Vous êtes ici

Wild Customs lance une campagne de financement participatif sur Ulule !

Les carnets économiques du territoire

Depuis le 15 septembre dernier et jusqu’au 31 octobre 2014, les membres de l’entreprise Wild Customs, basée rue des Pins à Creuzier-le-Vieux, se lancent un nouveau challenge, celui du crowdfunding. Le succès de cette campagne de financement participatif leur permettra d’orienter leurs activités vers de nouveaux axes de développement.

C’est en 2008 que l’aventure Wild Customs démarre. A la tête de cet atelier de lutherie « Made in France » et de customisation, se trouvent deux guitaristes passionnés, Renaud Sauzedde et Julien Roure. Spécialisés dans la fabrication et la customisation de guitares et de basses électriques, leur créneau, c’est le sur-mesure et l’unique. Les modèles les plus prestigieux sont réalisés de A à Z dans l’atelier creuziérois.  Wild Customs, c’est aussi la fabrication de meubles design et la création de « Artworks » pour les musiciens et artistes à la recherche de visuels rock n’ roll et originaux (logos, affiches de concert…). Après un démarrage à Orléat dans le Puy-de-Dôme, l’entreprise s’est installée dans un premier temps à Vichy, rue Salignat. C'est là que les premiers contacts ont été noués avec l'Agence de développement, qui leur a notamment permis de participer à la Foire de Vichy 2012 avec un stand spécial "jeunes entrepreneurs". Aujourd’hui, installée rue des Pins à Creuzier-le-Vieux et forte de ses six années d’expérience et d’activité, elle arrive à un carrefour de son développement où deux voies s’offrent à elle : continuer l’aventure tout en restant une modeste entreprise artisanale, ou diversifier l’offre, monter en gamme et tenter l’aventure internationale.

Les idées et les envies ne manquant pas au sein des membres de Wild Customs, le choix s’est porté bien évidemment sur la deuxième option et la décision fut prise de lancer une campagne de financement participatif. Le crowdfunding est une technique de financement de projets utilisant internet comme canal de mise en relation entre les porteurs de projet et les personnes souhaitant investir dans ces projets. Le financement participatif permet alors aussi bien d'éviter l'isolement des entrepreneurs, que de pallier la carence des modes de financement « classiques » en cette période où les banques ne suivent pas toujours les entrepreneurs français.

L'un de ses atouts remarquables, c'est de permettre des transactions mettant en relation des personnes physiques favorisant une relation financière basée sur d'autres critères que la recherche unique de profit. Ainsi, le financement participatif est parfois un bon moyen de favoriser l'entraide, ou bien pour une entreprise, de communiquer tout en levant des fonds. « Wild, c’est aussi une communauté. 35 000  personnes  nous suivent sur nos différents réseaux sociaux. Pour nous, c’est  un côté « Do it yourself » et une manière de tester notre projet. Si l’opération est un succès, nous serons crédibles auprès de plein de gens » précise Blaise Rodier, le chargé de communication. L’objectif de l’entreprise est de collecter un minimum de 25 000 euros. « Nous sommes partis du principe que si 5% des gens nous suivent sur nos projets, on arriverait à collecter entre 25 et 50 000 euros » Les sommes récoltées permettront à l’entreprise de continuer à monter en gamme ; de développer le custom shop ; de pousser ses limites dans son savoir-faire en matière de lutherie ; d’essayer de gagner progressivement le cercle des marques et des luthiers reconnus à l’international et aussi de développer la marque Wild Customs et son univers (streetwear, accessoires guitare, goodies…).. « On souhaite vraiment mettre en place une gamme de vêtements avec les design originaux de Renaud Sauzzede, le graphiste de l’équipe. La guitare, c’est notre ADN donc on veut développer tout un éventail d’accessoires. De l’accastillage, des pédales d’effets, des médiators, des sangles, tout ce qu’un guitariste peut avoir dans sa housse de transport. »

« Faire un bel univers aux couleurs Wild et partager la vision que nous avons du Rock’n Roll. »

La campagne se déroule sur six semaines. Des packs sont proposés en contreparties des souscriptions. Le premier pack démarre à 15 euros et comprend un patch aux couleurs de Wild Customs et une planche de stickers ; celui à 35 euros un artwork et un tshirt et ainsi de suite avec une montée en gamme en fonction du montant des souscriptions. « Si on n’atteint pas notre objectif de 25 000 euros, on ne récoltera rien. C’est la logique du tout ou rien. » Par contre, rien ne les empêche d’aller plus loin. D’ailleurs, les Wild ne manquent pas d’idées s’ils arrivent à récolter plus : faire la promotion de leurs instruments au MuzicMesse de Francfort ; participer à des conventions de guitares ; aller à Los Angeles exposer leurs instruments ; ramener du trafic sur le site ou encore donner une plus grande dimension à leur Wild Fest, un événement rock regroupant notamment des artistes qui jouent avec leurs guitares. En janvier dernier, à la salle du Tremplin à Beaumont s’est déroulée la première édition de ce festival. « On aimerait élargir la tête d’affiche avec plus d’artistes internationaux. Ce serait aussi pour nous l’occasion d’exprimer tout ce qu’on aime dans la culture rock (expos photos, artwork, graphiques,…). »

Rendez-vous est désormais donné fin octobre pour connaitre le résultat de la campagne.

http://fr.ulule.com/support-wild-customs/

wildcustomguitars.com

 

Actualité mise à jour :

1er novembre 2015 : Wild Customs vient de lancer la marque Sauvage Guitars.

Toujours 100% made in France, avec des innovations sur la conception et les matériaux utilisés, cette marque est portée sur le luxe.

http://sauvageguitars.com

Page Facebook