Vous êtes ici

L'emploi repart en Auvergne

Les statistiques publiées par l'Urssaf confirment la reprise dans le secteur privé. Au deuxième trimestre 2017, le baromètre est partout à la hausse en Auvergne, sauf sur les bassins de Montluçon et de Moulins.

emploi en auvergne

La photographie vaut pour le secteur privé, moteur principal de l'économie. Et selon les dernières statistiques publiées par l'Urssaf, la reprise de l'emploi initiée en 2016 se confirme en 2017 pour l'Auvergne, dans le sillage de Rhône-Alpes, qui avait anticipé d'un an.

Sur un an, au deuxième trimestre 2017, l'emploi progresse sur tous les bassins d'emploi de l'Auvergne (voir carte) sauf sur ceux de Montluçon (-0,2) et Moulins (-1,7%) qui donnent un indicateur global négatif pour l'Allier (-0,4%) malgré le +0,5 % de Vichy.

Pour l'Allier, tout n'est pas noir. L'intérim et les déclarations d'embauches en CDD de plus d'un mois sont en positif, ce qui augure d'un retournement de la courbe.

Ce retournement est effectif partout ailleurs en Auvergne, avec le Puy-de-Dôme comme locomotive puisqu'il représente 53 % des 316.400 emplois salariés recensés fin juin 2017 sur le périmètre (+0,8%). Le Puy-de-Dôme a créé 1.590 emplois sur douze mois (+0,9 %), le Cantal 360 (+1,2 %), la Haute-Loire 370 (+1,6 %) alors que l'Allier en a perdu 240 (-0,4 %).

Le poids des services

Par secteurs, les disparités restent importantes en Auvergne. Les services (+0,7 %) portent la reprise, de même que l'intérim (+16,2 %) alors que l'industrie (-0,5 %) et la construction (-0,2 %) restent en retrait sur les douze derniers mois.

Evolution entre 2011 et 2016

L'Urssaf a également publié une évolution de l'emploi entre 2011 et 2016, période de sortie de crise durant laquelle la région a perdu 1.100 salariés. Sur cette période, seul le Puy-de-Dôme était en progression (+2,2 %), l'Allier pointant à -4,4 %, le Cantal à -4 % et la Haute-Loire à -0,8 %.

« La reprise constatée ensuite ne permet pas encore de retrouver les niveaux d'emplois enregistrés avant la crise, jusqu'en 2008, ce qui peut expliquer que le redressement ne se reflète pas encore dans les chiffres du chômage », estime Olivia Grangerodet, directrice de l'Urssaf Auvergne.

Source : www.lamontagne.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com