Vous êtes ici

Démographie

L’aire urbaine vichyssoise poursuit ses gains démographiques en gagnant encore des habitants cette année.

Aux derniers chiffres du recensement publiés par l'Insee, elle affiche une santé démographique que d'autres doivent lui envier ; avec 76.106 habitants, les communes de VVA ont gagné plus de 1.300 habitants depuis 1999. Le seul bémol, c'est la perte de population de la ville centre : Vichy est passé sous les 25.000 habitants l'an dernier (24.774 habitants). Sauf que la cité thermale a gagné 218 habitants en un an, remontant à 24.992 habitants. Le signal d'une inversion de tendance durable ?

Chef de projet à l'Insee Auvergne, Vincent Vallès commente pour La Montagne les derniers chiffres.

Les habitants perdus par la ville centre de Vichy depuis 1999 sont-ils allés vivre dans les autres communes de l'agglomération ?

« C'est un phénomène que l'on retrouve sur l'ensemble du territoire national depuis les années 1980, ce que l'on appelle la périurbanisation. On voit des populations qui quittent les centres-villes pour s'installer en périphérie, pas forcément parce que c'est moins cher. Mais d'abord parce qu'il y a des logements disponibles. La ville centre récupère plutôt des jeunes actifs, parce qu'il y a plus de petites surfaces tandis que les familles vont plutôt vers les extérieurs. On ne sait pas si le phénomène va encore durer : aujourd'hui, les gens doivent s'éloigner de plus en plus des centres pour trouver leur logement. À mesure que l'on s'éloigne, le coût du transport augmente et comme le coût du carburant devrait encore progresser… »

Quelle est l'influence du dynamisme démographique clermontois sur l'aire urbaine vichyssoise ?

« Ce que l'on voit, c'est que l'aire urbaine clermontoise progresse maintenant vers le nord, jusqu'à Gannat. La croissance démographique de Clermont se faisait jusqu'à présent vers le sud et l'est. Maintenant, depuis le recensement de 1999, et de plus en plus depuis 2006, elle se fait en partie vers le nord. Du coup, l'aire urbaine de Vichy se développe elle aussi vers le nord, la zone de Saint-Pourçain et Varennes. Vichy bénéficie du dynamisme de Clermont mais a également un dynamisme qui lui est propre. »

Source : La Montagne

en savoir plus

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com