Vous êtes ici

Maison d'Albert Londres

La maison de l'écrivain-reporter deviendra-t-elle bientôt un grand centre dédié au journalisme ? Telle est en tout cas l'ambition affichée par l'association Albert-Londres, alors qu'une première phase de travaux vient juste de se terminer dans la rue Besse, à Vichy.

   

Pour l’heure, tout n’est que murs en état d’effritement et planchers au bois usé par des décennies d’abandon. L’intérieur de la maison qui a vu naître Albert Londres aura-t-il retrouvé une nouvelle jeunesse d’ici quelques années ? Tel est en tout cas le souhait de l’association qui œuvre depuis plusieurs années à la réhabilitation de l’un des monuments les plus emblématiques du Vieux-Vichy.

Celle-ci, d’ailleurs, a réussi l’un de ses premiers paris : participer à la rénovation de la toiture de la maison et au renforcement de ses charpentes. En somme, sauver la maison. « Avant cette phase, la maison était en péril. Maintenant, elle est sauvée » se réjouit d’ailleurs Marie de Colombel, présidente de l’association Maison Albert Londres. Au total, 135.000€ (*) auront été nécessaires à la restauration de la charpente, de la couverture et des lucarnes de la maison. Mais l’association Maison Albert Londres n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

Aussi, à l’occasion de la récente remise d’un chèque de 25.000€ de la Fondation Crédit-Agricole Pays de France en vue de participer au financement de la première tranche, les membres de l’association ont réaffirmé leurs ambitions pour les années à venir. Le but principal étant de pouvoir redonner vie à cette maison abandonnée depuis plusieurs décennies et qui, il y a peu, n’était pas loin de tomber en ruines. Dès l’automne, si tout va bien, une deuxième phase de travaux débutera ainsi dans la rue Besse.

Ce chantier concernera la façade de l’habitation, la réfection des pierres, ainsi que la reconstruction d’un balcon extérieur. « L’idée est d’ouvrir la maison, de lui donner un écrin », précise Marie de Colombel, présidente de l’association Maison Albert Londres. De fait, et à l’issue d’une troisième tranche de travaux qui consistera à aménager les intérieurs, l’idée sera de pouvoir accueillir un large public au sein de la maison. Il faudra pour cela trouver les financements idoines : près de 200.000€ seraient nécessaires à l’achèvement de cet objectif.

Dans un avenir proche, l'idée est de créer dans la maison un grand centre dédié à l'oeuvre d'Albert-Londres et au journalisme. Le lieu pourrait être un endroit d'études et de conférences, ouvert au grand public comme aux universitaires. Il aurait une vocation « internationale », ainsi que le souhaite l'association Albert Londres.  

(*) Cofinancés par le Département, Vichy Communauté, la Fondation Michelin, le club des mécènes de l’Allier, le Crédit Agrigole et sa Fondation Pays de France, la Fondation du Patrimoine via souscription publique, par l’association Maison Albert Londres, par fonds privés et via une part de réserve parlementaire

Source : www.lamontagne.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com