Vous êtes ici

Affichage : Affichage environnemental des produits de consommation

Le 1er juillet 2011 marque le coup d'envoi du test grandeur nature.

En effet, une expérimentation d'affichage environnemental est menée afin d'informer les consommateurs que tout produit exerce une pression sur l'environnement. Les 160 entreprises engagées auront jusqu'au 1er décembre 2011 pour afficher les performances environnementales de leurs produits. Plus limité au seul équivalant CO², les entreprises prennent en considération d'autres critères environnementaux, comme l'impact sur la qualité de l'eau, afin d'afficher une image la plus complète possible du produit.

Concernant les supports de communication, les entreprises sont libres. En effet, elles peuvent tester les solutions qu'elles désirent : valeurs brutes, notes ou échelles ou encore les graphiques. Cette diversité permettra d'identifier « les plus compréhensibles » par les consommateurs. Mais quelles méthodes de calcul sont utilisées pour l'affichage environnemental ? Le but est d'évaluer les impacts d'un produit sur l'ensemble de son cycle de vie, depuis l'extraction de la matière première jusqu'à sa fin de vie en passant par les étapes de fabrications, de distributions et d'utilisation. Pour se faire, c'est l'outils internationalement normalisé qui est utilisé, à savoir l'analyse de cycle de vie (ACV). Les lignes directrices multicritères sont communes à toutes les entreprises (Référentiel de bonnes pratiques AFNOR BP° X30-323). Ceci dit, les indicateurs et les bases de données ne sont pas encore suffisamment stabilisés et les valeurs ne sont donc pas toutes directement comparables. Cette année d'expérimentation va donc permettre de trouver des solutions pertinentes afin de généraliser l'affichage environnemental.

En savoir plus

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com