; c'est ainsi que tout est mis en œuvre pour que la nouvelle ligne de production soit opérationnelle dans les meilleurs délais. Et Vichy Val d'Allier est maître d'ouvrage dans ce nouveau projet territorial. Sur le nouveau site en préparation à Cusset (Graves), MacLean sera, comme à Saint-Yorre, le locataire de la communauté d'agglomération. « Les liens privilégiés que nous avons avec Vichy Val d'Allier nous facilitent les choses et nous permettent les vrais projets. Nous sommes fiers d'avoir maintenu la fabrication des isolateurs sur le bassin de Vichy, mais pour pérenniser nos emplois et en créer d'autres, nous misons sur l'innovation et le développement continu de notre savoir-faire », conclut l'ancien ingénieur de SEDIVER qui a réussi, avec son équipe, à garder sur le territoire un savoir-faire centenaire…

Enfin, même si toutes ne font pas de bruit, les entreprises du bassin de Vichy développent de multiples techniques dans leurs différents domaines. Dans le cas de MacLean Power France, l'isolateur creux de 12 mètres lui permettra bientôt de se mettre en pôle position sur les marchés indien et chinois. Quant à ses partenariats locaux, l'entreprise de Saint-Yorre fait appel aux usineurs du territoire pour la fabrication des brides et des caisses de transports des isolateurs composites.


www.macleanpower.com