Vous êtes ici

Pierre Papillaud, patron des eaux Rozana, Vichy, Saint-Yorre et Chateldon, est décédé

Pierre Papillaud est décédé ce mardi 13 juin, à l’âge de 81 ans. Il présidait le groupe Alma, qui commercialise entre autres les eaux Rozana, Saint-Yorre, Vichy Célestins et Châteldon.

Selon une information révélée par nos confrères de Ouest France, le président directeur général du groupe Roxane, Pierre Papillaud, est décédé ce mardi 13 juin à l'âge de 81 ans, dans le département de l'Orne. Le grand public ne connaissait pas forcément son nom. Mais son visage, si. Dans des spots télévisés remarqués, l’homme défendait la valeur en magnésium de l’eau minérale Rozana.

Il présidait le groupe Alma, basé à Alençon (Orne), dont il était actionnaire majoritaire. Le groupe possède 42 usines et commercialise de nombreuses marques.

Dont, en Auvergne, Saint-Yorre, Vichy Célestins et Chateldon. 60 millions de bouteilles par an pour la première, 40 millions pour la deuxième, un peu plus de 4 millions pour la troisième.

Trois noms célèbres produits dans l’usine d’embouteillage de la commune de Saint-Yorre, propriété de la Société commerciale des eaux minérales du bassin de Vichy (SCBV), qui emploie quelque 150 salariés sur un site de 40 hectares.

David Rouel, directeur de la SCBV, était en compagnie de Luc Baeyens, directeur général de la société Alma et membre du directoire, ce mardi, dans l’Allier, quand la triste nouvelle est tombée. « C’est une personne que je connais depuis près de trente ans, commente ce dernier. C’était le dernier grand spécialiste dans son domaine, et un meneur d’hommes extraordinaire, qui adorait ses équipes. En 60 ans, il a construit son groupe avec ses hommes autour de lui. Et d’ailleurs, ces hommes avaient fait en sorte de lui permettre de prendre un peu de recul et de se reposer ces derniers temps. »

Et de poursuivre : « Cette équipe très unie ne pourra pas faire autre chose que poursuivre ce qu’il a fait, dans l’Allier comme ailleurs. Il ne faisait pas de distinctions entre les petites et les grandes sources. C’était quelqu’un de très humain, et il nous l’a inculqué. C’est une société familiale, et nous continuerons à nous battre avec les membres de la famille, à travailler ensemble. »

Le directeur général d’Alma marque un temps, et termine. « En ce moment, il n’y a pas un nuage dans le ciel. Mais désormais, il y a une nouvelle étoile, qui s’appelle “chef”. C’est comme ça qu’on l’appelait, “chef”. »

Le géant de l'eau en bouteille était classé dans le top 100 des fortunes françaises.

Source : www.lamontagne.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com