Vous êtes ici

Mon marché local fédère plus de 80 producteurs

Les carnets économiques du territoire

Un nouveau concept de magasin a ouvert ses portes mi-octobre, boulevard du Bicentenaire à Cusset. Géré par Julie Ducher et Olivier Bracco, Mon Marché Local a pour fer de lance de répondre aux attentes des consommateurs en leur proposant des produits riches et variés et de favoriser le développement économique local en valorisant le travail des producteurs.

Le projet est né des retrouvailles de deux amis, diplômés d’une école de commerce, qui après un parcours professionnel en France et à l’étranger sont rentrés au « pays » créer leur propre activité. « Avec Olivier, on se connaît depuis le collège. Nous étions à Saint-Joseph ensemble. Je commençais à réfléchir à une idée autour des produits de chez nous lorsque nous nous sommes retrouvés il y a deux ans »précise Julie Ducher, ancienne cadre chez Danone et fille d’entrepreneurs vichyssois. « Mon père avait une entreprise de génie climatique. Il est aujourd’hui retraité mais continue à être actif en aidant les créateurs. Dans la famille, on a toujours eu l’âme de créer et d’être son propre patron. » Natif de la Montagne Bourbonnaise, Olivier Bracco a, quant à lui, principalement exercé à Madrid. « J’ai travaillé dans quelques sociétés informatique et télécom de la région aussi. Je suis revenu ici par attachement » explique-t-il. Il sera le premier à s’arrêter de travailler pour se consacrer à 100% au projet.

De l’étude de marché au montage financier en passant par la recherche de locaux et la prospection, ils ont mené de front toutes les étapes inhérentes à la création d’une entreprise. Pour les accompagner, ils ont bénéficié du soutien et des conseils du Comité d’Expansion Economique de l’Allier (CEEA) et de Vichy Val d’Allier Développement, l’agence de développement économique de l’Agglomération. « Les deux structures nous ont suivis depuis le début. Elles ont toujours été là pour nous soutenir et croire en nousMonter une entreprise en France, c’est compliqué. De plus, comme nous sommes distributeurs, nous ne pouvons pas prétendre à beaucoup d’aides ».

« Nous avons des valeurs communes que nous avons envie de défendre »

C’est ainsi qu’au gré des étapes, l’idée de porter les couleurs des produits locaux a fait son chemin et le projet a évolué vers le concept du circuit court. Depuis quelques années, sous l'impulsion de nouvelles attentes des consommateurs, les circuits courts connaissent un véritable essor en France.

Un circuit court, c'est un mode de commercialisation qui se définit soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu'il n'y ait qu'un seul intermédiaire.

Longtemps cantonné à quelques cercles militants, ce modèle alternatif est désormais sorti de la marginalité. C’est à partir des années 1980 et surtout 2000 que le modèle se répand en Occident, porté notamment par la vente en panier, des partenariats locaux solidaires entre producteurs et consommateurs. Leur activité était toute trouvée : mettre en valeur les produits locaux, les rendre accessibles et visibles. « Notre volonté est de surfer sur cette tendance qui existe aujourd’hui sur ce marché en pleine croissance. »

Pendant huit mois, dans un rayon de 80 km autour de Vichy, Julie et Olivier ont essaimé le territoire et sont allés à la rencontre des producteurs. « Ce sont eux qui nous ont amenés à aller vers ce concept. Nous sommes allés d’émerveillement en émerveillement face au  nombre et à la qualité des producteurs. »

« Rares sont les gens qui prennent le temps de faire le tour des fermes locales pour faire leurs achats »

Une étude de marché réalisée auprès de consommateurs français (particuliers, restaurateurs ou collectivités locales) démontre un engouement réel autour des produits frais, bons et de qualité à des prix raisonnables. « L’idée, c’est aussi de remettre au goût du jour les produits de saison ». Les critères de choix définis par Julie Ducher et Oliver Bracco sont clairs : ils veulent du local, du bon et surtout issu d’une production raisonnée. « On n’est pas là pour les contraindre ni les forcer à produire plus. Le relationnel que nous avons avec eux est vraiment excellent. Il est important pour nous de connaitre leur histoire pour pouvoir la raconter. »

Créer un lien entre les consommateurs et les producteurs, voilà le concept proposé par ce supermarché de produits locaux dans lequel on retrouve aussi bien du pain de la Maison Jouannet, des fruits et légumes, de la viande d’Allier Volailles, et d’autres petits producteurs, des poissons de la pisciculture du Moulin Piat (Sichon), du vin de Saint-Pourçain-sur-Sioule, des Côtes roannaises, des côtes d’Auvergne, de la confiture, des cosmétiques des sœurs de Chantelle ou de la Jumenterie les Forestines… Ces producteurs bénéficient pour la plupart d’entre eux de labels régionaux (label rouge), européens (AOP), biologiques (DEMETER, ECOCERT, NATURES ET PROGRES).

La livraison à domicile et un drive seront également prochainement associés au magasin.

 

Mon Marché Local

7 Bd du Bicentenaire – 03300 CUSSET

04 70 96 97 82

contact@monmarchelocal.com

 

Ouverture :

Lundi après-midi de 15h30 à 19h30

Du mardi au vendredi de 9h/12h30 et de 15h30/19h30

Samedi de 8h30 à 18h

 

Voir la vidéo de France3 Auvergne pour l’ouverture du magasin :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/2014/10/19/cusset-03-un-marche-locavore-ouvre-ses-portes-574306.html