Vous êtes ici

Comment faciliter l'intégration des nouveaux collaborateurs ?

Vous l'avez recruté pour ses compétences et son profil particulièrement adaptés à votre entreprise. Désormais il faut veiller à l'intégrer au mieux à l'équipe de travail.

nouveau collaborateur

Ce travail d’intégration est essentiel pour permettre à un jeune salarié de s'adapter à son nouvel environnement professionnel… Si l'intégration des nouveaux salariés est souvent peu considérée par les entreprises, le responsable en ressources humaines, lui, sait à quel point c'est un moment primordial qui influera non seulement sur la productivité du jeune professionnel, mais également sur l'esprit d'équipe global...

Mais comment intégrer au mieux un nouveau collaborateur ? Comment l'aider à trouver sa place au sein de sa nouvelle entreprise ? Retour sur les conseils à appliquer !

Préparer l'arrivée du nouveau collaborateur

Le travail d'intégration d'un nouveau professionnel commence en réalité bien avant son arrivée dans les locaux de l'entreprise. En amont, vous devrez donc veiller à bien préparer le poste, de manière à ce que tout soit opérationnel dès le premier jour. Il faudra ensuite informer l'équipe de l'arrivée de la recrue, pour éviter toutes réactions démotivantes voire désobligeantes le jour J.

Comprendre qu'accueillir ne veut pas dire intégrer !

Il ne suffit pas de se montrer courtois, agréable et sympathique, le premier jour pour réussir à intégrer un nouveau professionnel au sein de votre équipe. Pour pouvoir l’intégrer correctement, le travail se fait sur le long terme. Au quotidien, vous l'aiderez donc à trouver sa place au sein du groupe, à prendre ses marques et ses repères, tout en lui permettant de travailler en toute autonomie !

Évoquer la culture de l'entreprise

Voilà un pilier sur lequel s’appuyer si vous souhaitez intégrer de manière optimale un nouveau collaborateur. Sensibiliser un professionnel à la culture de l'entreprise, à son histoire, ses valeurs et ses ambitions, c'est l'aider à mieux comprendre l'univers au sein duquel il est appelé à évoluer, et l’inciter à donner le meilleur de lui-même ! Plus encore, c'est une manière d'impulser un sentiment d’adhésion au groupe, puisque tous s’accordent et partagent ces valeurs... Insuffler une culture d’entreprise forte permet souvent d’instaurer une bonne ambiance de travail et de créer une réelle cohésion au sein de l'équipe !

L’intérêt d’un tuteur au sein de l'équipe

La tendance, venue des États-Unis s'impose désormais dans de nombreuses entreprises françaises. Pour faciliter l'intégration d'un nouveau collaborateur, on lui attribue un tuteur d'entreprise. Son rôle consiste à le guider lors des premières semaines de travail, échanger avec lui sur l'entreprise, le quotidien, les projets en cours, les difficultés aussi. Avec une personne de référence à ses côtés, il est alors plus simple pour un professionnel de trouver ses marques !

Débriefer pendant la période d'essai, se rendre disponible

Enfin, il est important de non seulement se montrer disponible, mais de faire le point régulièrement avec le nouveau collaborateur. Au cours de la période d'essai, prenez le temps lors d’entretiens d'échanger avec le salarié pour évoquer son arrivée, son intégration, ses questions, ses objections également. Un logiciel RH permet par exemple de programmer ces entretiens individuels qui permettent d’optimiser l'intégration de nouveaux membres au sein de votre équipe.

Source : economiematin.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com