Vous êtes ici

L'agriculture reste un employeur de poids dans l'Allier

Le secteur de la polyculture-élevage rassemble l’essentiel des 7.906 salariés qui travaillaient dans l’agriculture en 2015.

«Il y a de l'avenir dans l'agriculture. Huit stagiaires âgés de 20 à 50 ans, dont deux femmes, ont terminé en juin six mois de formation dans trois établissements. Cette formation, initiée par la chambre d'agriculture, a porté ses fruits : six de ces stagiaires travaillent depuis l'été, dont trois en CDI », souligne Nadège Truge, chef du service emploi formation de l'organisme consulaire.

Le matériel agricole n'est pas le même qu'il y a cinquante ans

Dans l'Allier, les emplois agricoles se concentrent dans la polyculture-élevage, secteur qui représentait, en 2010, 75 % des 5.500 exploitations (7.338 en 2000), selon Agreste, site du service de la statistique et de la prospective du Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt.

« C'est une chance, car ces emplois sont majoritairement des emplois à l'année, en CDI, même s'il peut y avoir des pics d'activité avec un recours à des CDD, en hiver, quand les animaux sont rentrés. C'est la différence avec des secteurs tels le maraîchage ou la viticulture, qui recourent plus régulièrement aux CDD (embauche de saisonniers) », commente Nadège Truge.

7.906 salariés agricoles dans l'Allier

Les chiffres 2015 communiqués par la MSA Auvergne indiquent un nombre de 7.906 salariés agricoles (4.176 hommes, 2.730 femmes) dans l'Allier. La plupart – 1.443 salariés (1.120 hommes, 323 femmes) – travaillent dans le secteur des cultures et de l'élevage non spécialisés. Viennent ensuite les organismes de remplacement, de travail temporaire (1.108 salariés, 473 hommes, 635 femmes), puis les autres organismes professionnels (527 salariés), les entreprises de jardins, paysagistes (506 salariés) et les cultures spécialisées (477 salariés).

916 exploitations réunissent 2.590 salariés (1.800 hommes, 790 femmes), suivies par les organismes de services (1.421 salariés) ; les 41 organismes de service en comptent 1.421.

Le travail dans l'agriculture a beaucoup évolué, rappelle Nadège Truge. « Avant, c'était la fourche et la brouette. Mais le matériel agricole d'aujourd'hui n'est plus celui d'il y a cinquante ans ». Il faut savoir l'utiliser, il faut aussi connaître la réglementation agricole (pour l'utilisation de produits phytosanitaires, par exemple). « Aujourd'hui, pour 80 % des emplois agricoles, il faut déjà avoir une formation ou une expérience. On ne se lance pas comme ça », la responsable du service emploi formation de la chambre d'agriculture (*).

Bourse à l'emploi. La chambre d'agriculture de l'Allier propose une bourse à l'emploi, service qui recueille, diffuse les offres d'emploi (emplois permanents ou saisonniers, de deux mois minimum), qui accueille les candidats, vérifie leur profil et effectue la mise en relation avec l'exploitant agricole. Pour rechercher un salarié ou trouver un emploi, contacter le service emploi formation de la chambre d'agriculture au 04.70..42.42.

Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com