Vous êtes ici

Jérôme Trapeaux est le nouveau directeur du centre hospitalier

Jérôme Trapeaux, le nouveau directeur de l’hôpital vichyssois, prend ses fonctions alors que le contexte financier laisse entrevoir un probable déficit pour 2016.

Tout juste arrivé et déjà dans le bain. Jérôme Trapeaux, le nouveau directeur du centre hospitalier Jacques-Lacarin, a souhaité ses vœux au personnel, vendredi soir, deux jours après avoir pris les commandes du navire.

L'homme de 39 ans, qui a géré durant trois ans le centre hospitalier intercommunal du Pays de Cognac (Charente), arrive dans la cité thermale dans un contexte complexe.

Etablir un diagnostic

« La situation budgétaire de l'établissement s'est dégradée en 2016, a-t-il expliqué. Les prochaines semaines seront consacrées à établir un diagnostic précis. » Le nouveau directeur n'a pas donné de chiffres, mais il semble que la situation est « clairement moins bonne en 2016 qu'en 2015 », année durant laquelle l'hôpital avait échappé de peu au Contrat de retour à l'équilibre financier (Cref) ; une cure d'amaigrissement pluriannuelle que l'Agence régionale de santé (ARS) peut imposer pour désendetter un établissement.

Réduire les durées de séjour

Sans attendre le pronostic, le directeur a évoqué quelques pistes de travail : continuer à aller « au-devant des médecins généralistes pour leur permettre de joindre les spécialistes du centre hospitalier le plus simplement possible », optimiser la gestion des parcours pour réduire les durées moyennes de séjour afin de libérer des capacités d'hospitalisation et accueillir d'autres patients, mais aussi conforter l'oncologie, les urgences, la pédiatrie et la psychiatrie en difficulté par manque de praticiens.

« L'amélioration de notre situation budgétaire est incontournable pour rester maître de notre destin et, en particulier, pour opérer les investissements nécessaires au renouvellement de nos équipements. Je pense ici, en particulier, aux mises aux normes indispensables dans certains secteurs, la dialyse par exemple, mais également aux conditions d'hôtellerie pour les patients des secteurs gériatriques ou de travail pour les personnels comme aux urgences. »

Mutualisations

Le groupement hospitalier de territoire (GHT), qui rassemble quinze établissements de l'Allier et du Puy-de-Dôme, doit aussi encourager les mutualisations pour réaliser des économies d'échelle.

« Il va falloir discuter et s'adapter, a déclaré Claude Malhuret, maire de Vichy et président du conseil de surveillance de l'hôpital. On compte sur vous pour aller de l'avant. »

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com