Vous êtes ici

La volaille fermière d’Auvergne renforce sa traçabilité grâce au QR Code

Ingénieuse, la filière avicole auvergnate a souhaité renforcer la traçabilité de ses volailles en apposant un QR Code renvoyant vers une vidéo de présentation de chaque éleveur. Explications.

Un cahier des charges bien rempli

Après avoir publié un nouveau cahier des charges, innovant et précurseur en terme de bien-être naturel, basé sur des traitements préventifs à base de plantes (ail, thym et romarin) et interdisant l’usage d’antibiotiques et autres molécules de synthèse, la filière des volailles fermières d’Auvergne (Label Rouge et IGP) renforce aujourd’hui la traçabilité de ses volailles par l’image. Dans un contexte où le consommateur se fait de plus en plus méfiant, l’éleveur à tout intérêt à communiquer. Ainsi, chaque poulet acheté en libre-service sera dorénavant doté d’un QR-Code renvoyant vers une courte vidéo, dans laquelle chaque éleveur s’exprime sur son poulailler et sa vision du métier.

Le QR-Code, comment ça marche ?

Le QR-Code de l’éleveur est imprimé sur l’étiquette poids/prix de son poulet fermier d’Auvergne. Le consommateur se munit de sa tablette ou de son smartphone et flashe le QR-Code. Une fois cette action effectuée, le QR-Code renvoie à un film présentant l’éleveur du poulet. Cette traçabilité par le visuel, fruit d’une réflexion entamée depuis plusieurs années, a pu voir le jour grâce à l’évolution des technologies. Bernard Leutrat, président du Syndicat de défense des volailles fermières d’Auvergne, se félicite de la mise en place de ce dispositif : « Nous sommes fiers de ce procédé qui, nous l’espérons, permettra aux consommateurs d’avoir une vision plus juste de l’élevage avicole en Auvergne. »

Du côté des éleveurs…

Pour le moment, seulement 180 éleveurs, sur les 320 que compte la filière, sont concernés par ce procédé. Les autres seront équipés au fur et à mesure des investissements réalisés par les abattoirs. A ce jour, seul « Arrivé Auvergne » a pu procéder aux investissements nécessaires à l’implantation d’un QR-Code renvoyant vers la vidéo personnalisée de l’éleveur. Julien Alligier, éleveur installé à Barberier, déclare : « C’est sans une once d’hésitation que j’ai participé à ces vidéos. Il est primordial de faire la promotion de nos volailles et de partager notre savoir-faire avec les consommateurs. » Pour Michèle Caut, éleveuse à Cusset, ce procédé « de traçabilité par QR-Code nous semble très important pour la valorisation de notre métier. (…) Derrière une volaille emballée et une étiquette produit, il y a un visage et un savoir-faire. »

La filière avicole auvergnate

Avec 7,7 millions de volailles mises en élevage en 2014, l’Auvergne est devenue le 5e bassin de production Label Rouge dans l’hexagone. La filière avicole auvergnate regroupe 320 éleveurs établis dans l’Allier, Le Puy-de-Dôme, le Cantal et la Haute-Loire. Une prédominance se fait néanmoins sentir dans le Puy-de-Dôme et l’Allier qui comptent respectivement 140 et 160 éleveurs. La filière avicole auvergnate, c’est aussi 6 accouveurs, 4 fabricants d’aliments, 3 organismes de production et 5 abattoirs qui assurent la commercialisation des volailles.

Source : http://lejournaldeleco.fr

 

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com