Vous êtes ici

La France, 5e des pays accueillants pour le financement des start-up et 10e pour sa culture entrepreneuriale

En marge du G20, le cabinet EY (ex Ernst&Young) a réalisé une étude qui évalue quels pays du G20 sont les plus accueillants pour créer sa start-up du numérique.

Compétitive, la France est, deux fois, dans le top 5. Elle est 5e face au Canada, aux États-Unis au Japon et à l'Australie pour l'accès au financement et 4e pour ses compétences numériques et sa formation entrepreneuriale après les États-Unis, le Japon et l'Australie. Elle se place en revanche dans le top 10 (deux dixièmes places) pour la culture entrepreneuriale et l'environnement pour le business digital (légal et fiscal).

Analysées par Jean-François Royer consultant EY pour Les Echos, les bons points qui font remonter la France dans ces classements des pays du G20 les plus accueillants pour les start-up du numérique sont notamment : l'existence de systèmes de financement alternatifs (crowdfunding), la protection intellectuelle élevée, ses compétences digitales et une vraie culture reconnue à l'étranger et sa diversité de structures d'accompagnement.

Côté mauvais points, la France pâtit du mauvais épanouissement de sa culture entrepreneuriale, surtout autour du nombre de femmes entrepreneurs, encore trop peu nombreuses, selon l'analyste. Elle a également des efforts à faire en terme de formations de management dans le digital et en terme de fiscalité et d'allègement des charges sociales.

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com