Vous êtes ici

A l'Open de France, il y avait du monde dans... et autour du bassin

Jamais l’Open de France n’avait attiré autant de nageurs (35 nations représentées) et de spectateurs (2.800 sur les deux jours) au stade aquatique. Un record d'affluence... pour la dernière édition organisée à Vichy ?
Avec 35 nations représentées pour cette dixième édition, jamais un Open de France n’avait attiré autant de nageurs d’horizons différents.
Mais s’il y avait du monde dans l’eau, il y en avait également beaucoup autour du bassin. 1.300 spectateurs le samedi, 1.500 le dimanche : le stade aquatique Vichy Val d’Allier a battu son record d’affluence depuis que le meeting est organisé ici, en 2013.
La présence d’un plateau de grande qualité, dont le collectif olympique français, un mois avant les JO de Rio, n’est pas étranger à cet engouement. Les nageurs, et pas seulement les Bleus, ont régulièrement souligné le soutien des gradins. Sur son compte Instagram, Adam Peaty, double champion du monde de brasse, a rendu hommage à l’organisation ainsi qu’au public « qui a été incroyable et a aidé les athlètes à faire une grande course ».
 
Un grand événement déjà prévu en 2017
 
Le nageur anglais n’était pas le seul à faire les yeux doux aux organisateurs. Avant l’événement, au cours de la conférence de presse, Francis Lyce, président de la Fédération française de natation (FFN) avait lancé en se tournant vers Jean-Sébastien Laloy, vice-président de l’agglo : « Nous sommes bien à Vichy, très bien même. Nous y avons passé quatre années exceptionnelles ».
Un appel du pied à peine déguisé alors que l’on est arrivé au terme de la convention liant VVA à la FFN et la société NEO (Nat’Event Organisation). Y aura-t-il un cinquième Open à Vichy ? Pas sûr. « Des discussions vont avoir lieu prochainement », annonce Jean-Sébastien Laloy, avant de préciser que VVA a l’ambition « d’organiser chaque année un bel événement du monde de la natation ». Or, un rendez-vous est déjà programmé en 2017 avec le championnat de France d’été des maîtres, du 29 juin au 2 juillet.
De surcroît, l’agglo sera-t-elle prête à investir sur un nouveau cycle démarrant dans une année post-olympique, où les stars du bassin auront envie de souffler ?
 
Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com