Vous êtes ici

Comprendre l'action du conseil de prud'hommes de Vichy en cinq chiffres

L’année 2018 marque le début d’une nouvelle ère aux prud’hommes. Les conseillers, qui règlent les litiges entre salariés et employeurs, ne sont plus élus mais désignés. Explications à Vichy en chiffres.

prud'hommes vichy

15 : C'est la principale nouveauté. Les membres des conseils de prud'hommes ne sont plus élus par leurs pairs en France, mais nommés conjointement par les ministères de la Justice et du Travail en fonction de l’audience des organisations syndicales et patronales. La parité hommes-femmes, de plus, s’applique. A Vichy, ces nouvelles règles se traduisent par l'arrivée de 15 nouveaux conseillers. Il sont désignés pour une durée de quatre ans.

6 : Sur un total de 40 postes, six restent vacants en ce début d'année. Des désignations supplémentaires doivent être organisées.

2 : L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) et la Fédération des particuliers employeurs de France (Fepem), qui n’étaient pas représentées à Vichy jusqu’à présent, décrochent chacune un poste.

173 : Soit le nombre d’affaires nouvelles enregistrées en 2017, hors référés. Ce chiffre, relativement stable jusqu’à 2016 avec environ 200 à 220 affaires nouvelles par an, amorce cette fois une nette diminution.

8 : Les affaires de la juridiction durent en moyenne 8 à 9 mois, contre 14 mois au niveau national.

Source : www.lamontagne.fr / photo Dominique Parat

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com