Vous êtes ici

Campings : un été 2016 satisfaisant à Vichy

Au cours de cet été ensoleillé, les campings aux alentours de Vichy ont-ils accueilli beaucoup de touristes ? La saison semble avoir été meilleure que la précédente.

À Bellerive, camping Beau Rivage. Patrice est le gérant de ce lieu. « Nous affichions complet en juillet et août. D'habitude en mars ou avril, tout est complet via internet, cette année, c'était le cas pour seulement 65 % de nos emplacements. Malgré cela, tous ont été occupés. Ces réservations de dernière minute témoignent d'une nouvelle tendance. En règle générale une famille française n'arrive pas sans avoir réservé, cet été 2016, si. »

« Je pense que les événements survenus en France ont eu une incidence sur le nombre de réservations. À la suite des attentats, les touristes sont moins enclins à aller à Paris. Des familles espagnoles, habituellement juste de passage pour se rendre à Paris, sont restées 15 jours sur place, sans monter à la capitale. Plus à l'intérieur des terres et loin des grandes villes, dormir en tente attire plus de monde qu'auparavant. »

« La moyenne des séjours se situe entre une et deux semaines. Les résultats semblent meilleurs que l'an passé, le temps y est sûrement pour quelque chose comme en témoigne la vente de glaces. »

À Bellerive, camping Les Acacias. Nicolas est le gérant, Nicole, sa mère, la propriétaire, passe le flambeau. « Le bilan est un peu mieux que l'an dernier. En 2015 on a connu une baisse de 7 % par rapport aux excellents résultats de 2014. En 2016, ces derniers augmentent. Nous avons tout autant de réservations en avance qu'au dernier moment, c'est un mixte. Plus de mobil-home ont été réservés qu'en 2015. Le camping pur semble en baisse. »

« Parmi nos vacanciers, beaucoup sont des fidèles. Les touristes, venus en famille et les curistes constituent la majeure partie de notre clientèle durant la période estivale. Il y a plus de Hollandais que d'habitude. Entre la tente et le mobil-home, le type de voyageurs et la durée du séjour diffèrent. Aujourd'hui, nous avons moins de longue durée car les personnes préfèrent des vacances itinérantes et pour cela le camping est préférable, c'est une mode. Ainsi, tout peut se faire à la dernière minute, surtout en fonction de la météo. Même quand nous ne sommes pas complets sur l'agenda, nous le sommes au final. Nous avons des estivants qui viennent du nord de la France, pour eux, cette destination est moins éloignée que la côte méditerranéenne et moins chère. »

À Abrest, camping de la Croix-Saint-Martin. Le gérant est Nicolas. « Cet été compense le printemps pourri. Les touristes sont toujours plus présents en août. La météo a engendré une hausse de la fréquentation cet été. »

« Grâce au bikepark nous attirons un nouveau public. Les étrangers, comme les retraités hollandais, viennent plutôt en hors saison. Nous avons surtout des Français qui veulent profiter du calme et de la tranquillité. Pour capter cette clientèle nous avons fait le choix de ne pas organiser de soirée et de ne pas installer de toboggan à la piscine. Nous sommes partis du principe de faire autrement. »

« Vacanciers, personnes de passage et curistes représentent la principale partie de nos clients en juillet et août. Le camping revient beaucoup. C'est peut-être dû à la baisse du pouvoir d'achat. On note une légère amélioration par rapport à l'an dernier mais la tendance générale est la même. »

À Saint-Yorre, camping de La Gravière. Jimmy en est le gérant depuis deux ans. « Le mois d'août est très calme. Pour La Gravière, juin et juillet ont beaucoup mieux fonctionné. Nos campeurs viennent du Nord, un peu des Pays-Bas et d'Allemagne, mais de manière générale ce sont des Français. Nous avons reçu des réservations depuis novembre et très peu de dernière minute. »

« La durée des séjours varie entre les très courts et les très longs qui se comptent en semaines. Je peux tout de même affirmer que la fréquentation est en hausse par rapport à 2015. »

Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com