Vous êtes ici

Recruter les meilleurs freelances : trois clés pour faire le bon choix

Dans les métiers de la communication, la plupart des entreprises et des agences utilisent les freelances comme des ressources tampons face aux aléas de leur activité, rarement comme des boosters de créativité et d’innovation.

freelance

La raison ? Recruter de bons freelances est une véritable gageure. Personnalité, compétence, expérience… les critères sont nombreux et difficiles à concilier, d’autant que les délais sont courts. Voici 3 clés pour mieux les recruter.

Ne pas transiger sur les critères liés à la personnalité

Recruter un freelance se fait très souvent dans l’urgence. Et il peut alors être tentant de considérer que seule sa compétence compte. Or pour sécuriser le projet, et favoriser un travail d’équipe efficace, sa personnalité est tout aussi essentielle. Il faut donc impérativement adopter la même approche que pour le recrutement d’un collaborateur, et évaluer sa capacité à s’intégrer et à travailler avec cette équipe, sa motivation à s’inscrire dans ce projet.

S’appuyer sur des recommandations fiables

En matière de sourcing, les professionnels du recrutement sont très inventifs. Mais pour recruter des freelances vite et bien, cela ne suffit clairement pas : la recommandation est essentielle. On n’a, dans ces cas-là, absolument pas le temps d’éplucher une centaine de candidatures spontanées reçues sur une plate-forme de mise en relation, pour éventuellement finir par trouver la perle rare.

Sur ce créneau des freelances, les recruteurs doivent changer de posture. Ils doivent avant tout être de bon « profilers » : performants dans la qualification des besoins (compétences et personnalité requises) et la sélection des candidats. Plus encore, ils devraient créer et animer leur propre communauté de talents : des freelances qu’ils connaissent bien, et sur lesquels ils ont des feedbacks, mission après mission.

Proposer des missions de qualité

L’une des clés pour initier et fidéliser un réseau de freelances créatifs et novateurs, c’est de leur proposer des missions intéressantes à un prix juste, c’est-à-dire des missions qui correspondent à leurs talents et les motivent. C’est la condition d’une collaboration satisfaisante et vertueuse pour tous. Pour ce faire, le recruteur doit bien connaître les métiers de la communication pour lesquels il recrute. Il doit être capable de cerner les enjeux techniques et relationnels du projet, de comprendre les problématiques de l’entreprise de son client. Il peut même être amené à conseiller son client sur le périmètre et certaines caractéristiques de la mission.

Recruter de bons freelances est exigeant. Cela demande aux recruteurs d’adopter une approche novatrice fondée sur la recommandation et la connaissance fine des métiers pour lesquels ils recrutent… et parfois, de se soustraire à l’urgence afin de favoriser le succès de la mission.

Source : economiematin.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com