Infrastructures : Un tracé de référence pour le contournement nord-ouest de Vichy

Publié le 12/06/2019
contournement-nord-ouest_trace-reference-2019

La préfecture de l’Allier a présenté un point d’étape sur le dossier du contournement nord-ouest de Vichy qui a intéressé riverains, usagers et associations lors d’une réunion publique à Charmeil.

Le projet consiste à relier la route d’accès au péage de l’A 719 (*) à Espinasse­-Vozelle, au rond­-point de la Goutte, à Saint-­Rémy­-en­-Rollat par une double voie toute neuve de 6,5 km. Puis de réaménager et de requalifier 5,5 km de la RD 67 entre le giratoire de la Goutte et celui des Ancizes à Creuzier-­le-­Neuf.

L’objectif est d’améliorer la desserte de l’agglomération de Vichy, absorber une partie du trafic (estimé à 20.000 véhicules par jour dont 1.500 poids lourds) qui emprunte la RD 6 (route de Charmeil à Bellerive-­sur­-Allier et route de Saint­Pourçain à Charmeil) et enfin accompagner le développement du nord-­ouest de l’agglomération où se trouve notamment l’ex­-site Manurhin, à Montpertuis, une zone de 120 hectares dont 80 hectares qui ont abrité, de 1920 à 2006, la société Manurhin. Un rond-point est d’ailleurs prévu sur le tracé du CNO pour desservir Montpertuis.

Les dernières dates

En 2017, un choix a été retenu parmi deux variantes au sud de la RD 27 et trois variantes au nord. Pour cette variante préférentielle, le département, l’agglomération de Vichy et les quatre communes concernées par ce tracé (Charmeil, Saint-­Rémy-­en-­Rollat, Espinasse­-Vozelle et Vendat ont délibéré favorablement). Les études préalables à la déclaration d’utilité publique (DUP) ont démarré au printemps 2018.

Prochaines échéances : L’objectif pour la Direction régionale de l’environnement et de l’aménagement (DREAL) est de présenter ce projet en enquête publique dans le courant du second semestre 2020. « Si nous n’avons pas fini la DUP, nous ne pourrons pas négocier le financement avec l’État, a expliqué hier soir la préfète Marie-­Françoise Lecaillon, selon des propos relayés par lamontagne.fr. Vu ce qui a déjà été engagé, nous pouvons dire qu’il y aura une suite. »

En 2020, l’autorité environnementale nationale doit être saisie pour obtenir son avis sur le dossier et en particulier l’étude d’impact du projet sur l’environnement. L’année 2025 a été évoquée pour une possible ouverture du CNO. Le coût de ce projet est estimé à 70 millions d’euros TTC.

(*) Le tronçon autoroutier A 719 Gannat Espinasse­-Vozelle a été mis en service en 2015. Le contournement sud-ouest, entre la sortie de l’A 719 et la route de Thiers à Saint-­Yorre (RD 906) a été ouvert à la circulation en 2016.

Source et en savoir plus : lamontagne.fr / Denis Lorut