Vous êtes ici

La bonne santé de l'hippodrome de Vichy-Bellerive

Avec des entrées en augmentation de 20 % et des jeux à plus 10 %, le président de l'hippodrome de Vichy, Philippe Bouchara, a le sourire aux lèvres et l'esprit en éveil. L'heure est au bilan mais aussi aux projets.

«Les entrées sur l'année sont en augmentation de 20 %. Je ne l'attribue pas au climat, plaisante le président de l'hippodrome de Vichy-Bellerive, Philippe Bouchara, en pointant du doigt la pluie qui s'est invitée sur trois des quatre temps forts. Le grand écran, sur les petites réunions, a contribué à faire venir le public, et les différentes animations que nous avons organisées, aussi. »

PARI GAGNE. « Notre objectif était de faire 3.000 entrées sur chaque gros événement. Deux ont été au-delà de nos prévisions. La Patrouille de France a vu affluer aux alentours de 5.000 personnes, et beaucoup sont restés sur les rives de l'Allier. Il s'agissait plus d'une opération marketing élargie que d'une opération sur l'hippodrome. Le Grand Prix en a réuni 3.000, la Soirée de la chasse 5.000 et la Garde républicaine 4.000. »

SPECTACLE VIVANT. Il y a un an, Philippe Bouchara évoquait le projet de faire de l'hippodrome une "scène de spectacle hors courses". « J'ai réussi une partie de mon challenge, mais je ne suis pas encore parvenu au bout de ma réflexion. Je suis en contact avec un metteur en scène pour orchestrer un spectacle vivant, une fresque historique avec des participants locaux voire une mise en scène déjà existante avec des cascades de chevaux, un peu sur les bases du Puy-du-Fou. Nous n'en sommes qu'aux balbutiements. Ce projet pourrait aboutir en 2013 plutôt qu'en 2012. »

EN FANFARE. « Ma première idée était que la ville participe à la vie de l'hippodrome, que les commerçants se mettent aux couleurs des courses. Nous n'avons pas eu le temps de l'organiser cette année compte tenu des événements que nous avons mis en place. Mais la venue de la Garde républicaine m'a donné une autre idée : un festival des fanfares à cheval européennes. Il existe une garde royale en Belgique, une garde à cheval en Angleterre... Un éventuel projet pour l'an prochain. »

JEUX... « Le public a répondu présent. Les résultats sont positifs. Les jeux ont été excellents ici, comme sur le plan national. Vichy se positionne parmi les cinq premiers hippodromes français. » D'après les dernières estimations, les paris avoisinent les 250 millions d'euros. Ils sont en progression de 10 % par rapport à l'an dernier. Le nombre de partants est, lui, en faible augmentation (+ 2,50) avec le même nombre de réunions.

...ET ENJEUX. L'an prochain, le nombre de réunions sera identique à celui de la saison qui vient de s'achever, soit quarante. Et il n'y aura pas plus de nocturnes. « Le financement des courses vient du jeu. Le but est de programmer les courses à des horaires où les gens jouent, où les points de vente sont ouverts, où ils sont devant Internet. Sinon, cela ne fonctionne pas. Les nocturnes sont de bonnes opérations marketing mais donnent de piètres résultats en matière de jeu. »

 

Source : La Montagne

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com