L’usine L’Oréal de Vichy fête ses 50 ans

Publié le 03/07/2019
l-oreal-a-vichy

L’usine L’Oréal de Vichy voyait le jour le 1er juillet 1969. Un demi-siècle plus tard, le site, rattaché à celui de La Roche-Posay au sein de Cosmétique Active Production, reste à la pointe de la modernité.

Un demi-siècle au service de l’excellence dermatologique pour l’usine L’Oréal de Vichy, installée à Creuzier-le-Vieux, à une poignée de kilomètres des sources thermales. Un site et une histoire riches de leurs évolutions permanentes. L’usine, qui commence à fonctionner le 1er juillet 1969, compte 334 personnes à son démarrage. La société prend le nom de Laboratoires d’Applications Dermatologiques de Vichy (LADV), puis Laboratoires Industriels de Vichy (LIDV) qui accentue le retour aux sources de la marque. L’usine produit également des laits, des shampoings, des crèmes de soin, des fonds de teint, des lotions mais aussi des maquillages et des savons, relaye lamontagne.fr

400 salariés

Aujourd’hui, l’usine compte plus de 400 salariés (dont 364 en CDI), 40 lignes de production et 14 cuves de fabrication, réparties sur deux unités de production. La première plutôt dédiée aux gros volumes, la seconde particulièrement spécialisée dans les formats verre et petits pots. Avec également une caractéristique de taille : la diversité des formats. Le site en produit 160 différents : flacons, tubes, pots, sachets… Cette agilité permet à LIDV, devenu Cosmétique Active Production (CAP) depuis son rapprochement avec l’usine de La Roche-Posay, de répondre à la complexité du marché, en fabriquant des produits très valorisés répondant aux attentes des consommateurs.

l-oreal-vichy

Un produit L’Oréal passe environ 100 contrôles qualité avant sa mise sur le marché

En toile de fond, un leitmotiv : la qualité. Chaque lot de produit fini fait l’objet de contrôles physico-chimiques tels que l’odeur, la couleur et l’aspect, comparativement à un témoin validé. Le laboratoire qualité vérifie également des caractéristiques intrinsèques à la formule telles que la viscosité, l’aspect microscopique, le pH… Les produits finis font aussi l’objet de contrôles packaging tout au long de la production. Au total, un produit L’Oréal passe environ 100 contrôles qualité avant sa mise sur le marché, depuis les matières premières qui le composent aux inspections sur la ligne de fabrication, du laboratoire jusqu’aux palettes avant le transfert vers le centre de distribution.

Entre quatre et cinq jours peuvent passer avant de mettre un produit à disposition pour la livraison. Sans compter les contrôles additionnels pour la vente aux États-Unis et au Canada. Un ensemble de procédures essentiel pour la sécurité et la confiance des consommateurs. « Leurs attentes sont au cœur de nos préoccupations », synthétise Jean-Yves Larraufie, directeur de Cosmétique Active Production.

Une fois toutes les étapes franchies, direction la centrale internationale de Creuzier-le-Neuf. Puis le monde entier.

Source et en savoir plus : lamontagne.fr/ Matthieu Perrinaud