Vous êtes ici

Le stade équestre du Sichon

Les carnets économiques du territoire

Situé au cœur de Vichy, le Stade Equestre a pour particularité d’être l’un des derniers terrains en herbe d’Europe. Fort de sa longue tradition hippique, sa notoriété a, depuis longtemps, dépassé les frontières. Preuve en est, tous les ans, l’accueil de grands concours régionaux, nationaux et internationaux.

A l’origine, le Sichon était une simple prairie. C’est en 1887 que la Société Hippique Française (SHF) organise, dans la cité thermale, son premier concours hippique. Cette Société-Mère du jeune cheval et poney de sport en France existe depuis 147 ans (création en 1865). Elle a toujours eu pour vocation, depuis Napoléon III, de s’occuper des jeunes chevaux. Depuis la nécessité, au XIXème siècle, de sélectionner des chevaux de service, jusqu’à celle, en ce début de XXIème siècle, de former et de sélectionner des chevaux et des poneys de sports dans six disciplines équestres, la Société Hippique Française a évolué en même temps que le rôle du cheval dans la société.

C’est ainsi que la ville verra, très rapidement à l’époque, se construire sur le Sichon une piste de course de 600 m autour du terrain de concours. La tribune, classée à l’inventaire des Monuments Historiques, fut réalisée par Gustave Eiffel d’après les plans dessinés par Albert-Félix-Théophile Thomas, un des architectes du Grand Palais à Paris. Propriété de la SHF depuis 1896, le Stade Equestre est, aujourd’hui, géré par la Communauté d’Agglomération Vichy Val d’Allier.

Le Sichon accueille, chaque année, un à plusieurs concours organisés par la SHF. En 1924, naît le premier Concours International de Vichy avec des épreuves préolympiques. Après la seconde guerre mondiale, le concours de Vichy se diversifie en proposant le Concours Hippique International Officiel, une étape de coupe du monde et le cadre noir de Saumur.

« Ce terrain a été destiné à organiser ce que l’on appelait à l’époque un concours régional. Il y en avait un à Paris, Bordeaux, Nantes et Lyon. Lyon a décidé de ne plus organiser de concours. La cité thermale avait posé sa candidature sous l’impulsion de personnalités locales qui aimaient beaucoup le cheval. Vichy a tout de suite eu du succès grâce à toutes ces grandes familles bourgeoises qui ont voulu lui donner une notoriété et se sont battues pour ça. Elles voulaient faire de la ville une vraie capitale du cheval. C’est la raison pour laquelle la SHF a joué le jeu et a continué à organiser des concours de haut niveau voire même de très haut niveau puisqu’il y a quarante ans, Vichy était le seul concours international officiel en France. Il y a avait une coupe des nations. Tous les grands cavaliers du monde : Nelson Pessoa, Marcel Rozier, Bertrand de Balanda, Jean d’Orgeix,  Michel Robert… sont venus courir ici. Pour eux, ça reste un terrain un peu mythique. Pierre Jonquères d’Oriola a gagné à Vichy. Ce stade est le plus vieux terrain de concours de France. Il a une vraie histoire » confie M. Marc Damians, ancien Président de la Société Hippique Française.

Après plus de dix années de vice-présidence et présidence au sein de la Société Hippique Française, M. Marc Damians, a démissionné le 26 juin dernier. « Il y a deux ans, j’avais prévenu que je laisserai ma place. » Yves Chauvin a été élu Président de la SHF.

Cet empressement des cavaliers internationaux à venir se produire sur la terre auvergnate continua chaque année, ravis de pouvoir courir sur un terrain si prestigieux que celui du Sichon. Entièrement clos, mis aux normes internationales en 2010, il est équipé d’installations pour les chevaux (235 box) et bien sûr, d’une vaste pelouse centrale. « Il y a toujours eu une pelouse ici. C’est une des richesses de ce lieu, il y en a très peu en France » précise M. Joseph Bléthon, Président des Journées Equestres de vichy et vétérinaire de la Fédération Equestre Internationale. Cette fédération est basée en Suisse et a pour Présidente, la Princesse Haya de Jordanie.

Acteur local incontournable, M. Joseph Bléthon connait bien le Stade Equestre « je suis venu ici pour la première fois en 1967. Je l’ai vu évoluer en 45 ans. » Ancien cavalier, éleveur, sa passion pour les chevaux n’a jamais cessé de croître. « Mes deux fils ont été cavaliers aussi. Nous avons eu jusqu’à 18 chevaux de compétition. »

Un terrain de concours

Le stade équestre du Sichon accueille des concours de saut d’obstacles régionaux, nationaux et internationaux à l’instar du Jumping International qui rassemble, chaque été, plus de 250 chevaux, 80 camions et une vingtaine de nations (France, Chili, Etats-Unis, Belgique, Allemagne, Hollande, Italie, Suisse, Grande Bretagne, Irlande, Espagne…).

Ce concours de sauts d’obstacle trois étoiles dure trois jours et est organisé par la Société Hippique Française. C’est le plus vieux concours de saut d’obstacles en France. Entre tradition et modernité, l’événement séduit chaque année 10 000 spectateurs (source : csi-vichy.com) ravis de bénéficier d’un tel spectacle en plein centre-ville. Le Jumping International de Vichy, classé 3 étoiles sur une échelle allant de 1 à 5, attire toujours un plateau très relevé de cavaliers venus de toute la planète.

Les principaux évènements du Sichon :
- Le Concours International de saut d'obstacles 3 étoiles
- Le Concours de jeunes chevaux
- Le Concours Pro A

L’équitation en France rassemble plus de 750 000 licenciés, dont 90 000 pratiquent la compétition. Le saut d’obstacles reste la discipline la plus répandue. (Source : csi-vichy.com)

Prochaines manifestations : concours sauts d’obstacles pro1, du 7 au 9 septembre et Symposium européen le 12 octobre

STADE EQUESTRE

104-106 rue Jean-Jaurès 03 200 Vichy
Tél. : 04 70 96 57 00
Fax : 04 70 96 57 10
Période d'ouverture : 15 juin au 15 septembre
Réservation de l'équipement : avant le mois de novembre de l'année N-1