Vous êtes ici

L'Espace Info Jeunes menacé à Clermont-Ferrand ? Retour sur vingt-cinq d'actions

En juin, l'Etat, qui ne labellise désormais qu'un Centre régional d'information jeunesse par région, va annoncer son choix pour Auvergne-Rhône-Alpes. Qui reste ? Auvergne ou Rhône-Alpes ? Du côté de Clermont-Ferrand, on redoute que le siège déménage à Lyon. Quels sont les enjeux ?

visite PIJ

Laurent Wauquiez, le président d'Auvergne-Rhône-Alpes, était lundi à Clermont-Ferrand. Il est passé par l'Espace Info Jeunes pour afficher son soutien, pour que soit pérénisée l'action du Centre régional d'information jeunesse d'Auvergne (Crij).

Une pierre dans le jardin du gouvernement, un affichage important à l'heure où les régions récupèrent la compétence Jeunesse et un geste fort pour toute l'équipe de l'Espace Info Jeunes, qui craint la disparition de toutes les actions menées depuis vingt-cinq ans, au mieux de les voir piloter de loin, de Lyon, dans un autre esprit, avec un autre budget. Qui craint aussi la disparition de tout ou partie des dix emplois à Clermont-Ferrand.

L’État veut un seul Crij par région. Entre Rhône-Alpes et Auvergne, il ne peut en rester qu’un, effectivement labellisé. Et donc financé. Où ? À Lyon ? Auquel cas l’Espace info jeunes disparaîtrait ? « Je ne veux pas qu’Auvergne­-Rhône­-Alpes aboutisse à tout concentrer à Lyon » (ré)affirme Laurent Wauquiez.

Or, « on a une menace sur le site de Clermont­-Ferrand, reconnaît­-il. Je ne peux pas l’accepter. On a affaire à un des relais qui fonctionne le mieux. Pourquoi la jeunesse auvergnate n’aurait-elle plus le droit à un Crij qui serait installé à Clermont-­Ferrand et tout serait rapatrié sur Lyon ? ».

Et le président de Région d’afficher que « le rapport de force est engagé » sur le sujet. « Nous sommes très clairement sur l’idée que l’on veut que le Crij reste, avec son point d’accès, à Clermont-­Ferrand ».

Cette déclaration d'intention est toujours bonne à prendre. Elle reste un peu courte dans sa mise en œuvre. Quel rapport de force ? Pour que le siège du Crij  Auvergne-Rhône-Alpes soit à Clermont-Ferrand ? Pour une indépendance relative, au moins budgétaire, de l'ancien Crij d'Auvergne dans un Crij basé à Lyon ? 

Dans le cadre de la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République), les Régions doivent s’impliquer dans la reconfiguration de l'information jeunesse. Laurent Wauquiez aurait pu en dire plus.

Et sinon ?  S'engage-t-il pour continuer à financer, d'une manière ou d'une autre, par un fléchage des subventions, des actions dans le droit fil de ce qu'il souhaite : l'emploi ?

Le président de Région a été particulièrement à l'écoute, lundi, des jeunes entrepreneurs ayant bénéficié du soutien de l'Espace Info Jeunes, et notamment du dispositif Auverboost, pour monter leur entreprise.

Auverboost, « C’est une carotte, un effet levier », résume Nicolas Crepiat, animateur de l’Espace initiatives jeunes, un service de l’Espace info jeunes. Pour ce service, Auverboost est un outil. Une fois que le projet est assez concret pour être présenté, il peut bénéficier du coup d’accélérateur offert par Auverboost. Il s’agit ainsi de promouvoir la création, reprise et le développement d’activité et la culture de projet auprès des jeunes tout en participant au développement économique de la région.

Lundi, Laurent Wauquiez a jugé suffisamment porteuse l’initiative auvergnate Auverboost pour annoncer d’ores et déjà son « élargissement » à Rhône­-Alpes.

Un début ?

Mais l'information jeunesse, ce n'est pas que ça

Jeunes

37 % des habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes ont moins de 30 ans. Dont 300.000 lycéens, près de 400.000 étudiants et apprentis. 52.000 jeunes de moins de 25 ans sont sans emploi.

Réseau

Le réseau information jeunesse, labellisé par l’État, est présent sur tout le territoire depuis quarante ans. Les 1.550 structures s’adressent aux collégiens, étudiants, salariés, sans emploi…

Lieu ressource

L’accès est libre et gratuit pour fournir une réponse globale. Les actions couvrent donc l’ensemble des préoccupations que rencontrent les jeunes : l’emploi et la formation, favoriser les stages en entreprise, améliorer l’accès au droit, favoriser la mobilité à l’étranger, développer la culture numérique…

Association

L’Espace infos jeunes, Centre régional information jeunesse (CRIJ) d’Auvergne, est une association créée en 1993. Elle emploi une dizaine de salariés. Son budget est abondé par l’État (685.000 €) et par la Région (205.000 €).

25 ans

Depuis vingt-cinq ans, l'Espace Info Jeunes, et tout le réseau information jeunesse d'Auvergne, innove. L'emploi est la préoccupation des jeunes, devant la santé, les loisirs, le logement... Même s'il ne délaisse pas ces questions, l'Espace Info Jeunes décide de s'emparer particulièrement de cette question. 1995 : création d'un espace emploi formation. 1997 : création de l'Espace initiative Jeunes pour accompagner les jeunes porteurs de projet (une première dans tout le réseau information jeunesse de l'Hexagone !). 2001 : le numérique arrive.

2003 : les offres de job d'été arrivent en force. Le réseau d'entreprises partenaires s'étoffe. Ce qui a permis, en 2018, de proposer 10.000 offres de jobs d'été au mois d'avril.

2009 : les premiers baby-dating. Une aide pour les parents, un job pour les étudiants. 2011 : Olympiade des métiers et lancement d'Auverboost...

Depuis ? L'important travaille de réseau permet à l'Espace Info Jeunes de proposer des ateliers en lien avec la recherche d'emploi toute les semaines (CV, job coatching....). 

Pour Martine Brunswig, la présidente de l'association Espace Info Jeunes et Philippe Laumond, le directeur, c'est toute cette action qui est aujourd'hui dans la balance. Au bénéfice des jeunes.

Source : www.lamontagne.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com