Vous êtes ici

Vingt-six ambassadeurs missionnés pour le développement

Le Club des ambassadeurs de l'Allier a été officiellement lancé cette semaine, à Moulins.

Un club de 26 membres fondateurs qui partagent « l'amour du territoire, la passion du développement », selon leur slogan fédérateur.

Ce groupement de dirigeants d'entreprises a été initié par le Comité d'expansion économique de l'Allier (CEEA) pour créer une brigade opérationnelle de détection de projets de création d'activités afin de les orienter vers le département.

Pour Christoph Sporrer, directeur technique du site d'Avermes de Mewa, cet engagement au service de l'Allier est un juste retour des choses. « Lorsque notre groupe allemand a envisagé d'investir dans l'Allier, nous avons été très bien accueillis, écoutés, accompagnés. Aujourd'hui j'ai envie de rendre ce que j'ai vécu ».

Depuis 2006 le groupe de blanchisserie industielle a investi 30 M€ dans l'Allier où il réalise, avec 240 salariés, un chiffre d'affaires de 35 M€. Et Christoph Sporrer a fait construire une maison à Yzeure et inscrit ses deux filles au lycée Banville.

François Lacoste, lui, est un ambassadeur de l'Allier de longue date. Depuis Nizerolles, il conduit depuis une trentaine d'années des actions de développement en vantant les atouts de son territoire. Il travaille aujourd'hui, une semaine par mois, à l'étranger et use dans les deux sens de sa mission de conseiller du commerce extérieur, pour guider les entreprises sur les marchés internationaux mais aussi pour décrire l'Allier aux investisseurs potentiels.

Il y a quinze jours il a transmis à Nicolas Doulain, directeur général du Comité d'expansion économique, les contacts d'une société internationale à la recherche d'un deuxième site d'implantation en France, où ailleurs. « A lui de transformer l'essai ».

« Nos commerciaux et nos acheteurs multiplient la diffusion de cette image de l'Allier terre d'accueil d'activités nouvelles, poursuit François Lacoste. Nous sommes une équipe d'alliés ! Ici notre meilleur atout est la qualité de vie. Et grâce à l'Internet à haut débit je suis relié à la terre entière. »

Engagement

Président du CEEA, Jean-Paul Dufrègne n'est pas peu fier d'être parvenu à réunir cette équipe d'ambassadeurs. « Je suis touché par leur engagement au service de l'Allier. Ce sont eux les mieux placés pour anticiper, pour détecter les porteurs de projets à travers leurs réseaux. Et nous, collectivité, nous les accompagnons dans ce grand 'uvre commun de développement du territoire ».

Mardi soir, au Centre national du costume de scène (CNCS) où avait lieu la rencontre, Vincent Gollain, consultant, a présenté des pistes de marketing territorial et outils de communication au service de la brigade d'ambassadeurs (*).

Une charte fixe leurs engagements et celui du CEEA de traiter, « dans les meilleurs délais, et avec une totale confidentialité », les informations transmises par les ambassadeurs.

Hôte de la manifestation, et seule ambassadrice au sein de ce groupe d'hommes, Delphine Pinasa, directrice du CNCS, apporte au Club ses relations dans le monde des musées et des bibliothèques.

« En tant que représentante d'une institution culturelle, mon approche est différente, mais mon action pour le développement de Moulins, de l'Allier et de l'Auvergne, va dans le même sens que celle des chefs d'entreprises ».

(*) www.ambassadeurs-allier.fr


Source : La Montagne- vendredi 6 juillet 2012

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com