Vous êtes ici

3èmes assises métropolitaines Clermont-Vichy-Auvergne

Les dirigeants du Pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne veulent être un pôle d'équilibre face aux métropoles de Lyon, Saint-Etienne et Grenoble. Ils prévoient de le dire le 11 juin à Vichy (Allier) en présence de Laurent Wauquiez.

"To be or not to be". Etre ou ne pas être. C'est clairement la question que le président du Pôle métropolitain Clermont-Vichy-Auvergne, Claude Malhuret (LR), a posée jeudi à Vichy au cours d'une conférence de presse retransmise à Lyon dans les locaux de l'agence d'urbanisme Urba Lyon. "La nouvelle région est une alternative et une opportunité", a souligné Claude Malhuret, mais il a aussi mis en garde contre le danger pour le pôle Clermont-Vichy "d'être le dernier des Mohicans dans le far west de la région".

Le 1er janvier 2016, la création de la région Auvergne-Rhône-Alpes a tout changé. Avant, Clermont-Ferrand était la capitale de la région Auvergne. Mais ça, c'était avant. Depuis, le pôle Clermont-Vichy cherche sa place et sa position dans une région dont elle a perdu du jour au lendemain le leadership au profit de Lyon. Certes, comme l'a dit jeudi Claude Malhuret, le tropisme auvergnat du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (LR), élu dans la Haute-Loire, favorise un rééquilibrage de la situation. "Aujourd'hui, nous sommes écoutés", ajoute même le président du Pôle métropolitain Clermont Vichy Auvergne.

Le Pôle métropolitain que préside Claude Malhuret pèse 560.000 habitants, "mais nous ne sommes pas automatiquement considérés", observe-t-il. Jeudi, le maire de Vichy et sénateur de l'Allier a mis en garde contre les risques "d'effacement" et de "marginalisation".

Dans ce contexte, la place du pôle Clermont-Vichy sera au centre des 3èmes assises métropolitaines Clermont-Vichy-Auvergne. Elles seront organisées le samedi 11 juin à Vichy, en présence notamment de Laurent Wauquiez et de Jean-Dominique Senard, le président de Michelin, le symbole de la puissance économique de l'Auvergne. Le siège social du fabricant de pneumatiques est toujours basé à Clermont-Ferrand. Il est coté au CAC 40.

Le Pôle métropolitain Clermont Vichy Auvergne compte profiter de la journée du 11 juin pour se "positionner comme la métropole d'équilibre à l'ouest de la nouvelle grande Région Auvergne-Rhône-Alpes". Sa stratégie, pour créer à terme la métropole de Clermont-Ferrand, repose sur 5 priorités, au premier rang desquelles figure l'économie, devant la mobilité, le développement durable, la culture et le sport. Ces 5 priorités comprennent 18 actions.

"C'est à nous d'agir. Personne ne nous fera de cadeau", assure Claude Malhuret.

Source : http://www.leprogres.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com