Vous êtes ici

Dépénalisation du stationnement : ce qui va changer à Vichy

En 2018, le maire d’une commune aura les pleins pouvoirs sur sa politique de stationnement. Et donc sur les tarifs. Une révolution sur laquelle la Vichy planche déjà.

D'où vient cette mesure ? : La dépénalisation des amendes de stationnement payant a été adoptée par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale. Elle devait entrer en vigueur le 1er janvier 2016, avant d'être finalement reportée à l'automne suivant puis désormais au 1er janvier 2018. 

Pourquoi cette loi ? : Jusque-là, le fruit des amendes de stationnement était reversé à l’État, qui lui-même partageait la somme entre les collectivités, selon un calcul complexe.
Bientôt, la Ville collectera directement cette « redevance ». Et sera maître de sa politique de mobilité, qu'elle pourra adapter aux spécificités de son territoire.

Que prévoit la Ville de Vichy ? : «  C’est l’occasion de réfléchir sur toute la politique de stationnement municipale, de remettre tout à plat. Par exemple, devra-t-on multiplier les tarifs d’amende, en distinguant les résidents, les stationnements de courte et de longue durée ? Étendrons-nous la zone du stationnement payant ? Le quartier Jeanne-d’Arc le souhaite notamment, car certains commerçants estiment qu’il y a trop de voitures-ventouse devant chez eux. On est un peu frileux sur ce sujet-là… », détaille Evelyne Voitellier, adjointe au maire chargée du stationnement.

Où ira la recette de cette redevance ? : « Cet argent restera fléché pour certaines actions, par exemple l’amélioration du stationnement ou du cheminement urbain, comme avant. Il n’est pas question de construire des bâtiments avec. »

Source : www.lamontagne.fr

 

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com