Vous êtes ici

Intersport ouvrira dans un an à Bellerive

Début du chantier le mois prochain, livraison dans un an : la zone de Saint-Maclou va subir une profonde mutation. Et accueillir au moins une enseigne de plus.

Après les passages en commission, les recours, voici venu le temps des travaux pour la zone commerciale bellerivoise.

Ils devraient débuter mi-mars, pour une ouverture des magasins programmée dans un an. Des magasins ? Pour l'instant, deux enseignes sont connues. Saint Maclou déménagera de quelques mètres pour investir un bâtiment de 1.700 m ² qui sortira de terre. Plus loin, Intersport siégera dans une nouvelle coque (de 2.000 m ², dont 1.600 m ² de surface commerciale).

Une première étape pour cette zone. Car ensuite, les locaux actuels de Saint-Maclou, qui resteront en l'état tant que le vendeur de tapis n'investira pas les nouveaux, pourront être cédés à de nouvelles enseignes, puisqu'ils seront réorganisés en deux cellules. Puis un autre bâtiment, de 500 m ², pourrait sortir de terre.

« Pourquoi pas pour accueillir une boulangerie, un point chaud… un commerce de proximité qui servirait aussi aux riverains » a détaillé, lors d'un point organisé avec le promoteur de la zone, le maire de Bellerive, Jérôme Joannet. Il s'enthousiasme : « A terme, on peut espérer la création de 70 emplois ici. Et je parle réellement de création : on ne déplace pas des magasins, on accueille des nouvelles enseignes. Ce qui permet le développement économique de la ville de Bellerive et l'enrichissement de l'offre pour les consommateurs de l'agglomération. » Pour l'heure, ce sont 15 nouveaux emplois qui sont assurés par l'équipementier sportif.

Côté visuel, le promoteur, Axel Motte, de l'entreprise Aventim, promet du beau pour cette zone stratégique, qui a une fenêtre sur le Centre omnisport et sert de porte d'entrée à Vichy. Pour plus d'harmonie, le cabinet d'architecte Axe-Saône, qui s'est chargé de l'autre rive lors des travaux de la promenade, a été appelé à conseiller pour le volet paysager. « Nous avons essayé de rompre avec les zones comme on les connaît, toutes en bitume, a précisé Axel Motte. Il fallait s'intégrer aux lieux, respecter leur côté naturel, et nous avons donc intégré des coulées vertes. Tout en pensant aux accès piétons, cyclistes. »

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com