Vous êtes ici

"Escape game" : Vichy n’y échappe pas !

Venus des États-Unis, les « Escape game » connaissent un succès croissant. Vichy va bientôt accueillir sa première agence du genre.

Vitrine énigmatique, rue Source-de-l’Hôpital. Pour l’instant, pas de nom, simplement une banderole, pour annoncer la couleur. Avec « Escape game » en lettres capitales. Jeu d’évasion, en français dans le texte. Une tendance à la croissance exponentielle, débarquée en France en 2013.

 
Le concept ? Comme son nom l’indique, en tout cas pour les bilingues, il s’agit de s’échapper. Mais pas question de limer les barreaux, ou de creuser un tunnel à la petite cuillère. Les méninges au pouvoir ! Les concurrents, en équipe (lire par ailleurs), doivent résoudre différentes énigmes, l’une conduisant à la suivante, pour parvenir à sortir d’une pièce. Une heure chrono. Avec un petit coup de pouce, en cas de panne…
 
« Nous sommes une agence de voyage temporel »
 
« Nous sommes une agence de voyage temporel dans un monde anachronique », sourit Stéphane Rouault, cofondateur de STEAM, société qui ouvre à Vichy sa troisième enseigne, après Cournon et Limoges. Sur 180 m² entièrement réaménagés, sur les vestiges d’une ancienne boutique de bien-être, les participants sont donc immergés dans des aventures situées entre 1880 et 1920.
 
Trois salles, pour trois thématiques. La première : Tesla, du nom de l’inventeur pionnier, notamment, du courant alternatif. Pour le reste, secret-défense. Même en chantier, les salles de jeux sont interdites aux regards inquisiteurs. « Nous faisons énormément de brocante, pour trouver des objets d’époque que nous modifions et transformons ensuite, détaille Lionel Selmo, gérant de l’agence vichyssoise. Nous rajoutons des serrures, des interrupteurs magnétiques… Nous ne souhaitons pas surcharger le décor, mais pour autant, il y a plein de choses à faire à l’intérieur… »
 
Ouverture prévue en octobre
 
Mais avant que les amateurs ne planchent sur les codes et secrets de cette expérience inédite, l’équipe de STEAM a encore, elle aussi, du pain sur la planche. Pour terminer les travaux, et ouvrir dès que possible, d’abord. « Nous visons octobre. » Et aussi pour proposer des jeux suffisamment difficiles sans être inextricables. « À Cournon, en moyenne, le taux de réussite est entre 50 et 60 %, poursuit Stéphane Rouault. Mais nous en avons une autre où l’âge minimal requis est à 15 ans, et où on a 25 % de réussite… » Voilà l’enjeu, à terme : proposer aux profanes, aux familles ou aux amateurs chevronnés, des expériences sur mesure. Avec un changement de thème tous les 18 mois, pour ne pas lasser.
 
« Ici, la zone de chalandise est différente »
 
« Ici, la zone de chalandise est différente, on touchera davantage de personnes venant de Roanne, de Montluçon, voire de Moulins. Et les Clermontois qui ont déjà fait toutes les énigmes de Cournon attendent aussi ! » Grâce au web, la petite société commence à déjà générer une forte attente. Et compte bien ne pas relâcher la pression, en s’attirant les bonnes grâces, notamment, des enterrements de vie de garçon ou de jeune fille, « des entreprises vichyssoises, ou du Cavilam »… Les deux hommes en sont persuadés : « Ce n’est pas un effet de mode, c’est une nouvelle activité, à côté du cinéma ou du bowling ».
 
Où ? Au 12, rue Source-de-l’Hôpital, à Vichy. Infos : 09.72.57.65.80.
Quand ? Ouverture prévue en octobre.
Comment ? Dans des locaux de 180 m2, de nombreuses salles ont été dessinées, dont trois dédiées au jeu, avec chacune une aventure différente.
Qui ? Le jeu est destiné à des équipes de 3 à 6 personnes, qui disposent d’une heure pour résoudre les énigmes, et sortir de la mystérieuse pièce…
Combien ? Tarif unique, quel que soit le nombre de participants : 20 €.
 
Source : lamontagne.fr
 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com