Vous êtes ici

Conjoncture : des "perspectives favorables" pour début 2017

Dans sa dernière note de conjoncture en Auvergne Rhône-Alpes, la Banque de France dresse un bilan plutôt positif des activités industrielles, marquées par des commandes dynamiques et un rythme de progression marqué. Si le secteur des services est plus contrasté, "les perspectives sont favorables pour le début de l'année".

Le climat est au beau fixe en Auvergne Rhône-Alpes. Du moins dans les affaires. Selon le dernier bilan de la Banque de France, l'indicateur du climat des affaires (ICA) dans l'industrie régionale s'établit à 106 en décembre 2016, contre 102 pour l'ensemble de la France.

Même tendance du côté des services. L'ICA atteint 105, contre 99 pour la France. Une légère hausse par rapport à la même période l'année précédente qui traduit "une amélioration du climat conjoncturel", note la Banque de France.

  • Industrie

Malgré une période d'activité traditionnellement plus calme, "la production industrielle conserve une tendance haussière" en décembre 2016. Cette hausse est portée par une demande intérieure comme internationale "bien orientées". La fabrication de matériels de transport est le domaine qui connaît la plus forte hausse sur la période. A l'inverse, seule l'industrie agroalimentaire ne s'inscrit pas dans cette tendance puisqu'elle accuse un léger repli sous l'effet d'un recul de la demande.

Toutefois, des carnets de commande "étoffés" permettent d'anticiper un maintien de l'activité pour le début de l'année 2017 dans tous les domaines. Par ailleurs, l'utilisation des capacités de production atteignent leur plus haut niveau depuis plusieurs années, près de 80 %.

  • Services marchands

Dans les services marchands, la progression se poursuit également, à un rythme plus ralenti. Les domaines de l'ingénierie, de l'informatique, et du travail temporaire figurent parmi les plus dynamiques. Pour les services "les prévisions sont optimistes", fait savoir la Banque de France, "seules les entreprises du transport routier faisant preuve d'une certaine prudence". Dans ce segment, l'activité a été marquée par l'irrégularité de la demande.

Du côté de l'hébergement et de la restauration, l'activité progresse dans son ensemble. Mais si le tourisme d'affaires et la restauration "se sont bien comportés", le manque de neige a "pesé sur le tourisme de loisir" fin 2016. Pour l'informatique et le traitement de données, la situation s'est consolidée en décembre. "Les perspectives continuent d'être solides avec une nouvelle progression attendue du courant des affaires."

  • BTP

Dans le bâtiment, comme dans les travaux publics, l'activité est soutenue au cours du dernier trimestre 2016. Cependant, ces deux segments sont soumis "à des fortes pressions sur les prix, contraignant les perspectives d'embauche."

Source : http://acteursdeleconomie.latribune.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com