Vous êtes ici

Le gouvernement interdit la clause Molière sur les chantiers

Votée par l'assemblée régionale Auvergne-Rhône-Alpes en décembre 2016, la clause Molière imposant de parler français sur les chantiers vient d'être interdite par une instruction ministérielle.

La ville d'Angoulême avait ouvert le bal, d'autres collectivités s'étaient aussi engouffrées dans la brêche comme les régions Hauts-de-France et surtout Auvergne-Rhône-Alpes. Oui mais voilà, la " Clause Molière ", clause obligeant les salariés des chantiers du bâtiment et des travaux publics à parler français pour lutter contre les travailleurs détachés, vient d'être interdite par le gouvernement via une instruction ministérielle envoyée aux préfectures.

La " Clause Molière " avait été adoptée par le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes en décembre 2016. Le président de la région Laurent Wauquiez (Les Républicains) s'était justifié en expliquant " qu'à la région, c'est la guerre contre les travailleurs détachés. Il faut aller jusqu'au bout car cette question est en train de tuer le rapport des Français à l'Europe ".

Source : www.lamontagne.fr

Proposer un sujet ou soumettre vos communiqués de presse :

servicecommunication@vichy-economie.com