Vous êtes ici

Le gouvernement annonce 10.000 formations dans le secteur du numérique

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et le secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, ont présenté le volet numérique du Plan d'investissement dans les compétences. Celui-ci prévoit le financement de près de 10.000 formations dédiées aux métiers du numérique.

ministre du travail

La ministre du Travail, Muriel Penicaud

Le gouvernement mise sur le numérique. En déplacement dans les Hauts-de-France, ce jeudi matin, Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a annoncé le lancement d'un programme «10 KNUM», dans le cadre du Plan d'investissement dans les compétences (PIC). Accompagnée de Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du Numérique, et d'Estelle Sauvat, haut-commissaire à la transformation des compétences, elle a détaillé les mesures d'accompagnement et de financement pour 10.000 formations dans le numérique.

Des aides financières à destination des entreprises

Ce volet numérique du PIC présenté ce jeudi s'adresse principalement aux jeunes, de niveau baccalauréat ou inférieur, et demandeurs d'emploi, dans le cadre de partenariats avec des entreprises volontaires. Pôle emploi et le réseau de la Grande école du numérique feront également partie du dispositif. Cette dernière devrait notamment participer à la formation de près de 5000 personnes.

Aujourd'hui en pleine croissance, les métiers du numérique offrent de nombreuses possibilités, constate le ministère du Travail. Ainsi, 80.000 emplois seraient non pourvus dans ce secteur, en raison des difficultés de recrutement sur certains métiers dont ceux de «la maintenance des matériels, de l'exploitation et de la sécurité, du développement web», ont indiqué le ministère du Travail et le secrétariat d'État au Numérique dans un communiqué.

Deux aides financières sont prévues pour favoriser le développement des formations dans le numérique. Dans un premier temps, les entreprises qui accepteraient de former un candidat pourront bénéficier d'une aide spéciale «métiers du numérique» délivrée par Pôle emploi. Par ailleurs, une «aide au projet d'inclusion de compétences numériques» sera versée aux entreprises qui souhaiteraient développer les compétences de leurs salariés dans le domaine numérique en interne. Celle-ci comportera la prise en charge du coût de la formation, à hauteur de 8 euros de l'heure, ainsi que la rémunération du demandeur d'emploi.

Plan d'investissement et réforme de la formation professionnelle

Lancé à l'automne dernier, le Plan d'investissement dans les compétences, intégré au Grand Plan d'Investissement 2018-2022, s'est fixé comme objectif d'édifier «une société de compétences» contre le chômage et de former un million de demandeurs d'emploi peu qualifiés et un million de jeunes décrocheurs et éloignés du monde du travail. Son budget s'élève à 15 milliards d'euros pour accompagner les formations, s'adapter à la transformation des métiers et aux nouveaux besoins en compétences des entreprises. Des enjeux également intégrés dans la réforme de la formation professionnelle présentée début mars par la ministre du Travail. La remise à niveau des demandeurs d'emploi sur les compétences numériques, dans le cadre d'un meilleur accès à la formation, fait partie des mesures annoncées. Le projet de loi sur la formation professionnelle et l'apprentissage devrait être présenté au Parlement au printemps.

Source : www.lefigaro.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

communication@vichy-economie.com