Vous êtes ici

« Il n’y a pas d’innovation sans subversion ni transgression »

Christian Monjour était l’invité de l’ANDRH (association nationale des directeurs de ressources humaines) Auvergne et de l’ANDRH Allier.

Cet ancien professeur d’anglais à Oxford, au lycée HenriIV et à Normale Sup a proposé à la centaine de dirigeants présents à Vichy, la semaine passée, une conférence sur le thème « le leadership et l’art d’innover ».
S’appuyant sur la projection d’images d’oeuvres d’art, il explique que « sans transgression ni subversion, il ne peut pas y avoir d’innovation. Quand vous avez un artiste qui prend un morceau d’un Manet et l’associe à un morceau de Goya, ce n’est peut-être pas une grande oeuvre d’art, mais cela montre que pour restructurer, il faut d’abord déstructurer. Et là, le leader est important. » « L’innovation, cela suppose de mettre du désordre là où il avait un ordre devenu mortifère. Un leader, c’est quelqu’un qui repère des innovants et les introduit dans une structure enfermée sur ellemême.»

Source : La Montagne (04/07/16)

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com