Vous êtes ici

Jeunes créateurs : bientôt une option «entrepreneuriat» au Bac ?

Pour doper la création d’entreprise, la sensibilisation des jeunes est capitale. Le réseau des Chambres de commerce a sorti un livre blanc avec plusieurs propositions en ce sens.

" Dans nos Chambres de commerce, nous voyons de plus en plus de jeunes, lance Sandrine Wehrli, déléguée générale de CCI-Entreprendre en France. C’est sans doute lié au dispositif d’auto-entrepreneurs, car beaucoup d’étudiants se sont lancés grâce à cela afin d’avoir un complément de revenus. Notre constat : l’entrepreneuriat n’est pas encore entré dans l’ADN de la formation des jeunes. C’est encore vu comme un accessoire. Nous, nous préférons envisager l’entrepreneuriat chez les jeunes comme un apprentissage à l’approche projet. Aujourd’hui, être capable d’identifier les besoins, déterminer des objectifs, trouver des partenaires, réaliser un rétroplanning : tout ceci est non seulement important pour créer une entreprise mais aussi plus globalement dans le monde de l’entreprise (intrapreneuriat). Les jeunes ont moins peur de prendre des risques, ils n’ont pas de complexes. Mais c’est moins vrai après des études longues. Aujourd’hui, il y a plus de créateurs chez les jeunes munis d’un BEP que chez les bac+12. On enseigne trop à ses derniers la notion de risque ! "
Pour répondre à ces problématiques, le réseau des Chambre de Commerce et d’Industrie a élaboré un livre blanc incluant notamment 3 propositions fortes concernant l’entrepreneuriat des jeunes. Première proposition : créer un défi Entrepreneuriat Jeunesse, calqué sur un dispositif québécois qui consiste à faire prendre conscience à chaque enfant de ses compétences, aptitudes et talents à travers des expériences entrepreneuriales. Autre proposition : la création d’une option « entrepreneuriat » au bac. Ici, les lycéens pourraient choisir une option entrepreneuriat et élaboreraient un projet de création en équipe avec un professeur référent. Si, pour les étudiants, le dispositif Pôles Entrepreneuriat Etudiants a fait ses preuves,  les CCI proposent de permettre à tout apprenti qui souhaiterait créer ou reprendre une entreprise de bénéficier de la « conduite accompagnée des créateurs/repreneurs d’entreprise », sur le modèle de l’apprentissage de la conduite automobile.

Source : lesechos.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com