Vous êtes ici

Le Bourbonnais, une destination prisée des touristes cet été

Le Bourbonnais s’ancre comme une destination repère. Il est privilégié par des clients français, à la recherche de courts séjours.

L’Allier est en train de boucler une saison touristique estivale que de nombreux professionnels qualifient de bonne. « Nous n’avons pas encore les chiffres précis, mais les premiers indicateurs laissent apparaître un taux de fréquentation identique à celui de 2014 », confirme Véronique Dufréchou, directrice du Comité départemental du tourisme (CDT). Une manière de solder une saison 2015 plus terne, plombée par une météo trop chaude.
 
Ce mouvement s’inscrit en antithèse du net recul constaté par les principales destinations hexagonales, cet été, touchées par une forte désaffection des vacanciers étrangers. Il faut dire que l’Allier est fréquenté, pour 80 %, par des touristes français, en très grande majorité issus de la région parisienne et plus largement, d’un rayon de trois heures de distance de voiture.
 
Légère croissance à l’instar du Puy-de-Dôme
 
Au fil des ans, le Bourbonnais s’ancre ainsi comme une destination repère, privilégié par des touristes hexagonaux recherchant des courts séjours mais aussi une authenticité dans les activités proposées. Une recette payante, visiblement, selon Véronique Dufréchou. « Si on s’inscrit à l’échelle de l’Auvergne, seuls deux des quatre départements auvergnats, l’Allier et le Puy-de-Dôme, enregistrent une stabilisation, voire une légère croissance dans la fréquentation de leurs sites touristiques. »
Ce premier état des lieux se confirme dans les trois arrondissements de l’Allier. « Nous finissons une saison qui a été bonne en juillet et en août. Le volume des nuitées devrait être identique, cette année, à celui enregistré en 2015 », précise Laurent Laborie, le directeur de l’office de tourisme de Moulins et sa région. « Depuis plusieurs années, nous constatons, sur le territoire moulinois, une croissance des touristes étrangers. »
 
« Le département, reprend Véronique Dufréchou, gagne en fréquentation sur les ailes de la saison, au printemps, mais aussi en septembre/octobre. Une tendance qui se vérifie avec les demandes de documentation, au sein du CDT, qui ne faiblit pas depuis la fin du mois d’août. »
 
Source : lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com