Vous êtes ici

Céréales Vallée s’ouvre aux autres grandes cultures

Lors de son assemblée générale du 13 mars 2017, le pôle de compétitivité Céréales Vallée a pris deux décisions stratégiques : élargir son champ d’activité et proposer de nouveaux services aux PME et start-up.

Du jamais vu depuis trente ans ! En 2016, les rendements des céréales ont diminué de près de 30 % en France en raison de mauvaises conditions climatiques. Le pôle de compétitivité Céréales Vallée en tire les conséquences : « Ces aléas survenus dans un contexte de prix bas et de crises à répétition confirment la nécessité d’adopter une approche globale, durable et compétitive des systèmes céréaliers ». Mais la situation de 2016 l’amène à aller encore plus loin. A savoir élargir son champ d’action à d’autres filières complémentaires : « La production au sein des exploitations céréalières, l’apport alimentaire et nutritionnel pour l’homme et l’animal ou encore la valorisation non-alimentaire doivent aujourd’hui s’envisager dans un ensemble global, au-delà des seules céréales. »

Filières oléoprotéagineuses

Pour son directeur général, Bernard Béjar, « ce virage est le reflet de ce dont l’agriculture a besoin : avoir une approche à la fois globale et spécifique pour anticiper au mieux les aléas que connaît régulièrement notre secteur ». L’Assemblée générale réunie le 13 mars 2017 reflétait déjà cette ouverture puisqu’elle a été largement dédiée aux filières oléoprotéagineuses. Une présentation de leurs enjeux et une table ronde réunissant la coopérative Axéréal, des chercheurs de l’Inra, l’Institut technique Terres Inovia et des industriels (dont Sabarot, entreprise familiale de Haute-Loire spécialiste des légumes secs) ont permis à ces acteurs d’échanger sur des pistes d’accompagnement de l’innovation.

Nouveaux services pour les PME et start-up

Depuis dix ans, les PME et start-up adhérentes de Céréales Vallée bénéficient de services de veille, de l’effet réseau, de l’innovation collaborative. Le pôle de compétitivité a décidé d’aller au-delà pour les accompagner de l’idée à la mise en marché de leurs produits et services innovants. « Les grands groupes ne peuvent plus se passer des compétences pointues de structures plus agiles. C’est le rôle de Céréales Vallée de créer ce lien, de catalyser et d’accompagner cette innovation », conclut Bernard Béjar.

Source : Sylvie Jolivet pour brefeco.com

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com