Vous êtes ici

Comment valider ses acquis professionnels

Vous souhaitez transformer votre expérience professionnelle ou bénévole en un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnel ? Pensez à la Validation des Acquis de l’Expérience ou VAE. Inscrite dans le droit du travail, elle permet d’obtenir tout ou partie d’un diplôme.

Qu’est ce que la VAE ?

La VAE ou validation des acquis de l’expérience est une mesure qui permet de faire valider les acquis de son expérience dans le but d’obtenir une certification professionnelle. Cette dernière est validée par un jury qui reconnaît les connaissances et les compétences acquises d’un individu.

Elle peut être tout ou partie d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification professionnelle et doit être inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

A qui s’adresse la VAE ?

Elle concerne tous les types de public : salariés du privé en CDD ou CDI, intérimaires, les non salariés (membres d’une profession libérale, exploitants agricoles, artisans, commerçants, conjoints d’artisans ou de commerçants, travailleurs indépendants), les agents de la fonction publique d’état territoriale ou hospitalière, titulaires ou non, les demandeurs d’emploi qu’ils soient indemnisés ou non, les bénévoles ayant une expérience syndicale, sociale ou associative ou toute personne qui, avec ou sans qualification reconnue, souhaite en obtenir une ou la compléter dans le but de reprendre une activité.

Donc, toute personne qui quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation et ayant au moins un an d’expérience de façon continue ou non en rapport avec la certification désirée, peut demander la validation des acquis de l’expérience.

Quelle certification peut-on obtenir avec la VAE ?

L’aboutissement d’une démarche de VAE permet d’obtenir :

- un diplôme ou titre professionnel délivré par l’état,

- un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur,

- un titre délivré par un organisme de formation ou une chambre consulaire,

- un certificat de qualification professionnelle créé par le Commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE) d’une branche professionnelle.

Préparer son dossier de demande de VAE

Démarche individuelle, la VAE ne peut pas être imposée par l’entreprise pour laquelle vous travaillez ni par un organisme conseil. En revanche, votre entreprise peut vous inciter à faire la démarche. Le parcours se déroule en trois étapes : la recevabilité, l’accompagnement et la validation.

Concernant la recevabilité, vous devez commencer par prendre des renseignements auprès d’un centre de conseil en VAE (Point Relais Conseil) situé près de votre domicile. Ces structures ont pour but de vous aider à analyser la pertinence de votre projet, de vous orienter quant au choix de la certification possible au regard de votre expérience ou encore de vous indiquer les possibilités de financement. Vous devez ensuite retirer un dossier de recevabilité de votre demande auprès de l’organisme qui délivre la certification visée.

Vient ensuite l’étape de constitution du dossier qui doit comporter les justificatifs de vos expériences, des formations que vous avez suivies et des diplômes obtenus auparavant. Une fois le dossier complet, vous devez le déposer auprès de l’autorité ou de l’organisme compétent. Après examen de votre dossier, l’organisme certificateur donne un avis de recevabilité ou non. Dans le cas d’un dossier recevable, vous êtes informé dans un délai de deux mois. Une absence de réponse durant ce même délai équivaut à un refus.

Il vous est possible de bénéficier d’un accompagnement. Celui-ci démarre à compter du moment où votre dossier est déclaré recevable et s’arrête généralement à la date d’évaluation par le jury. Il comprend une aide méthodologique pour décrire vos activités et votre expérience correspondant aux critères de la certification désirée, une aide à la formalisation du dossier de validation, à la préparation de l’entretien avec le jury et à la mise en situation professionnelle si besoin.

L’étape de validation débute une fois la recevabilité acquise avec la constitution du dossier de validation qui récapitule votre expérience et la réunion d’un jury avec la possibilité d’un entretien. Il y a parfois une mise en situation professionnelle si cela fait partie de la procédure de certification.

Comment est évaluée la VAE ?

Un jury examine votre dossier de validation. Il vérifie si l’expérience que vous avez acquise correspond aux connaissances, aptitudes et compétences exigées par le référentiel de la certification souhaitée. Selon les cas, les modalités d’évaluation du jury se font sur examen du dossier, sur un entretien, que celui-ci soit à sa demande ou à celle du candidat, selon les procédures de chaque certificateur, et le cas échéant une mise en situation professionnelle complétée ou non par un entretien.

Le jury rend ensuite une décision qui peut déboucher sur une validation totale avec attribution d’une certification, une validation partielle pour laquelle le jury précise les points devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire ou un refus de validation lorsque les critères ne sont pas réunis.

Source : http://entreprendre.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com