Vous êtes ici

Lancement du plan d’action de transformation de l’industrie par le numérique

Le plan d'action pour transformer l'industrie par le numérique lancé par Edouard Philippe le 20 septembre ambitionne d'identifier 100 territoires d'industrie.

numerique

Le rapport de l’institut Montaigne signale un retard dans le déploiement de l’industrie du futur en France.

Ce plan est complémentaire au programme Action Coeur de ville de redynamisation des villes moyennes. Programme mis en place suite au constat d’une fragilisation du cœur urbain des centres-villes, conséquence des processus de périurbanisation ou de politiques d’aménagement fondées sur le tout-voiture. Les centres-villes connaissent notamment une augmentation du taux de vacance commerciale et une concentration  croissante de populations captives, socialement fragiles. 222 villes ont été sélectionnée pour bénéficier du programme Action Coeur de Ville qui se concentrera sur 5 axes: la réhabilitation de l’habitat de centre-ville, le développement économique et commercial équilibré, l’accessibilité, mobilité et connexions, la mise en valeur de l’espace public et du patrimoine et l’accès aux équipements et aux services publics.

Cependant, la desertification des centres-villes est aussi souvent liée à la désindustrialisation des villes moyennes : « Le dynamisme des villes moyennes et des zones rurales dépend bien souvent de l’industrie, or depuis 1975, les villes de moins de 20.000 habitants ont perdu près de 440.000 emplois industriels au total« . Le rapport de Septembre 2018 « Industrie du futur, prêts, partez » de l’Institut Montaigne indique qu’en France, la tendance est à la désindustrialisation : » En 2016, l’industrie manufacturière ne représentait plus que 10,2 % du PIB français contre 14,4 % en moyenne dans l’Union européenne » et qu’elle « accuse un retard dans déploiement des technologies liées à l’industrie du futur »

Edouard Philippe annonce un plan d’action pour transformer l’industrie française par le numérique : « Nous voulons identifier d’ici fin novembre, en lien étroit avec les collectivités concernées, au premier rang desquelles les régions et les intercommunalités, une centaine de Territoires d’industrie » a annoncé Edouard Philippe.

La liste des 100 territoires d’industrie n’est pas encore arrêtée, une commission sera chargée d’en préciser les contours. Le plan d’action a pour objectif de renforcer les écosystèmes industriels territoriaux et de mailler le territoire de centre d’accélération. Ce plan se découpe en 4 axes contenant chacun plusieurs actions phares:

La transformation vers l’industrie du futur en partenariat avec l’Alliance Industrie du futur

-La sensibilisation de l’ensemble des PME industrielles françaises

-Une offre de 10 000 accompagnements supplémentaires dans la transformation numérique des PME d’ici 2022, en partenariat avec les régions, contre 5.200 PME actuellement

-Un nouveau dispositif de soutien à l’investissement pour les dépenses de robotisation et de transformation numérique des PME (suramortissement de 40 % pendant 2 ans soit jusqu’à 11 % de réduction du coût de l’investissement)

-Des plateformes numériques dans chaque filière : chacune des 16 filières industrielles doit se doter d’une plateforme numérique opérationnelle (pour la gestion des approvisionnements, la traçabilité dans la filière alimentaire…). A ce jour seules l’aéronautique et l’automobile en ont une

-Un effort de l’État de 500 M€ pour accompagner la transformation des entreprises vers l’industrie du futur

-Le lancement d’au minimum une vingtaine de centres d’accélération du territoire sont prévus. Cela fait suite aux recommandations du rapport de l’Institut Montaigne qui indique que l’Allemagne possède 19 centres d’excellence qui « permettent aux entreprises de chaque Lander de comprendre et tester les nouvelles technologies en collaboration avec les centres universitaires et les centres de recherche »

La construction d’une offre numérique d’excellence

-Un dispositif de soutien au mouvement de numérisation via l’extension du taux réduit brevet au logiciel (15 %)

-Un ambitieux programme de R&D en matière de supercalculateurs (44 M€)

Des territoires mobilisés pour l’industrie

-L’objectif d’une centaine de territoires d’industrie souhaitant faire de l’industrie un axe majeur de leur développement

-La préparation d’un kit d’accompagnement pour ces territoires

-Une mobilisation de tous les acteurs, notamment les Régions et les Intercommunalités

Un accompagnement numérique de toutes les TPE-PME

-Le lancement de l’initiative France Num avec les Régions et plus de 50 partenaires

-Une plateforme de ressources personnalisées francenum.gouv.fr

-1 milliard d’euros de prêts pour la transformation numérique des TPE-PME

Source : laboratoireterritorial.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com