Vous êtes ici

La Société des courses de Vichy doit refaire sa piste de trot pour 1,2 M€

La Société des courses est en train de chercher les financements pour refaire la piste de trot et les réseaux qu’elle recouvre. Coût estimé : 1,2 M€.

Le 22 octobre dernier, à sa sortie du CREPS, le secrétaire d'État aux sports, Thierry Braillard, a fait un détour par l'hippodrome, guidé par le député Gérard Charasse. Pas pour mettre un billet sur un cheval (la saison était terminée depuis une semaine), mais plutôt une liasse sur la piste de trot.

Car cette piste, recouverte de pouzzolane, doit être refaite au plus tard dans un an. La somme nécessaire dépasse le million d'euros, selon les calculs d'Henry Roussignhol, directeur de la Société des courses de Vichy. S'il a déjà obtenu une subvention du Pays et de la communauté d'agglomération, le directeur espère aussi des aides de sa société mère (Le Trot), du Conseil départemental et donc du député.

Deux mois de travaux

Le temps presse. Datant de 1992, la piste de trot pourra encore assurer une saison, mais pas deux. « À certains endroits, en cas de pluie fine, la piste ne draine plus, elle est dangereuse, elle glisse. Le risque, c'est qu'un jour où l'autre, on sera obligé de décaler l'horaire d'une course. Imaginez que ce soit un Quinté diffusé en direct… », s'inquiète le directeur. Le chantier, qui nécessite deux mois de travaux, devra au plus tard être réalisé avant le printemps 2017. La facture atteint 1,2 million d'euros car l'ensemble des réseaux qui passent sous la piste devront aussi être refaits.

La saison passée en chiffres. La baisse du total des enjeux se confirme : ils ont chuté de 9 % entre 2013 et 2014, à 176 millions d'euros. Le nombre d'entrées payantes a, lui, augmenté. Ils ont été 2.000 de plus, soit 36.000, à payer leur entrée aux guichets de l'hippodrome. « Avec les entrées gratuites que nous distribuons dans les PMU et les invitations, on peut dire que ce sont deux fois plus de personnes qui sont venues cette année à l'hippodrome », assure Henry Roussignhol.

Le nombre de courses est resté identique (305), mais pas celui des partants (3.655 contre 3.800).

Sur l'agenda de 2016. Les premières courses se tiendront en mai. Le Grand Prix de Vichy sera disputé le mercredi 27 juillet. Le festival de trot se tiendra du 3 au 9 juillet, celui de galop du 24 au 30 juillet. La réunion mixte sera renouvelée, le 11 août. Le calendrier des animations n'est pas bouclé, mais c'est une certitude, l'élection de Miss Auvergne n'aura pas lieu en 2016 à l'hippodrome, contrairement à 2014 et 2015.

Les « samedis de l'hippodrome », destinés à attirer un public familial lors des réunions semi-nocturnes seront reconduits. « La mayonnaise a commencé à prendre, on espère mettre plus de budget sur ces soirées, pour les développer », indique Adelise Ducher, chargée de la communication à la Société des courses.

 

Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com