Vous êtes ici

Risques juridiques, précarisation : ce qui freine l’essor des autoentrepreneurs

Selon l’Observatoire de l’Autoentrepreneuriat, c'est l'ensemble de la société qui s’accorde aujourd’hui pour reconnaître la valeur ajoutée apportée par l'activité des indépendants à l’économie française. 
L’UAE demande pour eux l’équité des protections sociales.
 
Avec près d’un million d’autoentrepreneurs, le travail indépendant constitue aujourd’hui un pilier de l’économie française. Mais le potentiel de créations d’activités grâce à ce statut « allégé » serait limité par plusieurs freins juridiques : c’est la principale conclusion de l’Observatoire de l’Autoentrepreneur réalisé entre le 16 et le 19 novembre 2015 par Opinion Way pour l’Union des Autoentrepreneurs (UAE) et la Fondation Le Roch – Les Mousquetaires. Pour la première fois, cette étude a été menée auprès de trois échantillons représentatifs distincts : autoentrepreneurs, grand public et dirigeants d’entreprises. « Ce regard croisé montre l’extraordinaire convergence d’opinion des trois populations, en faveur d’une équité des protections sociales entre salariés et indépendants », analyse François Hurel, président de l’UAE.
 
En savoir plus : http://business.lesechos.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com